Accueil Général Toyota Auris Touring Sports

Toyota Auris Touring Sports

432
5
PARTAGER

Nouvelle venue sur le segment, l’Auris Touring Sports se veut à la pointe de la catégorie en étant la première compacte break a proposer une motorisation hybride.

Carrosserie

Si l’Auris Touring Sports garde le même empattement que la berline compacte (2.600 mm) ainsi que le même rayon de braquage (10,4 m), le break s’allonge de 285 mm sur le porte-à-faux arrière au bénéfice de la capacité de chargement. D’autre part, la Touring Sports est plus basse de 55 mm tandis que la garde au sol est réduite de 10 mm. Le coefficient de trainée (Cx) s’élève à 0,28.

Le coffre a une capacité allant de 530 l à 1.658l lorsque la banquette arrière est rabattue. Dans cette configuration, la longueur de chargement dépasse 2 mètres. Les batteries de la version hybride étant placées sous la banquette, elles n’affectent pas le volume de chargement. Par rapport à la berline, le seuil de chargement est abaissé de 100mm pour se trouver à 62 cm du sol.

Le coffre de l’Auris break se veut aussi pratique avec, entre autres, l’abattement de la banquette arrière simplifié (Easy Flat), un double plancher de chargement et un filet à bagages déroulable.

La version hybride peut désormais être équipée d’un attelage dont la capacité de remorquage atteint à 345 kg.

Style extérieur
La partie avant, jusqu’au montant B (montant central), de l’Auris Touring Sports est identique à la berline. Le toit, surmonté par des rails de fixation en aluminium, se prolonge sur un aileron. En option, le break peut être équipé d’un toit en verre panoramique de 1,5 m de long et 1 m de large.

Les vitres latérales sont soulignées par une fine bande chromées tandis que le montant B a une finition noire brillante. Le pare-choc arrière est lui aussi agrémenté de chrome.

L’Auris break sera disponible dans 10 teintes différentes, dont 3 inédites (gris granite, bleu horizon, brun avantgarde). Le blanc perlé est exclusif à la version hybride.

Motorisations
Outre une motorisation hybride, l’Auris Touring Sports peut compter sur deux moteurs essence et deux moteurs diesel.

L’Auris Touring Sports reprend la chaîne de traction hybride de l’Auris berline. La transmission aux roues se fait via un train épicycloïdal qui distribue la puissance en provenance de l’un ou l’autre moteur sans à-coups. Le moteur thermique est un 1,8l essence de 99 ch et 140 Nm à 4.000 tr/min. Le moteur électrique offre une puissance de 59 kW et 207 Nm de couple. Les deux moteurs ont une puissance combinée de 136 ch.

En entrée de gamme essence, le 1,33l VVT-i propose une puissance de 99 ch pour un couple de 128 N.m à 3.800 tr/min. Il a une architecture longue course (au bénéfice du couple à bas régime) et est équipé du calage variable de soupapes à l’admission et à l’échappement. Il est par ailleurs associé à un Start & Stop. Ses émissions de CO2 s’élèvent à 127 g/km sur le cycle NEDC.

Plus puissant, le 1,6l Valvematic offre 132 ch et un couple de 160 Nm à 4.400 tr/min. Outre le calage variable des soupapes, le 1,6l est équipé du Valvematic, capable de modifier en plus la durée d’ouverture ainsi que la levée des soupapes. Cette technologie permet d’optimiser et de minimiser les pertes de charge. Le 1,6l rejette 140 g/km de CO2.

Le 1,6l peut être équipé en option d’une transmission à variation continue (CVT dénommée Multidrive S par Toyota), réduisant d’un gramme les émissions de CO2. Elle peut être utilisée en mode automatique (le rapport de transmission est adapté en continu selon la position de la pédale d’accélérateur, la vitesse du véhicule et de la force de freinage le cas échéant) avec pour priorité le silence de fonctionnement et l’optimisation de la consommation. La transmission Multidrive S peut aussi fonctionner selon 7 rapports virtuels que le conducteur peut sélectionner soit à l’aide du levier de vitesses ou à l’aide de palettes au volant.

En diesel, l’offre commence avec le 1,4l D-4D d’une puissance de 90 ch et proposant un couple de 205 Nm entre 1.800 et 2.800 tr/min. Equipé du Start & Stop, il est par ailleurs équipé d’un système de refroidissement séparé entre le haut et le bas moteur afin d’accélérer sa mise à température. Ses rejets de CO2 s’élèvent à 109 g/km.

Le 2,0l D-4D propose quant à lui une puissance de 124 ch et un couple de 310 Nm à 1.800 tr/min. Il est associé à une boîte manuelle à 6 rapports et à un Stop & Start. Le 2,0l D-4D a fait lui aussi l’objet de nombreuses mesures pour optimiser sa mise à température et la réduction des frictions en travaillant sur la circulation de l’huile et du liquide de refroidissement. La réduction du bruit a fait l’objet d’une attention particulière, notamment lors des démarrages à froid grâce à l’optimisation de l’utilisation des bougies de préchauffages ainsi qu’à une nouvelle forme du piston, améliorant par ailleurs la combustion à l’intérieur du cylindre. Ses émissions de CO2 s’élèvent à 115 g/km.

Production
Destinée pour l’Europe uniquement, l’Auris Touring Sports est produite en Angleterre (usine de Burnaston), aux côtés de l’Avensis et de l’Auris berline.

Source: Toyota

A lire également: Ca a gazouillé pour une Toyota Auris hybride

[zenphotopress album=15160 sort=random number=6]

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Toyota Auris Touring Sports"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Je comprends très bien d’où vient l’appellation « touring ». Mais qu’est ce que ce « sport » vient faire là ?

fanautomobile
Membre

Toutes les marques utilisent ce mot à tort et à travers… Voiture sport ne rime plus avec performances, mais avec stickers bicolores sur la carrosserie….

fistulinside
Invité

Ils entendent peut être par cette désignation que cette voiture est destinée à ceux qui pratiquent du/des sport/s, le fait que ce soit un break on peut y ranger du matériel de sport…

Key
Invité

Reunion marketing chez Toyota:
« Hey les gars, faut trouver un nom cool pour notre Auris Break!
– Auris Green Touring
– Ouais. Sympa. Mais nan… Merci Akio.
– Elle est pas rabaissée de 10mm?
– Si…
– Alors: Auris Sports Touring!
– Genial! T’es un genie Kenichi! »

Verslefutur
Invité

Les auteurs des commentaires précédents passent à côté de l’information importante:
« La version hybride peut désormais être équipée d’un attelage dont la capacité de remorquage atteint à 345 kg »

Toyota France accepte enfin la mise en place d’un attelage sur cette Auris comme dans tous les pays Européens qui l’autorisent sur toute la gamme hybride Toyota !
Enfin, ce frein à l’achat de l’hybride saute !

wpDiscuz