Accueil Ecologie Nouveau coup de canif à l’électrique : Siemens abandonne les bornes de...

Nouveau coup de canif à l’électrique : Siemens abandonne les bornes de recharge

109
13
PARTAGER

Siemens, en pleine restructuration pour gagner en rentabilité, a annoncé l’abandon de presque toute son activité de bornes de recharge pour véhicules électriques. Un nouveau coup dur pour ce marché qui peine à convaincre, faute…de bornes.

Le développement de la voiture électrique ne peut passer que par le développement du réseau de recharge. Oui mais voilà, en ces temps de crise économique, développer un réseau de bornes de recharge et attendre ensuite que les voitures électriques arrivent dans les foyers demande de l’argent, beaucoup d’argent. Quand on cherche des économies, on sabre en premier les postes non rentables. Siemens se présentait pourtant encore récemment comme un acteur majeur et mondial des systèmes de recharge pour les véhicules électriques.

Les Wallbox (et autres bornes pour particuliers) ne seront pas impactées par cet abandon. En revanche de nouvelle bornes publiques Siemens ne seront plus installées. Regrettant un marché pas aussi développé qu’espéré, Siemens arrête donc son programme présenté en fanfare il y a 2 ans presque jour pour jour au Salon IAA 2011 de Francfort. Les contrats signés continueront à être honorés et les bornes déjà déployées resteront en fonction, au moins pour un temps.

Les autres fabricants de bornes doivent se féliciter de voir un des concurrents abandonner la course. Si le gâteau n’est pas aussi gros qu’espéré, être un de moins à se le partager est toujours une bonne nouvelle.

Lire également : Detroit Electric – production aux Pays-Bas
Spyshots – Kia Soul EV surpris sur prise

Source : die Welt, AFP

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Nouveau coup de canif à l’électrique : Siemens abandonne les bornes de recharge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nouh
Invité

La voiture électrique sans bornes de recharge c’est comme un avion sans ailes, on va pas loin…….

GREG
Invité

Prévenons Montebour(de), il sera heureux de faire la promotion d’une borne française 😀

GregM
Invité

De toute maniere, vu comme les choses sont faites, ca va nulle part cette histoire d’electrique.

SGL
Membre
Une bien triste nouvelle pour l’Europe ! Car la voiture électrique est tout à fait recommandable en Europe, les européens ont la possibilité de produire en masse de l’électricité à termes (10 à 20 ans) avec des usines de production dégageant peu ou pas de CO², grâce au centrales nucléaires françaises et aux fermes photovoltaïque allemandes et aux parcs éoliens danois et écossais. Tout le contraire des voitures électriques chinoises ou indiennes qui émettent jusqu’à 300 g /km de CO² du puits à la roue (dix fois plus qu’une Zoe en France !). A cause de la production massive d’électricité… Lire la suite >>
GregM
Invité

+1

Homer S.
Invité

-1 l’uranium est de plus en plus importé hors d’Europe donc ça ne change rien avec le pétrole sans compter l’obligation de nouvelle centrale car le réseau est déjà surcharger en hiver

wizz
Membre

Il y a de l’uranium en Europe et en France, en quantité suffisante
Sauf qu’il s’avère plus rentable et plus pratique d’en importer:
-ça ne coute pratiquement rien (en comparaison avec la quantité d’énergie produite, et dans la part du prix final du kwh), alors en importer (et laisser les ressources françaises intactes) n’est pas pénalisant pour la balance commerciale
-il y a des sources plus concentrées qu’en France
-ou il y a des sources moins cheres (qu’on a défendu récemment)
-pas d’écologistes pour faire chier les exploitants des mines

wizz
Membre

Pas forcement jusque là, Thibault

Si la région Bretagne ou PACA tire trop par rapport à la capacité de la ligne HT alimentant ces régions, alors ERDF va…isoler (sacrifier) quelques zones de ces régions, quelques villes, afin que le total soit compatible avec la capacité de la ligne. Nice pourrait conserver de l’électricité alors qu’on couperait à l’arrière pays. Des centaines de petites villes et villages vont plonger dans le noir, mais pas de black out généralisé, en France ou dans toute la région paca.

Homer S.
Invité

@wizz Tu m’étonne que ça coute rien, l’électricité est sous évalué comme ça on augmente le trou du budget avec des intérêts plus élevé. Donc pas sur qu’on soit gagnant

Sans parler du coût des équipements qu’il faudra pour l’exploiter

Pire on parle de 2025 pour le déclin de l’uranium

wizz
Membre
-ça ne coute rien dans le sens où la part de l’énergie primaire est « négligeable » dans une centrale au charbon ou gaz, la part de l’énergie primaire (charbon ou gaz) est très importante dans une centrale nucléaire, l’uranium compte pour « peanut » en comparaison -oui, en France, l’électricité est sous évaluée, non pas pour plomber le bilan financier et faire tourner les intérêts pour le bonheur des banquiers. Le prix du kwh français est faible parce qu’en France, son prix (concernant EDF) est fixée par le gouvernement et non pas par le marché libre ou par le fournisseur indépandant. Le gouvernement… Lire la suite >>
DAS
Invité

Vu l’état de santé de Siemens…….c’est tout a fait normal.

wpDiscuz