Accueil Ford Australie : Ford Performance Vehicle baisse le rideau

Australie : Ford Performance Vehicle baisse le rideau

155
3
PARTAGER

L’agonie de la Ford Falcon est interminable. Le couperet tombera en 2016. D’ici là, elle se meurt à petit feu. Ford décide de lui offrir une nouvelle version sportive, la XR8. Cela signifie la fin de la GT et surtout, la fin de Ford Performance Vehicle.FPV est un emblème qui fleure bon la filiale australienne de l’ovale bleue. Pourtant, ses origines sont anglaises et proviennent… D’Aston Martin ! En effet, jusqu’au début des années 80, le vénérable carrossier Tickford n’est qu’une filiale d’Aston Martin. En 1981, suite au difficultés du constructeur, Tickford est revendu.
Tickford devient alors un bureau d’ingénierie. Il travaille sur des projets personnels (cf. le Range Rover cabriolet), de la conception pour des constructeurs (notamment la MG Metro Turbo) et de la sous-traitance intégrale (la production des Mini Cabriolet.)

Ford Australie cherche alors un préparateur capable de concevoir une Falcon sportive (sur le modèle des Holden Dealer Team de TWR.) Les écuries de V8 Supercars n’ont pas de savoir-faire sur les voitures de série. Il se tourne donc vers Tickford et crée Tickford Vehicle Engineering. La division est renommée plus tard Ford Tickford Experience.
La première voiture retravaillée offre « seulement » 219ch.

En 2001, Tickford est racheté par Prodrive. A la même époque, Holden internalise sa division sportive, HSV. Ford Australia réplique en intégrant FTE, qui prend le nom de Ford Performance Vehicle. Il y a une escalade dans la puissance, qui culmine avec la GT et ses 449ch.

En 2003, FPV se lance en V8 Supercars, avec Prodrive, sous l’enseigne Ford Performance Racing. L’argent coule à flot. En 2007, il devient même fournisseur de voitures pour les privés.

Néanmoins, après un bref sursaut vers 2008, les ventes de berlines V8 plongent. Au point où Ford abandonne cette motorisation. Les FPV seront alors les seuls Falcon à moteur V8.
Holden limite la casse. En plus, la Commodore est exportée hors d’Australie et la filiale de GM construit également des Cruze. A contrario, il y a une hémorragie des acheteurs de Falcon : elle sort même du top 20 ! Même une victoire aux Bathurst 500 de 2013 les laisse de marbre. Et Ford Australia n’a pas de « plan B ». Faute de perspectives, le site est sacrifié. Le constructeur vend ses parts de FPR à Prodrive. Quant à FPV, elle disparaitra donc avec la Falcon GT.

Crédits photos : Ford (sauf photo 2, MG)

A lire également :
Futur très incertain pour Ford Performance Vehicle

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Australie : Ford Performance Vehicle baisse le rideau"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Johann Rouchaussée
Membre

On le savait, mais triste fin quand même.

En 2016 il n’y aura plus aucun véhicule spécifique de conception australienne, fin des Ute et des Berlines leur servant de base, dommage, vive la « mondialisation et la traction »

doubleD
Invité

Quelle malheur , pour des autos hors normes, triste fin en effet ,plus de FPV et de FPR cela sonne bien evidemment la fin de belle et mechante Falcon, les Ford Australienne ,vont se calquer sur les Ford US et Europeenne, dommage elles avaient du charme ces Falcon Australienne .

Double Cabine
Invité

C’est vraiment dommage de perdre les Ute!! Un mythe à lui seul!!!!

wpDiscuz