Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

168
0
PARTAGER

Spéciale monoplace, cette semaine. Le F4 Winter Championship 2013 démarre, tandis que l’Euro F3 Open 2013 baisse le rideau. Pendant ce temps, en Formule Ford, on pense déjà à 2014…F4 Winter Championship

La F4 s’offre une mini série hivernale (2 meetings.) Elle débute à Snetterton.

Parmi les animateurs de la saison régulière, Matthew « Matty » Graham est le seul à replonger. Il passe de SWR à Douglas et sort d’un test en FR 2.0. Jake Cook reste lui chez Hillspeed.
Il faudra également surveiller le revenant Falco Wauer (Enigma), en panne d’aisance à mi-saison. Pietro Fittipaldi (MGR) avait donné la priorité à la FR BARC. Cet automne pas de problème : les calendriers n’ont pas de date commune. Il va donc courir la FR Autumn Championship et la F4 Winter Championship.
Côté nouveaux, on attend beaucoup de Matteo Ferrer (venu de la FR BARC et de l’Intersteps) et du débutant Will Palmer (fils du promoteur, Jonathan Palmer et frère du pilote de GP2 Joylon Palmer.)

Aux essais, les favoris sont au premier poste : Graham décroche la pole devant Wauer, Sennan Fielding (HHC ; autre revenant), Palmer et Fittipaldi.

Le samedi matin, la piste est détrempée et les pilotes partent en pluie. Wauer est le plus prompt à réagir au feu vert. Il devance Fielding et Graham. Mais le poleman se ressaisi et se dédouble de Fielding. Puis, au 4e tour, Graham repasse Wauer. Fielding tente lui aussi de passer l’Americano-norvégien, mais il se fait lui même rattraper par Palmer. Du coup, en contenant le « fils du patron », il laisse filer Wauer.
On obtient donc un podium Graham-Wauer-Fielding.

L’après-midi, il pleut carrément. De nouveau, Graham prend un départ moyen. Palmer, 2e, le déboite, mais c’est Wauer, 3e sur la grille, qui se présente en 1er à la chicane ! Palmer se fait bousculer et se retrouve dans le peloton. Qui retrouve-t-on en 2e ? Fielding ! Wauer part jardiner et une fois de retour, personne ne l’a attendu. Fielding mène devant Graham, mais le vainqueur de la course 1 fait le forcing et passe. Fielding est 2e, devant Fittipaldi et Cook. Ce dernier se fait surprendre.
Graham s’impose devant Fielding et Fittipaldi.

Cook décroche la pole dominicale, devant Fielding et Graham.

Le poleman semble maudit en F4 ; Cook ne réagit pas au feu vert, il se fait doubler par Fielding… Mais c’est Graham, qui cette fois, prend le meilleur départ ! Quelques virages plus loin, Fielding envoi le leader dans le décor. Il se fait lui-même doubler peu après par Cook. Wauer, en grande forme, s’offre coup sur coup Ferrer et Fielding ; le voilà 2e. Il part à la faute et Fielding lui reprend l’argent. Mais l’Américano-norvégien revient et se dédouble. Quant Fielding, il laisse ensuite passer Ferrer.

Grâce à ces bagarres pour le podium, Cook s’impose tranquillement. Wauer s’offre un 2e podium et Ferrer ouvre son compte en F4.

Le dimanche après-midi, la piste est enfin sèche. Au feu vert, le poleman Cook contient Wauer. Graham s’invite au 3e rang. Le malheureux Ferrer se prend le pied dans le tapis. Safety-car. Lorsqu’il s’efface, le tiercé reste figé : Cook, Wauer et Graham passent dans cet ordre devant le starter.

Graham repart de Snetterton avec 93 points. Il devance de 2 points Cook. Wauer, également à 91 points, est 3e (à cause des meilleurs résultats de Cook.)

Euro F3 Open

Pour la finale de Barcelone, il y a du changement. Hector Hurst passe chez West-Tec. Tatiana Calderòn, privée de Macao, hérite de son baquet chez Emilio de Vilotta. Christopher Höher débute en « Copa » chez West-Tec. Quant à William Barbosa (vu en British F3), il intègre Corbetta.

Le titre se joue entre Sandy Stuvik (RP Motorsport) et le stakhanoviste Ed Jones (West-Tec.) Le samedi, l’Emirati décroche la pole. Il devance Alexandre Cougnaud (RP Motorsport.)

