Accueil Cinéma Castello Cavalcanti

Castello Cavalcanti

57
0
PARTAGER

Voilà un petit bijou cinématographique qui arrive tout à fait par surprise, mais on en veut bien. D’une part parce que le court métrage produit par Prada est signé Wes Anderson, un des cinéastes les plus originaux de sa génération, et d’autre part parce qu’il y est question, de façon un peu périphérique il est vrai, d’automobile.

Castello Cavalcanti, c’est le nom du petit village italien où passent les furieux des Molte Miglia, allusion transparente mais sans infraction d’appellation à la grande classique transalpine d’antan. Jason Schwartzman, un des habitués des films d’Anderson, s’y retrouve coincé après avoir détruit son bolide contre la statue sur la place. S’en suit une séquence de quelques minutes un peu étrange, la signature de Wes Anderson qui installe une atmosphère simili-fellinienne pour cette fable sans vraiment de morale, qui se termine sur une petite pièce musicale qui pourrait sortir d’une bande originale de Nino Rota. L’ensemble est charmant et un peu loufoque et on se prend à rêver d’un film plus long reprenant la même trame. En attendant, ne boudons pas notre plaisir.

Via Prada.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz