Accueil F3 Résultats des autres disciplines

Résultats des autres disciplines

79
0
PARTAGER

Cette semaine, c’est un « autres courses » spécial Asie ! On a ainsi de la Formule Renault en Chine et un meeting à Sepang (China Formula Masters et GT Asia.) Qui a dit que le sport auto asiatique est sans intérêt ? Le plateau de Zhuhai et de Sepang ferait rêver bien des promoteurs européens…Asian Formula Renault

Quatrième et avant-dernière manche de l’exercice 2013. Les années passent et l’AFR a de plus en plus de mal à mobiliser. Comble de malchance, l’unique Chinois véloce, Yuan Bo (Champ Motorsport), est à Sepang pour la Formula Masters China.
Pour compenser, FRD (qui est à la fois promoteur et compétiteur) dégaine Naomi Schiff. Grâce à l’équipe de Kenneth Ma, la Sud-africaine a déjà été alignée en Clio Cup China, à Chengdu et en Ferrari Challenge Asia, à Sepang. Du tout bon pour cette sans programme fixe. Li Chao est également au départ, avec Asia Racing Team. Vice-champion de CFGP 2011, ce pilote chinois se consacre depuis à la Carrera Cup Asia… Mais il ne dédaigne pas une petite pige en monoplace, de temps en temps. La dernière était en CFGP, à Goldenport.
Enfin, un mois après une pige en Formula Renault Protyre, à Rockingham, Leo Yee est présent avec KRC.

Aux essais, comme prévu, Yuki Shiraishi (Buzz Racing) décroche la pole.

Shiraishi loupe son départ et Yee en profite. Derrière, ça s’accroche et le safety-car intervient. Au restart, le Chinois est pourchassé par Shiraishi et Shigetomo Shimono (Buzz Racing.) Yee tient le coup et remporte sa première victoire en automobile, devient Shimono et Shiraishi. Li est 8e et Schiff, 9e.

Le dimanche, Yee démarre moyennement. Shiraishi et Shimono se portent à sa hauteur et les 3 hommes arrivent de front à la chicane. Shimono reste sur le carreau. Le Chinois tente à tout pris de renouveler son exploit du samedi. Il repasse Shiraishi, brièvement 1e, puis tente de faire le trou. Il ne réussit qu’à détruire ses pneus. Il effectue une première faute, qui profite au Japonais. Puis, suite à une deuxième pirouette, il se retrouve dans le peloton. Julio Acosta (Champ Motorsport) se retrouve 2e, devant Alexandra Asmasoebrata (PS Racing.) Li est 6e et Schiff, 11e.

Formula Masters China

En FMC, c’est aussi l’avant-dernière manche. Tanart Sathienthirakul (Eurasia) décroche la pole de Sepang.

La course 1 est très animée. Le ciel est menaçant et le départ est retardé, le temps de chausser des « pluies ». Sathienthirakul ne réagit pas au feu vert. Akash Nandy (KCMG) en profite, néanmoins Afiq Yazid (Meritus), parti 3e, effectue un beau départ et arrive en 1er à la chicane. Matthew Solomon (Eurasia), lui, cale au départ et s’élance dernier. Nandy met la pression à Yazid, qui commet une erreur. Nandy prend la tête, tandis que l’ex-leader est désormais sous la menace de Ren Nagabuchi (Super Licence), en mal de gros points. Le Japonais finit par passer. Yuan Bo (Star Racing Team) et Zou Si Rui (Star Racing Team) s’auto-éliminent. Le safety-car sort.
Au restart, Nandy s’envole, suivi par Yazid. Nagabuchi se fait passer par Sathienthirakul, mais il réussit à se dédoubler. Aidan Wright (Meritus) passe alors à l’action. Il se débarrasse du Thaïlandais, puis double le Japonais dans l’ultime passage. Il obtient ainsi la 3e place, derrière Nandy et Yazid.

La course 2 ne dure que 6 tours, mais c’est de la folie ! Décidément, le Japonais et le Thaïlandais sont inséparables : au feu vert, Nagabuchi harponne Sathienthirakul. Devant, on retrouve le trio de la course 1, Nandy, Yazid et Wright. L’Australien passe le Malaisien, qui réussit à se dédoubler. On obtient donc finalement un tiercé identique à la course 1 : Nandy devant Yazid et Wright.

Le dimanche, Sathienthirakul est de nouveau en pole. Nandy bondit au départ et force le Thaïlandais a ralentir avant la chicane. Pu Jun Jin (Eurasia) et Zou tentent la même manœuvre, mais les deux Tatuus se retrouvent dans le gravier. Sathienthirakul veut repasser 1er, mais à force d’attaquer, il commet une erreur et se retrouve en queue de peloton. Yazid hérite du 2e rang, mais sa mécanique le trahit. Nagabuchi, peu chanceux jusqu’ici, se retrouve 2e, devant Matthew Solomon (Eurasia.) En tête, Nandy réalise un « 3 sur 3 ».

Wright cimente son leadership, avec 178 points. Yazid reste 2e, à 168 points. Nandy passe 3e, à 157 points. Les 3 pilotes ont fait le trou sur le reste du classement.

En attendant la finale de Shanghai, Wright va s’offrir une pige en Australian F3. Notez qu’il pilotera une Mygale.

GT Asia

15 jours après les 12 heures de Merdeka, Sepang accueille de nouveau de l’endurance. Là aussi, il y a pas mal d’hypocrisie parmi les « écuries privées » et la notion de « gentleman-drivers ».
Chez Craft Racing, il y a un peu de changements. Stefan Muecke s’est blessé à Barcelone. Il cède son baquet à Darryl O’Young, d’ordinaire présent sur l’autre voiture. Du coup, le pilote de WTCC est remplacé par Earl Bamber (qui domine actuellement la R8 LMS Cup et la Carrera Cup Asia.) Par ailleurs, Carlo van Dam, champion de F3 japonaise 2008, débarque dans la toute nouvelle R8 LMS de Jacky Yeung (la 4e de la compétition.) Du côté des locaux, Alex Yoong roule toujours avec Francis Hideki Onda, dans une R8 LMS. Rizal Ramli, vu il y a bien longtemps en British F3, saute dans la Lamborghini LP560 GT3 de Dilantha Malagamuwa (qui faisait jusqu’ici équipe avec Yeung.)

Aux essais, O’Young décroche la pole de la course 1.

Dans ce contexte, personne ne fait attention à Pasin Lathouras, qui pilote une Ferrari 458 Italia GT3 d’AF Corse. Certes, il a terminé 3e des 12 heures de Merdeka, mais c’était surtout grâce à son équipier, Mika Salo. Parti 7e, le Thaïlandais fait une bonne opération en s’arrêtant tôt, avec Li Zhi Cong (Porsche 911 GT3), également seul au volant. Li et Lathouras se retrouvent respectivement 3e et 4e. Le Thaïlandais passe le pilote de British F3, puis il fond sur Frank Yu (qui relaye O’Young.) L’Aston est alors engluée derrière un retardataire. Pressé par Lathouras, Yu passe et le duo fond sur la voiture de tête, la R8 LMS de Jeffrey Lee. Yu le double, mais la Ferrari reste collée à lui ! Le pilote de Clio Cup China craque et fait un tête-à-queue. Lathouras et Li -qui a également doublé Lee- en profitent.

En résumé, Lathouras s’impose devant Li et le tandem O’Young-Yu.

Li est en pole pour la course 2.

Au feu vert, Li se retrouve face à Lathouras, le Thaïlandais finit par le doubler, tandis que le Chinois s’effondre. Lee est alors 2e, sous la menace de Yu et de Mok Weng Sun (McLaren 12C.) L’Audi et l’Aston se passent et se repassent, puis Lee par à la faute, laissant filer l’Aston et la McLaren. Les relais changent la donne. Au volant de l’Audi, Marchy Lee rattrape le temps perdu et passe 2e. Tandis qu’O’Young doit se contenter du bronze. Lathouras, lui, réalise le doublé.

Crédits photos : ZIC (photo 1), FRD (photos 2 à 4), FMCS (photos 5 à 9) et AFOS (photo 10 à 13.)

A lire également :
Résultat des autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz