Accueil F3 Résultats des autres disciplines

Résultats des autres disciplines

116
0
PARTAGER

Gros programme, ce week-end: de la F3 Australienne, de la Formula Abarth, de l’Auto GP et de l’Euro F3 Open.F3 Australia

Faute de budget, John Magro (BRM) s’achemine vers un forfait pour Sydney. Un sponsor tombé du ciel lui permet de faire le déplacement. En prime, il s’offre la pole face à son équipier Tim Macrow et à la Mygale de Nick Foster (BRM.)

Dans la course 1, Magro effectue une traversée en solitaire et remporte sa première victoire en F3. Macrow se contente du 2e rang. Quant à Foster, mal parti, il se retrouve 5e, puis entame une remontée qui l’amène à la 3e place.

Magro a pris gout au champagne! Dans la course 2, il récidive. Macrow est de nouveau 2e. Foster, en lutte avec Jordan Oon (BRM), laisse finalement passer l’ex-pilote d’Euro F3 Open. C’est néanmoins le premier quadruplé de l’équipe.

Dans la course 3, Macrow démarre mieux que Magro. Néanmoins, la direction de course réalise que certaines voitures n’étaient pas à la bonne place sur la grille! D’où un drapeau rouge et un nouveau départ.
Cette fois, pas de problème pour Magro. Le voilà qui réalise un triplé, alors qu’il n’aurait pas du venir à Sydney! Macrow est une nouvelle fois 2e. Oon, 3e, est déclassé pour départ anticipé et Nathan Morcom (R-Tek) hérite du bronze.

Au classement, Macrow reste en tête, avec 115 points. Mais avec ses 3 succès, Magro remonte au 2e rang, à 102 points. Quant à Foster, il perd du terrain à 89 points.

Formula Abarth Italia

Alessio Rovera (Cram) fait figure d’extra-terrestre. Ce débutant a survolé les meetings de Vallelunga et d’Adria. On l’attend donc au Mugello. Il répond présent et remporte les 2 poles.

Dans la course 1, c’est un énième récital de Rovera. Intouchable de bout en bout, il remporte une 6e victoire (en 7 courses.) Giorgio Roda (Cram) suit au loin. Michele Beretta (Euronova) est pénalisé suite à un accrochage à Adria. Ca ne l’empêche pas d’accrocher la 3e place, après s’être défait de Kevin Gilardoni (GSK.)

Simone Iaquinta (GSK) est en pole, grâce à la grille inversée. Dans son dos, Beretta est aux prises avec Luka Moraes (Facondini.) Iaquinta en profite pour s’échapper. Au 3e tour, Rovera se paye Gilardoni et c’est l’abandon! Iaquinta s’impose donc dans un fauteuil, devant Beretta et Moraes.

Suite à son accrochage dans la course 2, Rovera est pénalisé. Dario Orsini (NBC) se retrouve en pole position… Mais d’emblée, il se fait dépasser par Beretta. Le pilote Euronova s’envole tranquillement vers sa première victoire. Orsini est 2e et Gilardoni, 3e. Rovera doit se contenter du 3e rang.

Auto GP

On reste au Mugello, pour l’Auto GP.

Chez Zele Racing, Tamal Pal Kiss prolonge. Apparemment, le portable de l’ex-pilote de GP3 et de FR 3.5 n’a pas beaucoup sonné… Kiss a un nouvel équipier: Christian Klien! La dernière apparition de l’Autrichien dans une monoplace remonte au Grand Prix du Brésil 2010 (chez HRT.)

Aux essais, c’est un autre ancien de HRT qui brille: Narain Karthikeyan (Super Nova.) Avec 2 poles consécutives, son changement d’écurie est visiblement un électrochoc.

La course de l’Indien débute très, très mal: son moteur émet des bruits inquiétants et il préfère passer par la voie des stands. Pendant ce temps, Klien effectue un strike sur Kimi Sato (Euronova) et Michele La Rosa (MLR 71) et le safety-car doit intervenir.
Au restart, les leaders Vittorio Ghirelli (Super Nova) et Kevin Giovesi (Ghinzani) font un concours de freinage… Qui les envoi dans le bac à sable. Puis il y a un contact entre Francesco Dracone (Ibiza Racing Team) et Robert Visoiu (Ghinzani), en lutte pour la 3e place. Ainsi Meindert van Buuren (MP), Campana et Andrea Roda (Virtuosi UK) héritent de la tête. Mais à l’issu des arrêts aux stands, Roda se fait dépasser par les éclopés Giovesi et Kathikeyan! Voilà qui nous donne un podium Van Buuren-Campana-Giovesi…

Mais après la course, les commissaires réalisent qu’en sortant des stands, Van Buuren a coupé la ligne. Il est pénalisé, Campana est déclaré vainqueur, devant Giovesi et Karthikeyan.

Poleman virtuel pour la course 2, Klien patine au départ. Yoshitaka Kuroda (Euronova) ne fait guère illusion, tandis que Giovesi démarre comme un boulet de canon! Derrière, Karthikeyan contient Ghirelli. Au fil des tours, Kuroda dégringole dans les hiérarchie. Après les deux Super Nova, il laisse filer Sato et Campana. Ce dernier perd du temps aux stands, pour le plus grand bonheur de son rival au championnat. Klien, un temps dernier, se reprend et terminera 9e. En tête, Giovesi, Karthikeyan et Ghirelli se présentent dans cet ordre devant le starter…

Puis Giovesi est reconnu coupable d’avoir volé le départ. Le voilà rétrogradé au 5e rang! Karthikeyan obtient la victoire, devant Ghirelli et Sato.

Au championnat, rien ne va plus! Campana et Sato repartent ex-æquo du Mugello, à 138 unités. Ghirelli est 3e, à 125 points. Quant à Karthikeyan, il fait une nouvelle fois le plein de points. L’indien pointe désormais 4e, à 96 points.

Euro F3 Open

Pour la première fois de son histoire, l’Euro F3 Open déboule à Silverstone. Dans le paddock, la nouveauté, c’est la présence d’Emil Bernstorff. L’Anglais -d’ordinaire présent en F3 ATS- portera les couleurs de West-Tec pour l’épreuve de British F3 de Spa. Il vient donc pour s’entrainer.

Aux essais, on retrouve le trio habituel: Sandy Stuvik (RP Motorsport) décroche la pole devant Nelson Mason (West-Tec) et Ed Jones (West-Tec.)

La course 1 est animée! Mason dépose Stuvik au départ. Jones se blottit dans les échappements du Thaïlandais. Stuvik tente une attaque et… C’est Jones qui passe! L’Emirati se colle désormais à Mason. Stuvik perd du terrain. Il se fait doubler par Alex Toril (RP Motorsport) et Santiago Urrutia (RP Motorsport.) Urrutia, très en forme, double Toril pour le gain de la 3e place. En vue de l’arrivée, Jones double son équipier. Mason, désarçonnée, ne résiste pas à Urrutia.

Sur la lancée du samedi, Urrutia décroche la pole dominicale. Il devance Stuvik.

Au feu vert, Urrutia s’envole, poursuivi comme son ombre par Stuvik. Derrière, Mason dépasse Jones. L’Emirati repasse plus loin le Canadien. Mais les pilotes RP Motorsport sont sur un autre rythme. Quant à Urrutia, malgré la pression constante de Stuvik, il s’offre sa première victoire.

Au classement, Stuvik reste en tête, avec 157 points. Jones se rapproche dangereusement, à 150 points. Urrutia (132 points) prend la 3e place à Mason (125 points.)

Crédits photos: Auto GP (photos 1 et 11 à 17), Australian F3 (photos 2 à 6), CSAI (photos 7 à 10) et Euro F3 Open (photos 18 à 23.)

A lire également:
Résultats des autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz