Accueil BMW Formule 3 allemande 2013 à Oschersleben : trop facile pour Kirchhöfer !

Formule 3 allemande 2013 à Oschersleben : trop facile pour Kirchhöfer !

116
0
PARTAGER

Marvin Kirchhöfer (Motopark) n’est pas patient ! Dés le samedi matin, il décroche le titre de champion d’Allemagne de F3. A une manche du but, il n’y a plus de suspens. Très de plaisanterie, ce sacre, dés sa première saison, est le fruit d’un beau travail : vitesse, régularité, gestion du championnat… Et en s’imposant le dimanche, il démontre qu’il n’est pas titré par hasard…Scirocco R-Cup

Dans le Motorsport All-Star Team, on trouve le toujours vert Jan Lammers. Habitué de la Scirocco R-Cup, il fait équipe avec Arie Luyendik. Double-vainqueur d’Indianapolis, il est plus ou moins son compatriote (il a été naturalisé Américain.) Face à eux, Klaus Niedzwiedz est -comme Lammers- un invité régulier. Ce coup-ci, il est associé à Kurt Thiim au sein du DTM Legends.

Kasper H. Jensen s’est rencardé sur Oschersleben auprès de Lammers. Visiblement, l’ex-pilote de F1, de DTM, d’Indycar et d’endurance donne de bons conseils. Ainsi, Jensen décroche la pole. En course, Jensen taille la route, tandis que Kelvin van der Linde se débarrasse de Dennis Trebing. Van der Linde essaye ensuite d’attaquer Jensen. Mais le Sud-africain est proche du titre ; il vaut mieux éviter de faire l’estocade de trop. Il laisse donc Jensen gagner. Trebing est 3e. 14e, Lammers remporte le classement « légende ».

Le dimanche, van der Linde a pour stratégie d’assurer, afin de sceller le titre. Au départ, le Sud-africain se fait débordé de partout. Énervé, il percute Mikaela Åhlin-Kottulinsky et est sanctionné d’un drive-through. En tête, Ross Wylie essaye de contenir Trebbing. Yann Ehrlacher effectue une grosse faute et se paye la barrière. La Scirocco meurtrie rentre aux stands, mais le safety-car sort, le temps de déblayer les débris.
Au restart, Trebing double Wylie. Jensen est 3e. Quant à van der Linde, il termine 17e.

Au classement, van der Linde n’a « que » 290 points. Avec respectivement 247 et 232 unités, Jensen et Jordan Lee Pepper peuvent encore un peu rêver. Néanmoins, pour la finale d’Hockenheim, une 12e place suffirait au bonheur de van der Linde, quel que soit le résultat de ses adversaires.

BMW Talent Cup

La Formule BMW a implosé en diverses formules indépendantes. BMW se contente d’organiser la « Talent Cup » : une saison de formations avec au bout, un unique meeting. L’an dernier, les 3 courses avaient été remportées par Ralph Boschung (aujourd’hui en Formel Masters), Louis Deletraz (aujourd’hui en FR 2.0 NEC) et Marvin Dienst (également en Formel Masters.)

Dans la course 1, c’est un sans faute de Robin Hansson. Poleman, le Suédois mène de bout en bout. Jules Szymkowiak et Nico Menzel complètent le podium.

Dans la course 2, Szymkowiak, survolté, dépasse d’emblée Menzel et met la pression sur le leader Hansson. Trop fébrile, le Néerlandais termine dans le gravier. Menzel part alors à la chasse à Hansson et trouve in extremis l’ouverture. Florian Stüger est 3e.

Le titre se joue donc dans la course 3, entre Hansson et Menzel. Celui qui termine devant l’autre gagne. D’emblée, ils se débarrassent du poleman Michael Waldherr. Hansson est en tête, mais Menzel sort l’artillerie lourde. A force de surconduire, l’Allemand percute son adversaire. Hansson y laisse un aileron, mais Menzel y laisse sa Mygale. Le safety-car intervient.
Au restart, Hansson lève le pied : sa voiture est meurtrie et le fait de terminer serait synonyme de titre. Waldherr, Kaan Önder et James Allen montent sur le podium.

Ainsi, Robin Hansson est le lauréat 2013 de la BMW Talent Cup. Un nom à retenir, au cas où…

ATS Formel 3

Il est libre, Marv ! Marvin Kirchhöfer (Motopark) arrive avec l’esprit tranquille. Il peut être titré ici, pour l’avant-dernière manche. En plus, Oschersleben, c’est le fief des « noir et or ». Sur le Lausitzring, il pouvait être titré s’il faisait un sans-faute et que ses adversaires trébuchaient. Là, il a juste à ne pas laisser filer trop de points.

Kirchhöfer souhaite malgré tout triompher avec panache. Ainsi, il s’offre les deux poles.