Au départ, Santiago Urrutia (RP Motorsport) surprend tout le monde. Néanmoins, Jones résiste. L’Emirati accélère le rythme et il déroule ensuite. Urrutia est 2e. Quant à Cougnaud, un temps passé par Alex Toril (RP Motorsport), il réussit à finir 3e.

Suite à son succès du samedi, Jones prend la tête du championnat. Il fête cela avec la pole du dimanche. Stuvik, transparent le samedi, est 2e.

Avant le départ, le peloton rend un hommage collectif à Maria de Villota. Rappelons qu’elle a longuement piloté dans le championnat.

La course 2 est assez palpitante. Au départ, pourtant, tout semble plié. Jones prend le large, tandis que Stuvik est aux prises avec Cougnaud. Le tricolore part à l’attaque du Thaïlandais et le passe. Mais l’Emirati semble hors de portée. Hélas, à force d’attaquer, Jones a détruit ses pneus. Cougnaud revient et le passe. Puis c’est au tour de Stuvik et d’Urrutia. Jones dégringole dans la hiérarchie et Stuvik peut se remettre à rêver. Hélas pour lui, Jones stoppe l’hémorragie après Nelson Mason (West-Tec) et il est 5e. Suffisant pour le titre.

Cougnaud s’impose devant Stuvik et Urrutia, mais l’homme le plus heureux, c’est Jones. L’Emirati est champion 2013 d’Euro F3 Open. Il est le premier représentant du Moyen-Orient titré en F3 (Menasheh Idafar étant simplement champion « B » du British F3 2010.)

Jones, absent à l’ouverture, au Paul Ricard, est champion avec 256 points. L’avenir pourrait passer par le GP3, où il a effectué des tests avec MW Arden. En attendant, il sera la semaine prochaine au départ du GP de Macao.
Stuvik a marqué 267 points. Mais il y a un décompte et du coup, il n’a plus que 247 unités. Le Thaïlandais est la révélation de l’Euro F3 Open 2013.
Mason, outsider N°1 de Jones, est finalement 3e, à 195 points. Une petite déception pour ce Canadien. Au moins, il aura bouclé sa première saison complète depuis bien longtemps. Il sera lui aussi à Macao.
Vicky Piria (BVM), la mieux classée des femmes, est 10e avec 33 points.

L’Euro F3 Open se pose en série low-cost, pour gentlemen-drivers et espoirs aux poches trouées. Le niveau semble néanmoins bon. La meilleure preuve, c’est que des pigistes de luxe comme Emil Bernstorff ou Specer Pigot ont été à la peine.
Autrefois espagnole, puis méditerranéenne, la F3 Open se veut Européenne. En 2014, elle s’aventurera ainsi au Nürburgring et sur l’Hungaroring.

Formule Ford

Pas de « Winter Series » en FF. Par contre, une séance collective est prévue le 12 novembre, à Rockingham.

Dans la liste des pilotes, on trouve Ricky Collard (fils du pilote de BTCC Rob Collard, venu de la Ginetta Cup), James « JJ » Ross (champion de Fiesta Cup) ou l’Australien Greg Holloway (déjà pilote de FF, mais sur sa terre natale.)

Pendant ce temps, à Snetterton, le champion Dan Cammish et son dauphin Harrison Scott essayent la Focus BTCC de Tom Onslow-Cole. En récompense de leurs performances en FF. Josh Files, champion de Clio Cup, est également présent.

Classic Cars Challenge China

La Chine se met au VHC ! Le Classic Cars Challenge China fête sa troisième édition. Cette année, il s’agit de rallier Pékin à Shanghai. Comme l’an dernier, Volkswagen aligne un équipage « usine » : Jochem Heizmann (responsable « Chine » du constructeur) dans une 1302 de 1972 et Jacky Ickx dans une Sciroco TS de 1975. Quant à Ho-Pin Tung, déjà présent en 2012, il conduit une Porsche 911 Carrera 3,2 cabriolet. En théorie, la course est réservée aux voitures antérieures à 1970, mais l’organisateur est arrangeant. En tout cas, même en anciennes, Volkswagen se veut omniprésent dans le sport auto chinois !

Crédits photos :

A lire également :
Résultats et brèves des autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz