Accueil F1 F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix du Japon

F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix du Japon

56
4
PARTAGER

10 points! C’est ce qui sépare Sebastian Vettel du bonheur de célébrer un quatrième titre mondial consécutif. Pour cela il lui reste encore quatre courses à disputer. Autant dire que ce sera une simple formalité pour le jeune Allemand. Hier à Suzuka il a épinglé une cinquième victoire consécutive à son glorieux tableau de chasse. Il devient ainsi le cinquième pilote de l’histoire à réussir cet exploit après Brabham, Clark, Mansell et Schumacher.

Par le passé, seuls Ascari et Schumacher ont fait mieux avec sept victoires consécutives chacun. Compte tenu de son actuelle domination, il n’est pas impossible qu’il puisse les rejoindre avant la fin de la saison.

En qualifications, Vettel n’avait pourtant pas réussi à s’emparer d’une quatrième pole consécutive. C’est son équipier, une fois n’est pas coutume, qui a signé le meilleur temps, empochant par la même occasion sa première pole de la saison et la douzième de sa carrière. Cette nouvelle pole d’un moteur Renault permet à l’équipe de Viry-Chatillon de devenir le motoriste le plus capé de l’histoire avec 209 poles contre 208 pour Ferrari.

Mais Webber n’aura pas su profiter longtemps de sa position de leader, dominé dès le départ par Romain Grosjean, auteur d’un envol parfait. Le Français a mené une bonne partie de la course avant de se faire déborder par les deux Red Bull qui ont bénéficié d’une meilleure stratégie.

A l’arrivée, Grosjean signe son quatrième top 3 de l’année et offre à la France le 300e podium de son histoire.

Au drapeau à damiers, Vettel a remporté son neuvième succès en 2013 et le 35ème de sa carrière à seulement 26 ans.

On retiendra enfin de ce week-end japonais le nouveau record de point battu par Fernando Alonso au détriment de Michael Schumacher (le nouveau barême de points y est évidemment pour beaucoup) et les premiers points marqués par Esteban Gutiérrez grâce à sa septième place finale.

A lire également:

F1 2014 : des monoplaces encore plus moches ?

F1 Suzuka 2013: victoire stratégique de Vettel

Crédit photo: Red Bull Racing

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix du Japon"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Homer S.
Invité

Il y a avait aussi 1997, dernière année ou un français a fait 2 podiums d’affilés

bizzarrini
Invité

dans les 208 poles de ferrari,il y a celle de la toro rosso de vettel (comme motoriste pour ferrari)?

bizzarrini
Invité

scuderia ferrari:207 poles

Louis
Invité

A ce stade de la compétition, on peut dire que les résultats du losange sont tous simplement bluffants.

Et depuis longtemps, quand on pense que Renault a remporté le premier Grand Prix automobile de l’histoire, en 1906 (Grand Prix de l’ACF) et a raflé en 20 ans 11 titres constructeur avec ses V10 et V8, soit plus de la moitié des titres attribués !

Quand je pense à ces gars qui disait il y a 2-3 que Renault n’était pas tourné vers le sport auto… 🙂

wpDiscuz