Accueil Datsun Véhicules électriques : coopération entre constructeurs au Japon pour le développement des...

Véhicules électriques : coopération entre constructeurs au Japon pour le développement des bornes

100
14
PARTAGER

Quatres constructeurs japonais ont décidé de s’allier pour développer les infrastructures de recharge, condition sine qua non pour que le véhicules électrique puisse réellement prendre son envol. Une démarche à suivre pour les constructeurs européens ?

Toyota, Nissan, Honda et Mitsubishi se sont donc réunis face « au besoin critique de développer rapidement les infrastructures de recharge pour promouvoir l’utilisation des véhicules électriques. Avec l’aide des subsides du Gouvernement japonais, les quatre constructeurs supporteront le coût d’installation de ces bornes » déclarent conjointement les constructeurs.

Selon les estimations, le Japon compte actuellement 3000 bornes de recharge classique et 1700 de recharge rapide. Ces chiffres insuffisants doivent « rapidement » atteindre 8000 bornes classiques et 4000 bornes rapides. Pour cela les quatre se coordonneront pour éviter que deux constructeurs installent un réseau dans un même lieu et ainsi mieux mailler le pays.

Le but avoué de cette coopération est le développement des véhicules électriques mais également des véhicules hybrides plugin qui bénéficieront directement de ces bornes. Aucun montant n’a été communiqué concernant le coût que devront supporter les quatre constructeurs mais l’Etat japonais pour sa part a annoncé 100,5 milliards de Yen (environ 772 millions d’Euro) pour 2013 avec l’objectif d’atteindre 15 à 20% de véhicules électriques ou hybrides plugin d’ici 2020.

Avec le lancement prochain de la BMW i3 qui viendra s’ajouter à une offre qui s’étoffe de véhicules électriques ou hybrides plugin, les constructeurs européens ne devraient-ils pas prendre exemple sur leurs homologues japonais pour mieux développer les réseaux de bornes ? Sans un réseau relativement dense, l’utilisation de ces véhicules restera marginale. Pour le moment chacun développe son réseau dans son coin.

Lire également : Les Pays-Bas développent les infrastructures de recharge des VE
Honda lance les tests grandeur nature de son « micro commuter » électrique

Source : Toyota, Nissan, Honda, Mitsubishi

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Véhicules électriques : coopération entre constructeurs au Japon pour le développement des bornes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre
Les japonais sont des gens intelligents pourquoi : Tout bêtement ils savent qui ne sont pas producteur de pétrole, et donc ils mettent tous les moyens de ne pas être dépendant de cet drogue pétrolière (pour les économies non productrice de pétrole). ils se souviennent qu’ils se sentaient obligée de déclencher l’attaque de Pearl-Harbour en 1941 en réponse à l’embargo, des USA, sur le pétrole. Il me semble nous, européens, que l’ont de s’unissent pour ne plus dépendre des produits Pétroliers (gaz comme pétrole) de nations qui sont pour la plupart des dictatures : Arabie saoudites Qatar EAU(United Arab Emirates)… Lire la suite >>
SGL
Membre

A noter que l’on ne manque pas de champions, en Europe, dans la conception et la fabrication de moteur/batterie électrique. Mais la désunion nous plombe notre économie, alors que l’Europe une fois unis serait la zone économique la plus forte au monde devant les usa et pays asiatiques. (On n’a déjà du mal avec le standard des prises, rien que ça !)

Davy
Invité

Fabriquer un maillage complet sur leur territoire, en gros fabriquer un terrain de jeu afin que tout les constructeurs puissent en profiter et enfin améliorer ces technologies… Une initiative intéressante 🙂

bzep
Invité
Forcément, c’est plus facile de se mettre d’accord entre japonais qu’entre européens d’un côté 1 pays de l’autre 26 27 ou ??? y a pas besoin de nous lancer nous même la pierre ! Qu’ils essaient de se mettre d’accord à 27 pays asiatiques prenons seulement les chinois les japonais et les coréens !… bon courage !) et on verra !!! Y a qu’à voir l’histoire du gaz mercedes et on a compris que ce n’est pas évident. Alors si on ajoute en plus la montée des nationalismes et des partis politiques comme le fn qui prônent le retour au… Lire la suite >>
SGL
Membre

Bzep, bien vu. Bonne réflexion
J’avais encore oublié pas mal d’obstacles! Malheureusement.

Admin

Il ne s’agit pas d’un accord entre pays, mais entre constructeurs (qui sont tous du même pays). Rien n’empêche les 4 ou 5 grands constructeurs européens de faire la même chose. De fait, on se retrouve en gros avec les Japonais (avec ChaDeMo) contre les Européens en terme de norme pour le chargement, avec les Etats-Unis comme terrain d’affrontement…

Fred
Invité

Et le coup de l’Euro et de l’UE ? Tu l’as chiffré ? Ecrire dans une même phrase que l’union des pays est absurde et que seul est absurde, révèle d’un manque de réactivité entre vos neurones.

Davy
Invité

Nos marques nationales Citroen, Peugeot et Renault (éventuellement Nissan) pourraient déjà se mettre d’accord, ça serait pas mal pour le marché intérieur…

bzep
Invité

Oui c’est vrai mais PSA n’est pas engagé dans cette strtégie de VE pour l’instant, néanmoins certaines grandes surface s’y mettent Leclerc ou Ikéa pour nommer celle dont je suis sûr, d’autres suivront peur-être ainsi que les entreprises avec quelques aides de l’Etat (on critique toujours « l’état » mais heureusement qu’il est là quand même ! rires)

SGL
Membre

Pour les passerelles de coopérations Dans les VE :
– Peugeot est théoriquement marié avec Mitsubishi
– Renault avec Nissan et Mercedes (dans le futur ! smart /twingo elec + classe « small »)
Partant du principe que, si Mitsubishi et Nissan coopèrent cela devrait aider pour nos constructeurs nationaux

wpDiscuz