Accueil Ecologie Francfort 2013 Live : Peugeot 208 HYbrid FE

Francfort 2013 Live : Peugeot 208 HYbrid FE

181
4
PARTAGER

La Peugeot 208 HYbrid FE est un démonstrateur technologique plus qu’un véritable concept car. Toutefois, cette interprétation de la 208, outre présenter la technologie efficiente, permet aussi d’apprécier ce que pourrait être une phase 2 de la petite puce des villes.

La face avant est simplifiée, adoucie mais c’est surtout à l’arrière que se passe le changement le plus radical. En effet l’arrière est entièrement redessiné pour améliorer la traînée et ainsi réduire la consommation. Plus vertical que sur la 208 de série, l’arrière reçoit également un traitement noir spécifique qui agrandit visuellement la vitre arrière. Pour beaucoup ce nouvel arrière donnerait beaucoup de cachet à la petite 208. De quoi donner des idées à Peugeot ?

L’HYbrid FE est issue de la collaboration de Peugeot avec le géant pétrolier Total. La 208 a déjà un poids à la baisse par rapport à la 207, mais cela n’empêche pas ce concept d’afficher 200 kg de moins (!) et de montrer fièrement ces 800 kg environ. Le trois cylindres essence VTI qui anime l’HYbrid FE voit sa cylindrée augmenter au profit du couple. Un surplus de puissance est apporté par un moteur électrique de 40 chevaux alimenté par une batterie de 0,56 kWh. Cela permet de lancer la voiture et ainsi économiser du carburant dans cette phase critique.

Peugeot revendique 2,1 l/100km et 49g de CO2 au km. Dis monsieur Peugeot, tu la sors quand en série cette citadine frugale ?

[zenphotopress album=15381 sort=random number=5]

Crédit photo : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Francfort 2013 Live : Peugeot 208 HYbrid FE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
simomax
Invité

Jolie chiffre pour ce proto mais en vrai conso sur la route ça donne quoi par rapport à la yaris hybride ça concurrente?

SGL
Membre

Une auto hyper-importante que ça soit dans le mode de propulsion et de la stratégie commerciale globale du groupe.
– Démocratisation des hybrides a tous les segments à court/moyens termes.
– Défense du pouvoir d’achat des classes modeste qu’ils pissent se déplacer à leur lieu de travail.
– Baisse sensible de la pollution dans les villes
– Faire valoir à l’exportation de la technologie française (c’est bon pour l’image de marque et les emplois)

nouh
Invité

A Simonax: Voyons, un peu de sérieux. Nous sommes en présence d’un prototype, pas d’un modèle de série qui évidemment est surclasser tant en vitesse, accélération et consommation par ce prototype.

Verslefutur
Invité

Tiens ! une hybride essence !
Pourtant, il y a 10 ans PSA se moquait de Toyota lors du lancement de la Prius 2ème génération

wpDiscuz