Accueil Kei Mitsubishi eK / Nissan Dayz

Mitsubishi eK / Nissan Dayz

244
2
PARTAGER

Dévoilées au début de printemps, les Nissan Dayz et Mitsubishi eK Wagon arrivent à présent sur le marché japonais, espérant elles aussi profiter de la croissance du segment des Kei. Deux modèles qui cumulent respect des standards et innovation pour séduire.

Les eK et Dayz reprennent un format assez classique de Kei, aux formes carrées et hautes, intermédiaire entre une mini berline comme la Daihatsu Mira ou un mini-monospace comme la Honda N-Box. Un format qui était celui de la première eK en 2011. eK comme « Excellent Kei »… Cette troisième génération de eK partage un point fondamental avec la première : elle doit sauver la place de Mitsubishi sur le marché des Kei.

Deux Kei classiques donc, mais qui améliorent grandement leur habitabilité par rapport à la précédente génération (Otti chez Nissan) avec une empattement allongé de 90 mm (2085 pour une longueur réglementaire de 3395 mm et une largeur de 1475 mm). Mais c’est surtout au chapitre de la vie à bord que les deux clones comptent tirer leur épingle du jeu, sur un marché friand de nouveauté. Outre de nombreux rangements ou une modularité soignée (banquette coulissante et rabattable à plat par moitié), elles inaugurent une nouvelle commande de climatisation à touches sensitives, inédite sur le segment. Nissan ajoute une couche supplémentaire en proposant son système de vision à 360° Around View Monitor. La eK se contente d’une simple caméra de recul. Dans les deux cas, l’image s’affiche dans le rétroviseur intérieur. On trouve aussi un accès et démarrage mains-libre assez standard sur le marché, ou encore un éclairage bi-xénon.

Pas de réelle surprise pour la motorisation : le standard du marché, un 3 cylindres 660 cm3 de 49 ch pour Dayz et eK, et en option une version Turbo de 64 ch pour Dayz Highway Star et eK Custom. La version la plus économique affiche une consommation en cycle JC08 de moins de 30 km/l (29,2 km/l = 3,42 l/100 km). Des moteurs associés à une boîte CVT dotée d’un train épicycloïdal  (comme les dernières boîtes de Nissan pour les grandes berlines), ainsi que d’un Stop&Start qui peut couper le moteur dès que la vitesse passe sous les 13 km/h. Bien entendu, la transmission intégrale est également disponible pour toues les modèles.

Mitsubishi eK / eK Custom

2013_Mitsubishi-eK_052013_Mitsubishi-eK_062013_Mitsubishi-eK_032013_Mitsubishi-eK_042013_Mitsubishi-eK_092013_Mitsubishi-eK_08

Nissan Dayz / Dayz Highway Star

2013_Nissan-Dayz_12013_Nissan-Dayz_052013_Nissan-Dayz-Highway-Star_032013_Nissan-Dayz-Highway-Star_022013_Nissan-Dayz_142013_Nissan-Dayz_13

Source : Mitsubishi / Nissan

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Mitsubishi eK / Nissan Dayz"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sam Suphi
Invité

Bonne idée le recyclage des feux arrière de Scénic.

Houari
Invité

WOW ! quand on relis les caracteristiques on se crois que ce sont des berlines carrement famailiales avec de telle équipements, j’espere que l’Europe se fera t elle ses propres Key Cars un jour… c’est trés tentant…

wpDiscuz