Accueil Actualités Entreprise Toyota: un accord avec Air Liquide pour la fourniture d’hydrogène

Toyota: un accord avec Air Liquide pour la fourniture d’hydrogène

73
16
PARTAGER

Si Toyota s’est montré réticent aux véhicules électriques à batteries, le constructeur japonais a largement manifesté son intérêt pour la pile à combustible (PAC) en remplacement des batteries. A cet effet, Toyota vient de signer un accord avec Air Liquide pour l’approvisionnement en hydrogène des véhicules à PAC.

Ce partenariat se traduit sous la forme d’une joint-venture détenue par Toyota Tsusho (filiale de Toyota spécialisée dans l’achat de matières premières et de composants pour le groupe) à hauteur de 51% et Air Liquide Japon à raison de 49%. La co-entreprise dispose d’un capital de départ de 3,7 millions d’euros et son siège social est implanté à Nagoya, dans les locaux de Toyota Tsusho.

Le partenariat entre les deux entreprises a pour but de créer une infrastructure de distribution d’hydrogène à travers le Japon dans les prochaines années. Dans ce but, la co-entreprise construira dès 2014 deux stations ouvertes au grand public dans la région d’Aichi : la première sera établie à Nagoya, la seconde à Fukada.

En 2015, l’entreprise devrait disposer de pas moins de 100 stations de distributions d’hydrogène réparties dans 4 grandes villes du pays (Tokyo, Nagoya, Osaka et Fukuoka) ainsi que le long des autoroutes reliant ces métropoles.

L’hydrogène est un carburant prometteur pour alimenter les véhicules électriques dans un futur proche. Il peut être produit à partir de gaz naturel, mais surtout à partir d’énergies renouvelables. Utilisé dans une pile à combustible, un tel dispositif ne rejette que de l’eau pour produire de l’électricité.

Air Liquide dispose déjà de 60 stations d’hydrogène à travers le monde. L’entreprise maîtrise l’ensemble de la chaîne : de la production à la distribution d’hydrogène.

De son côté, si Toyota s’est montré réservé au développement des véhicules électriques à batteries face aux producteurs européens d’électricité, le constructeur japonais n’a jamais caché son intérêt pour les véhicules fonctionnant à l’aide d’une pile à combustible. Le Japonais prévoit d’ailleurs de proposer dans sa gamme en 2015 un véhicule carburant à l’hydrogène pour un prix avoisinant les 40.000€. Toyota devrait présenter un prototype utilisant cette technologie au prochain salon de Tokyo (fin novembre).

Source: Air Liquide, Toyota Tsusho
Crédit image: Toyota, Air Liquide

A lire également: Toyota confirme la pile à combustible abordable pour 2015

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Toyota: un accord avec Air Liquide pour la fourniture d’hydrogène"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
T
Membre

Ah bin, ca a l’air sérieux, reste uniquement à attendre effectivement un prix de 40,000 € et à voir combien coutera effectivement le litre d’hydrogène.

Entre Tesla qui ouvre son réseau de super charger et Toyota qui prévoit un véhicule H en 2015, les européens ils font quoi?

Hormis faillite pour PSA et des grosses berlines puantes diesel chez les allemands?

DAS
Invité

L’entreprise française l’Air Liquide fait……

arbracam
Membre
le litre d’hydrogene vaut actuellement avec la TIPP applique, 10cts € de plus que l’essence. Et la on parle de l’hydrogene fabrique par l’entreprise Air Liquide qui provient a 95% de gaz naturel, donc hydrocarbure. Autant rouler a l’essence directement dans ces conditions, ca polluera moins globallement. L’hydrogene produite par electrolyse cout 3 a 4 fois plus chere. Seule ce moyen de production pourrait rendre la PAC acceptable pour les VP, mais qui serait pret a payer 3 fois plus chere ? Tout ca pour une techno beaucoup moins interessante que le VE tout electrique sur le plan energetique. Certes… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

L’électrolyse peut être réalisée à moindre coût avec l’énergie solaire. Des « cellules à hydrogène » ont été développées en ce but.
En gros on les met au soleil, et on attend…
Le système pouvant fonctionner « longtemps » il est rentabilisé et son coût négligeable dans le coût de production final du H2. Reste le prix de l’eau, et du soleil à fixer (et du terrain).

arbracam
Membre

Quand je dis litre d’hydrogene c’est faux. C’est a quantite d’energie comparable avec l’essence fournie a la roue que le prix est donne.

arbracam
Membre

quand je dis 3 a 4 fois plus chere, c’est immediat pour une energie nucleaire et 20 ans pour un panneau solaire (avec aide ADEME). Peu etre bien plus eleve selon le pays.

