Accueil F3 Résultats des autres disciplines

Résultats des autres disciplines

111
0
PARTAGER

Cette semaine, on fait le tour du monde! Au programme, de la Protyre Formula Renault en Grande-Bretagne, de la Formel Masters en Autriche, de la Pro Mazda au Québec et le soldes des courses d’Inje, en Corée! Avec à la clef, les premiers titres 2013: Chris Middlehurst (Protyre Formula Renault) et Matthew Brabham (Pro Mazda.)Protyre Formula Renault

Rockingham est l’avant-dernière manche. Chris Middlehurst (MGR) est à deux doigts du titre. Mais Weiron Tan (Fortec) s’est juré de maintenir le suspens. Notez l’arrivée du Chinois Leo Yee (Fortec), venu du CFGP.

Aux essais, comme prévu, le pilote Caterham Academy décroche la pole.

Dans la course 1, c’est pour une fois assez calme. Tan contrôle bien Middlehurst, au départ. Le seul mouvement au départ concerne « Martin » Cao Hongwei, qui passe du 7e au 4e rang. 3e, Sam MacLeod (Fortec) est trahi par sa pompe à huile. Voilà donc Cao 3e. Ca ne bouge plus jusqu’au damier et Tan de remporter son 4e succès, devant Middlehurst.

Dans la course 2, Tan mène de nouveau de bout en bout. MacLeod ne peut que subir la situation et décrocher l’argent. Wei Fung Thong (Fortec) se fait d’emblée doubler par Middlehurst, pour le gain de la 3e place. Le tiercé Tan-MacLeod-Middlehurst ne bougera plus.

A ce moment-là de la journée, le Malaisien réussit son pari: il a repris suffisamment de points à son rival.

La course 3 est plutôt animée! Au départ, Cao réussit à s’insérer entre le leader Tan et son poursuivant Middlehurst. Il y a une bousculade en milieu de peloton et le safety-car intervient. Peu après le restart, coup de théâtre: Tan renonce. Cao hérite de la tête et Middlehurst n’a plus qu’à franchir la ligne d’arrivée. Il y a un deuxième safety-car, néanmoins, le Chinois n’a aucun souci pour contrôler son poursuivant. En vue de l’arrivée, il y a un troisième carton et les commissaires agitent les drapeaux rouges.
Cao remporte ainsi sa première victoire hors de Chine. 2e, Middlehurst empoche le titre. Quant à Jorge Cevallos (MGR), parti du milieu de grille, il évite les embuches et se retrouve 3e.

Ainsi, malgré le décompte des points, Middlehurst décroche le titre avant la finale de Silverstone. Avec 392 points (contre 297 pour Tan), il ne peut plus être rattrapé. Il a déjà été champion de FF 1600 en 2011.

Tan reste la grande révélation. Star de feu la JK Racing Asia et de la FG 1000, il est au rendez-vous en Europe. Cevallos, nouvel espoir de Telmex est 3e à 265 points. D’autre pilotes sont à l’affut et rien n’est gagné pour le Mexicain…

Les amateurs de BTCC se souviennent d’un autre Middlehurst: Andy, vu dans les années 80-90. Il n’est autre que le père de Chris.

Formel Masters

Une semaine après le Nürburgring, les Formel Masters partent toutes seules au Red Bull Ring. Callan O’Keeffe (Motopark) et Beitske Visser (Motopark), élèves de la boisson gazeuse, sont priés de briller à domicile…

Aux essais, comme sur le ‘Ring, Maximilian Günther (Mücke) décroche la pole devant Alessio Picariello (Mücke.)

Picariello, largement en tête du classement, pourrait se contenter de gérer son avance. Mais pas de ça chez le Belge, qui veut marquer son territoire en permanence! Au départ de la course 1, il klaxonne Günther. Au 3e tour, il met son clignotant et déboite proprement l’Allemand. Il déroule ensuite pour remporter sa 8ème victoire. Derrière, Günther est rattrapé par Jason Kremer (Schiller) et Nicolas Beer (Neuhauser.) Par moment, ils sont à 3 de front! Puis Kremer décide que ça a assez duré et il laisse derrière lui les deux autres. Beer trouve lui aussi l’ouverture.
Picariello passe ainsi en premier devant le starter, suivi par Kremer et Beer. Visser, un temps 5e, se fait harponner par Ralph Boschung (KUG.)

Le dimanche matin, Picariello corrige de nouveau Günther. Cette fois-ci, le Belge a besoin de 5 tours. Ensuite, Günther reste menaçant et il effectue le reste de la course dans les échappements de Picariello. Quant à Kremer, il termine 3e, bien après les furieux.
Derrière eux, Motopark effectue un tir groupé: Mikkel Jensen, Indy Dontje et Visser sont respectivement 4e, 5e et 6e.

Le dimanche après-midi, c’est la pagaille. Le poleman Fabian Schiller (Schiller) craque sous la pression d’un groupe de furieux. Dontje prend alors la tête, devant Kim Luis Schramm (Mücke), Visser et Günther. En vue de l’arrivée, l’Hollandaise tente une attaque sur Schramm. Il y a contact, l’Allemand perd le contrôle et Günther ne peut l’éviter. Les officiels sortent le drapeau rouge.
Dontje ne comprend pas ce qui se passe, jusqu’à ce qu’il voit les mécanos de Motopark en liesse. Visser est théoriquement 2e, mais elle est déclassée, car accusée d’avoir causé la collision. D’après elle, c’est une sanction à la tête du client. Voilà donc Schramm et Günther respectivement 2e et 3e. C’est le premier podium de Schramm.

Picariello a du abandonner dans la course 3. Mais il a suffisamment d’avance pour que les dommages soient minimes. Avec 252 points, il peut voir venir. Günther suit à 162 unités, devant Beer, à 146 points. Visser gagne une place et pointe au 9e rang, avec 56 points.

Pro Mazda

Cette année, point d’Indy Lights à Trois Rivières. L’épreuve québecoise se limite à l’Open Mazda et à des courses locales. Le plateau est à ce point dépouillé que Jacques Villeneuve est appelé à la rescousse!

Revenons à la Pro Mazda. Toujours pas de traces de Michele Bumgarner. Par contre, pour Trois Rivières, Stefan Rzadzinski vient renforcer l’effectif de Pelfrey. Après des débuts en Indy Lights, « Razzy » est descendu jusqu’en US F2000. Et voici qu’exceptionnellement, il « remonte » en Pro Mazda!

Le titre est quasiment assuré pour Matthew Brabham (Andretti.) L’Austro-américain n’a qu’à marquer un point de plus que Diego Ferreira (Juncos) et c’est gagné!
Aux essais, Brabham bétonne d’emblée, avec une énième pole position. Ferreira est 2e.

Dans la course 1, Ferreira se fait doubler par Scott Anderson (Pelfrey.) Le Vénézuélien réussit à repasser son équipier, mais Brabham est déjà sur orbite. En plus, le pilote Andretti enchaine les tours de qualifications pour cueillir son 10e succès 2013 (nouveau record.) Ferreira est 2e. Une fois doublé, Anderson a un moment de flottement. Juan Piedrahita (JDC) en profite pour lui chiper la 3e place. Mais Anderson se réveille et met la pression sur Piedrahita. Ce dernier se maintien in extremis.

Pour la course 2, Brabham effectue un travail net et sans bavure. Après un bon départ, il roule pied au plancher pour récolter la victoire, synonyme de titre. A partir de là, la partie est terminée pour Ferreira, esseulé au 2e rang. Piedrahita se fait doubler par Spencer Pigot (Pelfrey) pour le gain de la 3e place. Mais il réussit à se dédoubler, d’où un podium identique à celui de la course 1.

Avec 401 points, Brabham est assuré du titre. Champion d’US F2000 2012 (et vainqueur du Team USA Scholarship 2012), il est le premier à enchainer les lauriers de la « Road to Indy ». C’est aussi le premier titre d’Andretti dans la discipline. 2e à 321 points, Ferreira est sur à 99% d’être vice-champion. 3e à 263 points, Shelby Blackstock (Andretti) devra lutter à Houston pour décrocher le bronze.

F1600 Formula F Championship

Le futur « Matthew Brabham », ça pourrait être Jake Eidson (Cape Motorsport.) Finaliste du Team USA Scholarship 2013, il est en train de faire une OPA sur la Formule Ford-à-moteur-Honda. A Mid-Ohio, il y a lui et le reste du peloton: pole position et victoire dans les 2 manches. Eidson devrait être sacré fin-août, à Summit Point.

Formula Masters China

Une semaine après l’Asian Le Mans Series, Volkswagen revient à Inje, pour ses autres séries asiatiques.

Aux essais, Aidan Wright (Meritus) se montre intraitable.

Dans la course 1, pas de souci pour Wright, qui mène du début à la fin. Afiq Yazid (Meritus) effectue un départ fantastique et se retrouve 3e, derrière Tanart Sathienthirakul (Eurasia.) En vue de l’arrivée, le Thaïlandais baisse de rythme, tandis que Yazid a des soucis de tenue de route. Cela fait les affaires d’Akash Nandy (KCMG) qui les double et se retrouve 2e, devant Yazid et Sathien… Sathira… Enfin, bref, le 4e. Justement, le pilote Malaisien est accusé d’avoir passé le Thaïlandais sous les drapeaux jaunes. Il est pénalisé, Yazid passe 2e et le pilote de Toyota Racing Series, 3e. Wright lui reste 1er.

Il pleut des cordes le samedi après-midi. Le départ a lieu derrière le safety-car. Ren Nagabuchi (Super Licence) a des soucis et il ne voit même pas le drapeau vert. Un énième revers qui l’éloigne un peu plus de la tête du championnat.
Lorsque la meute est lâchée, Raj Barath (Meco) sera retrouve talonné par Nandy. Ce dernier trouve vite l’ouverture. Derrière, Sathienthirakul est pourchassé par Yazid. Yuan Bo (Star Racing Team) se retrouve dans l’herbe et le safety-car ressort. Au restart, surprise, on a Barath devant Nandy et Yazid! Il y a eu du dépassement illégal, Barath et Yazid sont punis. Voilà Nandy vainqueur, devant Sathienthirakul et Wright.

Le dimanche, le départ est chaud: Nandy est pourchassé par Wright, tandis Sathienthirakul est suivi comme son ombre par Matthew Solomon (Eurasia.) Ca se frictionne entre Zou Si Rui (Star Racing Team) et le petit nouveau Andersen Martono (Meritus), qui s’éliminent tous les deux. En plus, Barath se retrouve dans un bac à sable. Le safety-car sort, le temps d’évacuer les Tatuus meurtries. Au restart, la bagarre entre Nandy et Wright gagne en intensité. L’Australien dépasse le Malaisien et s’offre une deuxième victoire Coréenne. Nandy est 2e, devant Solomon (dont c’est le premier podium en automobile.)

Après les courses 10, 11 et 12 du championnat, voici la course… 9. En fait, il s’agit de rattraper la course 3 du meeting d’Ordos.

Yazid cale sur la grille: son VW n’aime pas les températures caniculaires d’Inje.
Au deuxième départ, Nandy s’élance devant Yazid et Wright. Sathienthirakul déboite Barath et pointe au 4e rang. Nandy a des soucis de faisceaux électriques. Yazid hérite donc des commandes… Mais Wright a faim et il finit par doubler son équipier. Sathienthirakul l’imite un peu plus loin. Derrière, Nagabuchi achève son week-end catastrophique par un nouvel abandon.
Wright obtient donc sa troisième victoire coréenne, devant Sathienthirakul et Yazid.

Au classement, Aidan Wright décroche le jackpot: il amasse plus de points en Corée que durant le début de saison! Le voilà 1er avec 148 points au compteur. Yazid, ex-leader, est 2e à 145 points. Barath et Nandy restent à portée de tir.

Volkswagen Scirocco R-Cup China

Il y a quelques années Nick de Bruijn était un animateur de la Formula BMW. En 2007, il passait en International Formula Masters, puis il disparu des écrans de radar. On retrouve le Hollandais sur la feuille d’engagés de la Scirocco R-Cup China d’Inje.

Dans la course 1, de Bruijn s’impose facilement, face à Bao Jin Long et à Thomas Fjordbach.

Dans la course 2, il n’est « que » 2e, derrière le Danois, mais devant le Chinois.

Au classement, Andrea Reggiani reste en tête, à 115 points. Néanmoins, Bao (109 points) et Fjordbach (89 points) se rapprochent.

Crédits photos: FMCS (photos 1 et 19 à 24), Renault Sport UK (photos 2 à 6), BTCC (photo 7), ADAC Formel Masters (photos 8 à 12), Pro Mazda (photos 13 à 17), Formula F 1600 (photo 18) et Volkswagen (photo 25)

A lire également:
Résultats et brèves d’autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz