Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

91
0
PARTAGER

Cette semaine, de l’Auto GP et de l’Euro F3 Open. Fin de saison oblige, il y a aussi les premières rumeurs de l’hiver…Auto GP

Pour la finale de Brno, ils sont 4 à pouvoir prétendre au titre. Kimi Sato (Euronova) et Sergio Camapana (Ibiza Racing Team) se sont fait doubler par Vittorio Ghirelli (Super Nova.) Quant à Narain Karthikeyan, il est en embuscade grâce à une belle deuxième moitié de saison.
Michaela Cerruti (MLR 71) est de retour dans le peloton. Egalement de retour, le Zele Racing, qui aligne deux locaux : Tamal Pal Kiss et Josef Kral.

Alors que d’ordinaire, Karthikeyan est l’homme du vendredi, c’est Ghirelli qui décroche l’ultime pole 2013.

L’ex-pilote de F1 se rattrape le samedi. Au feu vert, il bondit en tête. Ghirelli, lui, laisse filer les pilotes Ghinzani, Roberto Visiou et Kevin Giovesi. Ce dernier, trahi par son embrayage, rentre aux stands, repart, puis renonce. Sato, en queue de peloton, anticipe son arrêt. En tête, Karthikeyan est solidement ancré. Ghirelli trouve l’ouverture sur Visiou et passe 2e. Sato multiplie les dépassement et termine 4e. Campana, 5e, est mathématiquement hors-course pour le titre.

Ghirelli se présente dans la course 2 avec une large avance. Karthikeyan et Sato n’ont pas le choix : pour remporter le titre, ils doivent impérativement s’imposer et espérer un pépin de l’Italien.

Au départ, Sato ne fait qu’une bouchée du poleman Roberto La Rocca (Comtec.) A l’issue des arrêts, c’est néanmoins l’ex-pilote de F1 qui pointe en tête. L’homonyme de Takuma Sato est 2e, devant Campana et Ghirelli. Mais les officiels remarquent que l’aileron de Karthikeyan a souffert. Ils lui demandent de retourner aux stands, mais l’Indien poursuit. Du coup, il est disqualifié.
Sato (qui fête ses 24 ans) obtient la victoire sur tapis vert, devant Campana et Ghirelli. Ce dernier peut sourire : en étant 3e, il remporte le titre 2013 d’Auto GP.

Ainsi, Ghirelli succède à Adrian Quaife-Hobbs (aujourd’hui en GP2.) 1er avec 222 points, il récolte les fruits d’une bonne fin de saison. L’ex-pilote de GP3 dispute en parallèle le GP2. Il essayera donc de briller à Abu Dhabi, pour la finale.
Sato termine 2e, à 213 points. Comme en championnat allemand de F3, l’an dernier, il a été dominateur au printemps avant de s’effondrer à l’été. Cet été, justement, il s’est payé un test chez Sauber. L’écurie Suisse a besoin d’argent et si le Japonais a toujours les poches aussi pleines, on pourrait le revoir à Hinwil…
Enfin, Campana, le seul redoublant du lot, est 3e à 197 points. Il vise lui aussi le GP2, où il a déjà disputé un meeting. Il devance Karthikeyan, 4e à 195 points. Drôle d’histoire que cet « invité » qui s’est pris au jeu, faute de volants ailleurs. Il rêve d’Indycar, où il pense pouvoir monnayer un baquet.

Globalement, le cru 2013 d’Auto GP est meilleur que par le passé. Moins de gentlemen-drivers et chaises musicales, davantage de non-Italiens et de vrais espoirs… La discipline table sur l’arrivée d’EuroInternational et de Puma 3M, ainsi que sur une réelle implication de Comtec. Il faudra attendre les prochains tests collectifs pour y voir plus clair.

Euro F3 Open

Cette saison, la Dallara N°13 de West-Tec accueille un pilote différent à chaque manche. A Monza, c’est le tour de Falco Wauer. Le pilote Americano-norvégien est un ancien de la FF. Il a surtout été l’une des premiers à s’engager en F4. 2 podiums et deux tiers de saison plus tard, il est viré sans préavis (faute de budget ?) Le voici donc en F3.

Plusieurs pilotes troquent leurs Dallara 308 pour des 312, c’est le cas de Huan Zhu (West-Tec) et de Damiono Fioravanti (Corbetta.)

Nelson Mason (West-Tec) décroche la première pole.

Il y a du cafouillage dans la course 1. Hector Hurst (Emilio de Villota) se prend les pieds dans le tapis dans le tour de formation. D’où un deuxième tour de formation.
Apparemment, ça a déconcentré Mason. Le Canadien loupe complètement son départ. Non seulement il se fait doubler par Ed Jones (West-Tec), mais dans les premiers hectomètres, il ne peut résister à Alex Toril (RP Motorsport) et à Sandy Stuvik (RP Motorsport.) Tandis que l’Emirati creuse l’écart, le Thaïlandais passe son équipier… Mais peu après, son rythme baisse (un pépin mécanique ?) Toril et Mason le repassent. De nouveau en confiance, le Canadien se dédouble de l’Espagnol.

Jones s’impose ainsi devant Mason et Toril.

Alexander Cougnaud (RP Motosport) s’offre la pole dominicale. Il devance ses équipiers Santiago Urrutia et Stuvik.

A l’heure de la course 2, la piste est trempée. Faut-il chausser des « pluies » ? Certains, dont Jones répondent oui et passent par les stands. Le départ a lieu derrière le safety-car. Lorsqu’il s’efface, Urrutia et Mason déposent Cougnaud. Le Français est ensuite rattrapé par Stuvik, Toril et Mario Marasca (BVM.) Ce dernier joue à domicile et veut briller. Il remonte le groupe de chasse jusqu’au 2e rang, puis Mason se dédouble. En tête, Urrutia se piège tout seul et le Canadien hérite du 1er rang. Stuvik, en bagarre avec Toril, revient sur Mason, qu’il double. En vue de l’arrivée, le Canadien perd le rythme et se fait passer par Toril et Cougnaud. Le Français dépasse l’Espagnol, pour le gain de la 2e place.

Ainsi, après moult rebondissements, Stuvik gagne devant Cougnaud et Toril. Un triplé qui a une saveur particulière pour RP Motorsport. En effet, dimanche dernier, Gianni Marchetti, l’ingénieur de Cougnaud, est décédé dans un accident de voiture. Ciao Gianni !

Au classement, Stuvik prend un peu d’air, avec 239 points. Jones reste 2e, à 219 points. Mason, 3e à 182 points, n’a plus grand chose à attendre de la finale de Montmelo.

FG 1000

La discipline moyen-orientale est de retour. Elle possède désormais un pétrolier officiel (Gulf) et on connait sa promotion 2013-2014.
Parmi la précédente promo, beaucoup ont disparu dans la nature. Y compris la championne, Natasha Seatter. Weiron Tan (qui n’a participé qu’à la fin de saison) est depuis devenu vice-champion de Protyre Formula Renault. Quant à Rahul Raj Mayer, il a pu découvrir, en F4, le fossé entre la FG 1000 et les vrais pros…

Saaed Bin Touq est le seul redoublant. Parmi les 6 autres, seul Adnan Bahrami a un semblant de palmarès. Le Gallois Tom Bale, venu du kart, est le seul occidental du lot.

Championnat européen de F3

Rafaelle Marciello a intérêt à décrocher le titre en championnat européen de F3 ! En effet, Prema lui aurait déjà trouvé un remplaçant. Champion 2013 de FR ALP (avec Prema), Antonio Fuoco fait parti de la Ferrari Drivers Academy (comme Marciello.) A 17 ans, il est considéré comme un authentique espoir.

Sachant que Marvin Kichhöfer, Esteban Ocon et Bruno Bonifacio sont également en lice pour un baquet chez Prema, les redoublants devront jouer des coudes…

Crédits photos : Auto GP (photos 1 à 5), Euro F3 Open (photos 6 à 11), FG1000 (photo 12) et Renault Sport Italia (photo 13)

A lire également :
Résultats et brèves des autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz