Accueil Général Fin de la production de Lada Samara, la Porsche-Fiat russe

Fin de la production de Lada Samara, la Porsche-Fiat russe

263
9
PARTAGER

Le 24 décembre est sorti des chaînes de l’usine AvtoVAZ de Togliatti le tout dernier modèle de la Lada Samara. Après les mythiques 2107 et 2104 il y a un peu plus d’1 an, c’est encore un symbole historique du passé soviétique de la marque qui disparaît.

La Lada Samara c’est plus de 5,2 millions de véhicules vendus dans le monde, le low cost avant le low cost et finalement un état d’esprit en Europe de l’Ouest pour ceux qui voulaient rouler différent et vivre un peu de l’utopie communiste. Le projet 2108 спутник (Spoutnik), connu chez nous sous le nom de Samara, commence à la fin des années 70 pour un lancement commercial en 1984. L’objectif affiché est de moderniser la gamme et d’amener la nouvelle voiture dans les standards de l’ouest.

Pour cela, le constructeur se tourne vers son partenaire habituel Fiat (via sa filiale UTS), mais aussi, et c’est sans doute plus surprenant, vers Porsche pour développer le bloc moteur (d’où le titre surprenant NDLA). Ce partenariat continue actuellement par ailleurs. Premier pas dans « l’ère moderne » de l’automobile, la Samara proposait pour la première fois chez Lada une transmission aux roues avant, des freins à disques ou un moteur digne de ce nom. Au total, plus de 20 licences d’importances seront achetées à des entreprises étrangères. Une révolution pour une Union Soviétique qui vivait ses dernières heures.

LadaSamara_back

En Europe elle recevra même un bloc diesel PSA un peu plus tard pour tenter de survivre. Depuis 1 an, la Samara n’était plus produite qu’en version 5 portes (à hayon donc). Retouchée en 1991 et 1997 (par Valmet), elle ne pouvait plus cacher ses rides et se vendait de moins en moins à cause de son prix de 297 000 roubles (soit 6 600 euros) quand une Lada Granta (le successeur bien plus moderne) débute à 279 000 roubles. Des rabais de plus de 20 000 roubles permettent d’écouler les derniers modèles.

Source et illustration : AvtoVAZ

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Fin de la production de Lada Samara, la Porsche-Fiat russe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre

Il serait peut-être plus judicieux de sortir un dérivé de la Logan en 5 portes ou une sorte de Sandero allongé pour la succéder que la Lada Granta, partant de principe qu’ils sont tous du même groupe. Les économies d’échelles dans le low-cost avec la mutualisation peuvent devenir déterminant pour la suite !?

Alfa155
Invité

Encore une auto « historique » qui disparaît, ça y va en ce moment.

Sinon je trouve l’article maigrichon, je m’attendais à un paragraphe sur la partie mécanique compreniez de l’implication de Porsche.

SGL
Membre

Un peu comme la légendaire et redoutable Seat Ibiza SXI avec l’injection Porsche @ Thibaut Emme
N’est-ce pas ?

INGENIERE
Invité

la conception d’ensemble, notamment de la transmission de la Lada Niva, a été aussi faite par Porsche Engineering
Pour Harley, je crois que Porsche est aussi co-actionnaire de l’usine moteur qui produit le moteur V-Rod aux USA
Avant guerre, avant d’être un constructeur, Porsche était un bureau d’étude qui fournissait les constructeurs
Les Simca avaient des boites de vitesse avec des synchro Porsche
Tiptronic est une marque déposée par Porsche
Und so weiter…..

Alfa155
Invité

D’accord.
Merci pour tous ces renseignements, c

Alfa155
Invité

C’est très intéressant,

wpDiscuz