Dans la course 1, pas de souci pour le poleman. D’autant que le 2e, Gustavo Menezes (Van Amersfoort), doit retenir John Bryant-Meisner (Performance Racing.) Derrière, Artem Markelov (Motopark) et Emil Bernstorff (Motopark) s’accrochent. Le Russe, 2e du championnat, abandonne. Kirchhöfer se balade en tête, tandis que Bryant-Meisner règle le compte de Menezes. A l’arrivée, Kirchhöfer apprend que suite à l’abandon de Markelov, il est champion 2013 !

Matteo Cairoli (ADM) fait ce qu’il peut pour défendre sa pole, face aux assauts de Bernstorff. En plus, derrière, un rare Nabil Jeffri (EuroInternational) met la pression aux 2 hommes. Menezes s’invite dans la lutte, suivi par le néo-champion. Kirchhöfer s’offre les scalps de Menezes et Jeffri, tandis que Bernstorff déboite Cairoli. Ce dernier doit également s’incliner face à Kirchhöfer. D’où un podium Bernstorff, Kirchhöfer, Cairoli.

Dans la course 3, Kirchhöfer décide de crucifier ses adversaires. En champion qu’il est désormais, il s’envole au départ et cueille un succès sans contestations possibles. Menezes court vainement après lui. Markelov, lui, reste bouche bée. Bernstorff et Bryan-Meisner doublent le Russe et le Suédois termine 3e. Ca fait d’ailleurs bien longtemps que Bryant-Meisner n’a pas remporté 2 podiums en 1 week-end. A croire qu’il est plus affuté depuis son test en championnat européen de F3.

Au classement, non-content d’être titré, Kirchhöfer creuse l’écart. Il possède 450 points. Markelov, d’une rare fébrilité, n’a obtenu aucun podium à Oschersleben et il n’a que 301 points. Avec 291 points, Bernstorff reste en embuscade pour le titre de vice-champion. Ce sera le seul enjeu de la finale d’Hockenheim, dans 15 jours.

Formel Masters

Pas de Formel Masters à Oschersleben (pour éviter la comparaison avec la Formule BMW ?) C’est au Slovakia Ring que les pilotes roulent.

Aux essais, Nicolas Beer (Neuhauser) est le plus rapide. Mais suite à une pénalité obtenue sur le Lausitzring, le Danois perd 10 places. Voilà qui met Alessio Picariello (Mücke) en pole.

Poleman par hasard, Picariello ne rate pas sa chance. Il démarre sur les chapeaux de roue, attaque comme un beau diable… Et se rend compte qu’il n’y a personne derrière lui ! En effet, Dienst (Neuhauser) se débat avec Boschung (KUG.) Ce dernier prend finalement le dessus sur son ex-compagnon de la BMW Talent Cup, mais Picariello est déjà loin. Derrière, Beer et Beitske Visser (Motopark) remontent le peloton à grandes enjambées. Beer tente une attaque sur la Hollandaise, qui répond. Voilà le Danois, décidément malchanceux, dans le gravier. Visser termine 5e.

Au feu vert, Dienst charge dans le peloton. Il se retrouve 2e, derrière Boschung. Derrière, Hendrik Grapp (Mücke) et Kim Luis Schramm (Mücke) se percutent. Safety-car.
Au restart, Picariello s’invite dans la lutte Dienst-Boschung. Ils sont parfois à 3 de front ! Dienst parvient à s’échapper, tandis que le Belge envoie Boschung dans le décor. Ce dernier arrive à repartir, mais Jason Kremer (Schiller) est déjà passé. Dienst obtient sa première victoire en Formel Masters. Picariello, 2e, est au moins aussi heureux : il est champion ! Kremer est 3e.
Visser termine 5e. Stéphane Kox (KUG), l’autre femme du peloton, est 8e.

Dans la course 3, Picariello ne fait qu’une bouchée de la polewoman Kox. Au 3e tour, Callan O’Keeffe (Motopark) et Mikkel Jensen (Motopark) entrent en collision et le safety-car sort.
Au restart, il n’y a plus que 2 tours. Picariello est poursuivi par Boschung, tandis que Dienst, Visser et Kremer se battent pour la 3e place. Au passage devant le starter, le Belge plante les freins, empêchant ainsi Boschung de le doubler. Les commissaires de piste n’apprécient pas la manœuvre et Picariello est rétrogradé. Boschung obtient la victoire sur tapis vert, devant Dienst et Visser.

Au classement, Picariello a 331 points. Très rapide, il reste le spécialiste du coup tordu. Il l’a pouvé dans la course 3. Invisible en Slovaquie, Maximilian Günther (Mücke) est 2e à 220 points. Kremer est 3e, à 197 points.

Visser marque enfin des gros points, mais c’est déjà très tard. Jusqu’ici 10e, elle passe 9e, avec 97 points.

Crédits photos : ATS F3 (photos 1 et 11 à 15), Volkswagen (photos 2 à 5), BMW (photos 6 à 10) et Formel Masters (photos 16 à 20)

A lire également :
Formule 3 allemande 2013 sur le Lausitzring : Kirchhöfer devra attendre

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz