Accueil Historique Le Blog Auto sur la Route 66 : Springfield – Oklahoma City...

Le Blog Auto sur la Route 66 : Springfield – Oklahoma City (5/12)

203
5
PARTAGER

C’est une longue étape qui nous attend aujourd’hui : plus de 500 kilomètres à travers le Missouri, le Kansas et l’Oklahoma.Alors que la neige tombait lorsque nous nous sommes couchés, c’est sous un manteau blanc que nous nous levons le matin. C’est la première fois depuis plus de 60 ans qu’il neige en mai au Missouri ! Pas de quoi entamer notre optimisme, bien que l’on redoublera de prudence car les pneus de notre voiture ne semblent pas taillés pour les intempéries.

Ce qui m’amène à penser que je ne vous ai pas encore présenté notre compagnon de route. Alors que j’avais réservé une Ford Fusion (l’équivalent Mondeo, par l’insipide petit SUV que nous connaissions) plusieurs mois à l’avance, c’est une Toyota Rav4 qui nous est donnée à l’agence. Et deux étages plus bas, au moment de prendre possession de l’auto au parking, le voilà échangé contre un…Toyota Venza. Moi qui voulait une américaine, me voilà avec une japonaise de la pire espèce.

Car le Venza, c’est un moteur 2.7l essence de 182ch couplé à une boîte automatique dépassée. Inutile de dire que l’auto n’est habitée d’aucune velléité sportive, que les suspensions souples et le volant à la direction aussi légère que floue auraient vite fait de résorber. On se consolera par l’habitabilité généreuse pour les occupants (tout juste pour les bagages) et par la consommation mesurée, à 9,1l/100km. Même certains autochtones rencontrés nous ont charriés sur le «choix» de notre véhicule…

Quelques kilomètres au sud de Springfield, à Carthage exactement, nous passons devant un cinéma Drive-In, l’un des huit derniers toujours en activité le long de la route, qui en a compté plus de 40. Après plusieurs années à l’abandon, il a fait l’objet d’une rénovation complète et des films y sont projetés les soirs de week-end durant l’été.

Ce qui est particulièrement marquant, c’est le nombre de communautés religieuses et d’Eglises que nous croisons le long du parcours. On ne compte plus les «First Assembly of God», «Assembly of our Lord Jesus Christ» et «First Baptist Church». Il faut dire que nous sommes ici dans la Bible Belt, littéralement, «la ceinture de la Bible» qui s’étend jusqu’au Texas. L’immense majorité de la population est ici très croyante et très pratiquante. Et les Eglises redoublent donc d’ingéniosité pour s’attirer les faveurs de nouveaux fidèles, comme en témoigne ce panneau publicitaire.

Nous traversons brièvement le Kansas. La Route 66 n’y est en effet longue que de 21 kilomètres. Mais c’est ici, dans la ville de Galena, que l’on prend sans doute le plus conscience du tort que la construction de l’Interstate a pu causer aux petites villes. Ici en effet, l’autoroute est loin, et la ville n’a donc pas eu la chance de faire l’objet d’un «Business Loop» (artère permettant d’accéder au centre-ville) de cette dernière. Du coup, Galena, autrefois florissante, n’est plus que l’ombre d’elle-même : commerces fermés, immeubles en ruines ou rasés, rues désertes. Même la boutique de «souvenirs & antiques» dans laquelle nous pénétrons semble s’être arrêtée au milieu des années 70 !

C’est toutefois ici que John Lasseter puisa son inspiration pour Cars en voyant une dépanneuse International garée devant une ancienne station-service. Si la dépanneuse a disparu, la station existe toujours et a depuis été rafraichie et rebaptisée Cars on the Route.

Quelques kilomètres plus loin, à la sortie de la ville, la Route enjambe la rivière sur un pont blanc, nommé «Rainbow bridge» en raison de sa forme. Le dernier survivant de son architecture.

Après le Kansas, l’Oklahoma. Si la traversée de ses grandes plaines n’est pas passionnante, elle est au moins facile, puisqu’il suffit ici de suivre l’itinéraire OK66 pour rester sur la Route 66 dans tout l’Etat. En certains endroits toutefois, une toute nouvelle route longe la portion historique, laissée à l’abandon et en partie détruite.

A la sortie de Catoosa, impossible de manquer sur la droite de la route l’énorme baleine bleue, vestige d’un parc aquatique désormais fermé. Il s’agissait en fait d’un cadeau d’anniversaire fait par un certain Hugh Davis à son épouse. La baleine, et le parc sont toujours accessibles, mais ne servent plus aujourd’hui qu’à quelques pêcheurs.

Enfin, quelques kilomètres avant Oklahoma City, nous traversons Arcadia célèbre pour deux choses : sa station-service qui abrite également le plus grand magasin de sodas du monde (plus de 500 sortes, aux goûts pour le moins exotiques !) et sa grange ronde en bois rouge.

[zenphotopress album=15479 sort=random number=15]

 

Crédits photos : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Blog Auto sur la Route 66 : Springfield – Oklahoma City (5/12)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
moi
Invité

Je l’aime bien moi la Venza, c’est toujours mieux que les ancienne Impala que l’on a souvent en voiture de location. Quand à la Fusion, on peut aussi avoir la génération précédente chez les loueur et la nouvelle n’a qu’un 4 cylindres 2.5 170 ch en base (je doute que l’on trouve en loc le 1.6 Ecoboost et encore moins le 2.0…).

beniot9888
Invité

Je l’ai eue une fois en loc la Fusion. Hormis le fait d’être une Ford et non pas une japonaise sans charme… c’est une berline sans charme. Genre qui fait ce qu’on lui demande sans brio particulier.

beniot9888
Invité

Une Toyota Venza ? Je comprends votre déception. Une voiture américaine aurait plus fait « locale ». Consolez vous en vous disant qu’au moins, elle n’est pas vendue en Europe ! C’est donc déjà un peu plus exotique qu’un Rav4.

En tout cas, c’est ce que je me suis dit cet été quand le « Ford Explorer ou équivalent » s’est transformé en Toyota 4runner !

Alex
Invité

J ai fais la route en Pacifica est c était plutôt sympa comme voiture ..
V6 3,7l Conso 9l …on a vus pire .!
Sinon toujours autant de plaisir a voir et a revoir les photos !
Merci !

Benoît
Invité

Ahah j’ai passé 2 semaines à Catoosa chez mon correspondant ya quelques années, inoubliable cette baleine bleue !

Y a un musée Route 66 avec une collection de vieilles américaines assez sympa d’ailleurs là bas.

wpDiscuz