Accueil Citroën PSA : plus de 21 millions d’euros pour la retraite de Philippe...

PSA : plus de 21 millions d’euros pour la retraite de Philippe Varin (qui y renonce)

236
33
PARTAGER

L’annonce de la nomination de Carlos Tavares, ex-numéro 2 de Renault, à la succession de Philippe Varin chez PSA a soulevé différentes réactions. Mais il y a un fait que pointe la CGT, c’est la provision datée de 2012 qui apparait dans les comptes de PSA, d’un montant de près de 21 millions d’euros et destinée selon le syndicat à la « retraite chapeau » du PDG actuel.

Philippe Varin n’est pas à proprement parler à plaindre au niveau salaire. Certes il est parmi les faibles revenus des dirigeants de groupes internationaux, mais avec 1,3 million d’euros de fixe (pas de variable versé depuis 2 ans) il n’est pas à plaindre. Et visiblement, pour sa retraite, monsieur Varin (et le conseil d’administration qui a validé) a pensé à tout. Dans le « document de référence 2012 » de PSA page 203, on peut voir les engagements du groupe en matière de retraite pour quelques-uns des dirigeants.

Selon le calcul de la CGT de Sochaux, le Président du Directoire actuel touchera 1 million d’euros par an de la part de PSA pour un total de 20 968 000 euros. Europe 1 compare même avec les indemnités d’un salarié licencié d’Aulnay-sous-bois après 20 ans d’ancienneté. Sachant que Varin sera resté 4 ans à la tête du groupe cela fait 5,250 millions d’euros par année soit 1 750 fois plus que le-dit salarié.

Par ailleurs pour la confédération, Tavares n’est pas attendu en héros : « Ce qu’il a fait à Renault, c’est aussi des coupes franches dans l’emploi, c’est aussi ces accords de compétitivité qui bloquent les salaires, qui (font) reculer l’ensemble des droits des salariés » déclare Jean-Pierre Mercier, délégué CGT sur LCI. Voilà qui ne va pas rassurer les salariés de sites « en sursis » comme Rennes-La Janais ou autre.

[Mise à jour : ce soir Philippe Varin renonce officiellement à sa retraite chapeau face à la levée de boucliers que la somme avait soulevée : « J’ai décidé de renoncer aux dispositions actuelles de mes droits à retraite ». Bien évidemment rien ne l’y obligeait puisqu’il n’enfreignait ni la loi ni l’agrément « Afep-Medef » mais face aux indignations exprimées P. Varin préfère calmer le jeu. Un recul intelligent demandé également par le patronat qui ne souhaite pas relancer le débat sur la limitation des rémunérations des patrons ni les retraites chapeau.]

Source : CGT Sochaux, LCI, le labs Europe 1, PSA, photo : PSA (P. Varin)

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "PSA : plus de 21 millions d’euros pour la retraite de Philippe Varin (qui y renonce)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Géro
Invité

C’est de la CGT en puissance.
Quand il compte 1 million on peut le diviser par 2 sans prendre trop de risque 🙂

r.burns
Membre

Chacun son Euromillions après tout

Nico
Invité

@Thibaut Emme encore une fois vérifiez avant de publier un article, information démentie, la provision concernait TOUS les dirigeants de PSA et non pas seulement Varin.

Ca se saurait si les infos des syndicats étaient fiables…

Nico
Invité
Puisque vous ne vous remettez pas en question une seule seconde lisez le communiqué de PSA qui explique tout de façon peut être plus claire, Le communiqué de PSA: Mise au point sur le régime de retraite applicable à Philippe Varin Suite aux informations erronées concernant la retraite de Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, le Groupe tient à apporter les précisions suivantes : – Philippe Varin ne part pas en retraite. Cette information n’a donc aucun lien avec le processus de succession en cours. – Philippe Varin participe à un régime de retraite d’entreprise qui ne… Lire la suite >>
Fredouille
Invité

Il peut toucher cette somme a condition qu’il reste jusqu’à 65 ans le groupe PCA et vu qu’il part à 61 ans il ne touchera pas cette somme en mais beaucoup moins qui a été préciser dans un communiquer en interne

sweeck
Invité

Quand on est à la tête d’un groupe prospère et serein face à l’avenir comme PSA, quand on a connu de nombreux succès à la tête de ce groupe : parts de marché en hausse, indépendance assurée, profitabilité au zénith, etc… on peut légitimement prétendre à des conditions de départ avantageuses.

xxx
Invité

De la a ce qu’elle soit indécente, a la limite pourquoi pas une partie re investie dans le groupe PSA …

nouh
Invité

Franchement, la CGT est de loin, le plus minable des syndicats de ce pays. Incapable de proposer un dialogue constructif, simplement une machine à broyer du patron. Cela ne sert qu’à une chose, actuellement, à détruire des emplois en France.
Capable, par exemple de refuser des primes de productivité proposées à des employés qui ont obtenus de très bons résultats, simplement parce qu’il ne veulent pas valider les primes mais un treizième mois.

juuhuu
Invité

C’est pas faux…

Fredo
Invité

Juin 2013 Saint-Gobain

Le patron de PSA a obtenu 96,7% des voix lors de l’assemblée générale qui s’est tenue à Paris.

M. Varin rejoint ainsi au sein des administrateurs de Saint-Gobain, un autre ancien du constructeur automobile, Jean-Martin Folz, président de PSA de 1997 à 2007 et actuellement président du conseil d’administration d’Eutelsat

en 2009 Saint-Gobain c’est 25 milliards de bouteilles et pots par an.
Plus, Point P, Lapeyre ,K par K , Pum plastique ,Brossette , Wolseley (bois) , Plateforme du Bâtiment….etc

Philippe Varin va se refaire une santé financière chez Saint-Gobain en 2014.

Allegra
Invité

D’un côté, le groupe racle les fonds de tiroir pour garder la tête hors de l’eau sur le plan financier, de l’autre l’ex-PDG se tire avec 21M €. Qu’en pensent les milliers de salariés qui ont perdu leur emploi il y a quelques temps ?

Vic
Invité

le groupe racle les fonds de tiroir pour garder la tête hors de l’eau

Uniquement parce que les UMPS et CGT enpechent tous licenciements du personnel qui ne sert à rien depuis plusieurs années.

wpDiscuz