Accueil Breaks Essai Toyota Auris Touring Sports (3/3) – Sans éclat

Essai Toyota Auris Touring Sports (3/3) – Sans éclat

228
6
PARTAGER

Face aux ténors de la catégorie tels que la Renault Megane Estate ou la VW Golf SW, l’Auris n’est pas sans avancer quelques arguments. Mais ceux-ci ne seront pas suffisants sans un effort notable sur le plan financier.

Parlons argent

Historiquement, les constructeurs japonais n’ont jamais été très portés sur les listes d’options à rallonge pour leurs modèles vendus en Europe. Il y a quelques décennies, il s’agissait de simplifier les programmes de commande et d’éviter les délais de livraison à rallonge, rançon de l’éloignement géographique de leurs usines. Depuis, ils sont nombreux à avoir installé des unités d’assemblage sur notre continent. Ainsi, l’Auris Touring Sports est fabriquée à Burnaston, en Grande-Bretagne. Mais elle a conservé le goût de l’équipement de série complet de ses ancêtres (voir tableau en première partie). De plus, avec un  premier prix à 25 100 € (Dynamic), elle est plus abordable qu’une Opel Astra 1.7 CDTI 130 ch EcoFlex Cosmo (26 900 €, mais avec, notamment, le GPS de série) ou qu’une Renault Megane Estate 1.6 Energy dCi 130 ch Zen (26 850 €).

Sur l’échelle du bonus/malus, l’Auris 124 D-4D se situe en zone neutre (115 g/km pour la version Dynamic et 119 g/km pour la Style, à cause de sa monte pneumatique supérieure). L’écart est important par rapport aux moteurs les plus récents (la Megane Estate dCi 130 ch ne rejette que 104 g/km) mais cette donnée n’aura aucune importance pour un particulier et n’impactera que très peu les sociétés (TVTS de 230 €/238 € pour la Toyota contre 208 € pour la Renault).

Conclusion

Comme la plupart des autos fabriquées par le N°1 mondial, l’Auris Touring Sports ne fera pas frisonner les amateurs d’automobile. Peu importe, car sa vocation est de remplit sa mission sans faillir. Raisonnablement habitable et performante, elle se montre, de plus, assez peu exigeante sur le plan financier. De quoi satisfaire une large part des familles.

Gamme et prix
DynamicStyle
Toyota Auris Touring Sports 124 D-4D25,100 €27,600 €

 

+Quelques efforts de design
Volume de chargement
Tarif de base
Qualité des matériaux intérieurs
Manque de légitimité dans la catégorie
Concurrence de la version hybride

 

Caractéristiques
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne
Turbo à géométrie variable
Rampe commune
Transversal avant
Cylindrée1 998 cm3
Puissance91 kW / 124 ch à 3 600 tr/min
Couple310 Nm de 1 600 à 2 400 tr/min
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesManuelle à 6 rapports
Châssis
Suspension avantJambes Mac Pherson
Suspension arrièreDoubles triangles
FreinsDisques ventilés / Disques
Jantes et pneus205/55 R16 91V
Performances
Vitesse maximale195 km/h
0 à 100 km/h10,5 sec.
Consommation
Cycle urbain5,4 l/100 km
Cycle extra-urbain3,9 l/100 km
Cycle mixte4,4 l/100 km
CO2115 g/km
Dimensions
Longueur4 560 mm
Largeur1 760 mm
Hauteur1 475 mm (avec barres de toit)
Empattement2 600 mm
Volume de coffre530 à 1 658 litres
Réservoir50 litres
Masse à vide1 345 kg

 

Notre séance photo a été réalisée avec une Toyota Auris Touring Sports Hybrid.

<<<LIRE LE DEBUT
Châssis, confort et comportement
Moteur et transmission

[zenphotopress album=15493 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Essai Toyota Auris Touring Sports (3/3) – Sans éclat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

A la lecture de cet article, j’en conclus que c’est une voiture correcte. Mais sans qualité particulière. Bref, à moins d’habiter près d’une concession Toyota ou d’en avoir une et d’en être satisfait et donc de vouloir y rester, je ne vois pas de raison d’acheter une Auris plutôt qu’une Golf, une Mégane, une Leon, une Civic…

Ceci ne vaut pas pour la version hybride, bien sur, qui reste une offre pour l’instant unique.

beniot9888
Invité

Mais en étant positif, on pourrait dire qu’il n’y a pas de raison particuliere de ne pas en acheter une !

sylver
Invité
C’est souvent le cas des Toyota: excellente nulle part (sauf en motorisation hybride) mais mauvaise sur aucun point non plus. Pour quelqu’un qui cherche une voiture sans soucis, qui roule du point A au point B dans un confort correct 7/7 365j/an pendant longtemps, qui ne coûte pas trop cher, elle est parfaite. Perso je n’acheterais jamais une golf et encore moins une Leon. J’aime pas le style de la Civic donc pourquoi pas une Toyota. Bon, je ne suis pas client de ce genre de voiture mais j’imagine qu’il doit y avoir pas mal de personnes dans le même… Lire la suite >>
Verslefutur
Invité

« Comme la plupart des autos fabriquées par le N°1 mondial, l’Auris Touring Sports ne fera pas frisonner les amateurs d’automobile »

Cher Monsieur Morancais, quelles voitures vous font frisonner chez les constructeurs généralistes?
Dans la même gamme de prix bien sûr 🙂

Clarus
Invité

« Manque de légitimité dans la catégorie »

qu est ce que ça veut dire ? quel constructeur a de la legitimité dans la catégorie des petits breaks ?

beniot9888
Invité

Je crois que c’est manque de légitimité dans le segment des compactes en général. Ils avaient une Corolla, sans charme, mais avec une bonne réputation et correctement installée dans le segment des compactes. Ils l’ont remplacée pas une Auris que personne ne connait.

Donc personne ne pense à eux au moment du choix.

wpDiscuz