Accueil Finance Location de voitures : Citer ferme boutique(s)

Location de voitures : Citer ferme boutique(s)

83
3
PARTAGER

En 2011, PSA a besoin d’argent. Il revend sa filiale de location de voitures, National-Citer et sa filiale espagnole, Atesa. L’acheteur est l’Américain Enterprise, déjà présent en Europe avec National et Alamo. Pendant ce temps, PSA demande aux franchisés Citer de signer un nouveau contrat pour « homogénéiser » le réseau. Fin 2012, mauvaise surprise : Enterprise annonce aux 18 franchisés que leur contrat s’arrêtera fin 2013.Il y a plusieurs niveaux de lecture. Ces dernières années, il y a eu un mouvement de concentration chez les loueurs. Grâce à des rachats successifs, Avis, Hertz et donc, Entreprise, sont devenus des mastodontes. Une manière de réagir face à la crise économique et à un concurrence accrue, où il faut sans cesse baisser les prix.
Enterprise n’était pas présent jusqu’ici en France. En rachetant Citer, il s’offre avant tout un fichier-client. Avec un certain cynisme, on peut dire que l’intérêt d’un franchiseur est d’organiser une rotation des franchisés. Des franchisés « jeune » seront plus motivés, moins revendicatifs et quelque part, plus naïf. D’où la résiliation des vieux contrats et en parallèle, le recrutement de nouveaux éléments.

Les franchisés actuels se sentent plusieurs fois floués. Certains sont déjà là en 1968, lorsque Transports Citroën se lance dans la location. Le franchisé est souvent un concessionnaire Citroën en quête de revenu supplémentaire. Il faut investir, passer l’agrément, payer des royalties… Et à l’arrivée, PSA les abandonne au bord de la route. En plus, en guise de cadeau d’adieu, il leur fait signer un contrat empoisonné. Le fait de passer de PSA à une obscure holding Américaine n’aide sans doute pas à faire passer la pilule.
En prime, Enterprise exploite les failles du contrat. Les franchisés ne peuvent pas vendre leur fond de commerce (sans accord du siège.) Le franchiseur n’a prévu aucun rachat et aucune indemnités. Mais on leur interdit aussi de se rapprocher d’autres loueurs. 18 franchisés, qui emploient 80 personnes, sont poussés dans l’abime. C’est une situation ubuesque qui, malheureusement, est de plus en plus commune dans la franchise en général…

Source :
Citer

A lire également :
PSA vend Citer à Enterprise

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Location de voitures : Citer ferme boutique(s)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
baldogil
Invité

que fait Montebourg, on empeche des gens de travailler ou de ceder leur gagne pain c’est incroyable

pat d pau
Invité

Montebourg est devenu bien silencieux et Holllande est plus interessé par florange que par les autres contribuables.

Merci a tous les gauchos.. le changement c’est maintenant ! le changement de pire en pire.. tous sauf Sarko le facho criait-il ?

autozob
Invité

A tester la location de voiture entre particuliers !!!

wpDiscuz