Accueil Actualités Entreprise La stratégie de Nissan pour Sunderland liée au maintien du Royaume-Uni...

La stratégie de Nissan pour Sunderland liée au maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE

48
5
PARTAGER

Discours stratégique s’il en est… ou quand la géopolitique rejoint la finance. S’exprimant lors d’un entretien accordé à la BBC suite au lancement du nouveau Qashqai, Carlos Ghosn s’est voulu direct en abordant l’impact que pourrait avoir sur Nissan une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le PDG du constructeur automobile japonais a ainsi prévenu le Royaume-Uni que son groupe « reconsidérerait sa stratégie et ses investissements » dans le cas où Londres déciderait de sortir de l’UE. Scénario qu’il estime toutefois improbable.Répondant à une question d’un journaliste, Carlos Ghosn a tenu à préciser que « si quelque chose changeait », le groupe devrait reconsidérer sa stratégie et ses investissements futurs. De nouvelles barrières commerciales pouvant en effet voir le jour le cas échéant, le principe de libre échange pouvant également être remis en cause.

Des propos qui raisonnent d’une façon toute particulière, le PDG de Nissan s’exprimant en effet en marge de la présentation à Londres du nouveau Qashqai. Lequel sera produit dans l’usine britannique de Sunderland où Nissan emploie 6 500 personnes. Son avenir est des plus prometteurs alors que le modèle actuel du Qashqai est quant à lui la voiture la plus vendue du groupe en 2012 en Europe avec plus de 240.000 ventes.

Près de trois décennies après le début de la production à Sunderland, l’usine demeure une implantation stratégique pour Nissan. Si le site a été construit pour servir le marché européen, Carlos Ghosn a tenu à souligner qu’il s’agissait d’une usine européenne, basée au Royaume-Uni. Mais si Londres décidait de sortir de l’UE, le site pourrait voir sa vocation initiale de centre d’opérations européennes être remise en cause, nouveaux modèles et investissements pouvant s’en éloigner.

Rappelons qu’en janvier dernier, le Premier ministre britannique, David Cameron s’est engagé à organiser à l’horizon 2015-2017 un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, en cas de victoire de son parti aux élections législatives de 2015. A l’heure actuelle, Nissan – par la voix de Carlos Ghosn – semble être le plus important groupe industriel à avoir pesé les conséquences d’une sortie de l’UE du Royaume-Uni.

Sources : BBC, 20minutes

Crédit Photo : Nissan

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La stratégie de Nissan pour Sunderland liée au maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alain P
Invité

Bruxelles…..Données de janvier 2013
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Minimum_wage_statistics/fr

Statistiques du salaire minimum……..en Euro…..
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/images/e/ed/MW_EUR_January_2013-fr.png

Volkswagen s’installe en république Tchèque ou en Hongrie ( 25 millions de moteurs Audi )….. , pays ou le salaire minimum légal est inférieur à celui de la Turquie…….

Le Royaume-Uni à un salaire minimum supérieur à celui des USA……Il est normal de se poser des questions ,

pat d pau
Invité

Le Royaume uni est un paradis fiscale. Ca permet d’avoir une usine sous « presque » le meme régime que Renault finance en suisse ou bien le headquarter compatbilité en Hollande (paradis fiscale aussi) sinon comme a dit ghosn, on peut tres bien mettre une usine ailleurs tres rapidement… en france ? ah non! pas la france.. le salaire minimum est trop elevé…

ou pas !

pedro
Invité

Si ils la quittaient ca serait un signal declancheur d’un gigantesque effet domino… Une chute facon URSS en 91. En bref on achete de la monnaie etrangere et on attend.

pat d pau
Invité

Goshn serait surtout en galère pour délocaliser… assez rapidement et aurait surement besoin des aides publiques de la France…
mais il ne veut pas mettre son usine nissan en france..
Ghosn serait dans la panade internationale ! C’est pour cela que Goshn est tres ennervé..
Quand t’as un plan B, un plan C, ou meme un plan D t’es calme… pas là.
Pour ghosn ca serait la cata.

C’est la galere pour livrer a temps le RU, car c’est entouré d’eau et que les fournisseurs sont sur le continent européen. Donc Renault est la bas pour raison fiscale et c’est tout !

pat d pau
Invité

Si Renault quitte le RU c’est pas grave.. tous les fournisseurs rang 1 ou 2 sont deja parti.
Le RU n’a pas vocation a être un usine de gros volume (peut etre des usines de luxe) mais à faire de la finance.

wpDiscuz