Invité

Les européens préfèrent peut-être laisser tomber…Vu tout ce que ça engendre comme production, comme technique …La pile à combustible est une ineptie par rapport à l’électrique…

Sam Suphi
Invité
C’est tout le contraire. L’hydrogène est l’avenir et Toyota l’a bien compris, eux qui ont toujours des années d’avance sur la question. L’électricité pour nos moyens de locomotion est une alternative temporaire, le temps de développer dautres solutions vraiment écologiques. Entre des batteries dont on ne sait pas vraiment ce qu’elles contiennent, leur recyclage qui un jour posera un vrai problème, le lithium qui n’est pas « propre » et qu’il faut aller chercher dans des pays éloignés, les soucis de rechargement, l’origine (nucléaire, charbon…) de l’électricité nécessaire, et j’en passe, non l’électrique n’est pas, contrairement à ce que tous les lobbyistes… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Juste pour rappel, la pile à combustible reste de l’électrique…c’est juste le stockage de l’énergie qui est différent entre une électrique à batterie et une électrique à pile à combustible.

PL
Invité
On a un peu oublié le travail fait par Honda avec sa « Clarity » (autonomie de 400 km) qui est commercialisée au Japon et en Californie du Sud. Honda n’a pas laissé de côté cette solution car, tout comme Toyota, Mercédes, BMW, ces constructeurs ont compris que les VE vont vers une impasse en matière d’autonomie et d’appel de consommation. Les VE se chargeront essentiellement la nuit, c’est à dire sur la production nucléaire et thermique, ce qui est en pleine contradiction avec le souci de diversifier les sources d’énergie. D’après ce que j’avais lu, les piles à combustible, le stockage… Lire la suite >>
arbracam
Membre
« On a un peu oublié le travail fait par Honda avec sa « Clarity » (autonomie de 400 km) qui est commercialisée au Japon et en Californie du Sud. » En toute amitie, tu as oublie de citer le prix d’achat et de roulage 🙂 (la voiture ne peu etre vendu je crois. Elle n’existe qu’en leasing tellement le cout est eleve) « Les VE se chargeront essentiellement la nuit, c’est à dire sur la production nucléaire et thermique, ce qui est en pleine contradiction avec le souci de diversifier les sources d’énergie. » Tu peu raccorder tout type de sources d’energie au… Lire la suite >>
wizz
Membre
Si demain, la voiture électrique devient prépondérante, alors il ne sera pas nécessaire de recharger uniquement la nuit. La voiture électrique peut, et sera le pilier indispensable pour le développement des énergies renouvelables intermittentes Ces énergies intermittentes, ça produit quand ça veut, quand ça peut, et pas forcement lorsqu’on en a besoin Une voiture, c’est quoi? Environ 2 heures par jour à rouler. Et le reste, elle est garée quelque part Sauf à être au milieu d’un champs de maïs au fin fond de la corrèze, sinon, on est toujours en contact avec le réseau d’électricité. Dès lors, on peut… Lire la suite >>
Invité

Mince, parfois je me demande si je me suis pas trompé de site quand je vois certains commentaires.., merci à toi « wizz ».., c’est toujours intéressant de te lire.., même si ce que tu dis être « facile » à mettre en place me laisse perplexe…

pat d pau
Invité

bla bla bla electrique depuis 1997.. balablabla l’hybride c’est nul.. et finalement..on voit les prius…
balbalbla l’hydrogene aussi.c ‘est pas bien …. bon.. encore du balbla bla bla en perspective.

PL
Invité

+1

test
Invité

Thibaut à très justement utilisé le terme « stockage » … et le stockage, c’est justement ce qu’il nous manque actuellement. Comme la production d’électricité de sources renouvelables n’est que très peu flexible et ne correspond que peu aux courbes de consommation, il serait très utile de pouvoir stocker cette énergie et disposer d’une réserve utilisable à tout moment. Et l’hydrogène se dessine de plus en plus comme une solution pertinente. D’autres solution toutes aussi intéressentes et pertinente se développent à l’image de ceci: http://www.pv-magazine.com/news/details/beitrag/audi-opens-6-mw-power-to-gas-facility_100011859/#axzz2jHtZlZDj

wpDiscuz