Accueil Champ Car Indycar 2013: Milwaukee

Indycar 2013: Milwaukee

83
1
PARTAGER

En Indycar, les gros bras sont de retour! A Milwaukee, les écuries Andretti et Penske n’ont rien laissé aux autres. Champion en titre, Ryan Hunter-Reay (Andretti) remporte sa 2ème victoire de la saison. De quoi souligner qu’il est candidat à sa propre succession…Pro Mazda

Matthew Brabham (Andretti) tue le spectacle! L’Australo-américain domine de façon insolente. L’organisateur nous dit que ça y est, à Milwaukee, il y aura de la bagarre! D’autres pilotes, comme Spencer Pigot (Pelfrey) ou Anders Krohn (Pelfrey) sont gonflés à bloc! Mais une fois en piste, Brabham III est sur orbite. Plus rapide des deux séances d’essais libres, il remporte une pole facile.

En course, Brabham s’offre un énième cavalier seul. C’est sa 5e victoire (en 6 courses.) Le communiqué n’évoque même pas le sort des autres pilotes! La feuille des temps nous apprend que Juan Piedrahita (JDC) est 2e et Pigot, 3e.

Brabham III repart de Milwaukee avec 183 points. Diego Ferreira (Juncos) est loin, avec 135 points. Shelby Blackstock (Andretti) est 3e, à 118 points. Certes, la mi-saison n’est pas encore atteinte, mais on voit mal qui pourrait battre Brabham à la régulière…

Indy Lights

Pour la première fois depuis Indianapolis, l’Indycar retrouve l’Indy Lights. Et comme à « Indy », Sage Karam (Sam Schmidt) est le plus rapide aux essais. Du reste, on touche le fond avec 8 voitures au départ: Moore n’a pas trouvé de volontaire pour sa « 22 ».

Au départ, Zach Veach (Andretti) prend le dessus. Karam le laisse filer, en pensant qu’il va détruire ses pneus. Effectivement, à mi-course, Veach ralentit. En plus, il est englué dans le trafic. Karam en profite et repasse en tête. Carlos Muñoz (Andretti) tente alors sa chance. Le 2e des 500 miles 2012 double Veach, puis il met la pression sur le leader. Karam garde la tête froide et empoche son premier succès en Indy Lights. C’est également le premier podium de Veach.

Au classement, Muñoz (2e en partant de la gauche) est leader avec 207 points. Il devance Karam (extrême-gauche) à 189 points et Gabby Chaves (Sam Schmidt – 3e en partant de la gauche) à 171 points.

Indycar

Chez Dale Coyne et Panther, la valse des pilotes se poursuit. Ana Beatriz semble avoir trouver une queue de budget; elle peut ainsi retrouver la voiture avec laquelle elle a disputé une demi-saison. Quant à Ryan Briscoe, il profite d’un week-end sans essais au Mans pour retourner aux Etats-Unis.

En ce week-end des fête des pères, qui de mieux qu’un fils à papa pour réaliser la pole? Marco Andretti (Andretti) devance ses équipiers James Hinchcliffe et Ryan-Hunter-Reay. Sur les ovales, les tours sont comptabilisés en vitesse moyenne. Celui d’Andretti III est environ 2 MPH (3 km/h) plus rapide que celui de Dario Franchitti (Ganassi) en 2012.

Aux drapeaux verts, aucun souci pour Andretti. Le pilote Royal Cola mène pendant le premier quart de la course. Hélas, son faisceau électrique fait des siennes. Il rentre aux stands, repart au terme d’un long arrêt, mais il doit s’arrêter encore plusieurs fois.

Takuma Sato (Foyt) prend alors le relais. Le Japonais sera l’homme resté en tête durant le plus grand nombre de tours. Néanmoins, il ne peut résister à la pression d’Hunter-Reay, puis de Castroneves.

Pour les Français, c’est encore un week-end « sans ». Sébastien Bourdais (Dragon Racing) renonce au 152e passage et Tristan Vautier (Sam Schmidt) fait de même au 173e tour.

En revanche, du côté d’Hunter-Reay, rien à signaler. Le pilote profite de la bagarre entre Castroneves et Will Power (Penske) pour faire le trou. Sato tente d’anticiper son dernier arrêt. Une stratégie censé le ramener devant. Las, peu après, Beatriz fait une figure et l’on sort les drapeaux jaunes. Les leaders en profitent pour ravitailler, tandis que le Japonais se retrouve bloqué dans le trafic.

Hunter-Reay remporte donc une 2e victoire 2013. Castroneves est 2e, juste devant Power (dont c’est le premier podium 2013!) Simon Pagenaud, seul Français à l’arrivée, est 12e.
Au pied du podium, fête des pères obliges, Hunter-Reay prend dans ses bras son fils de 1 an. Un « moment Kodak », comme on les aime outre-atlantique…

Puis l’organisateur décide de filer des tartes à la crème aux pilotes sur le podium. Et comme Castroneves et Power ne sont pas les derniers pour la déconne…

Au classement, Castroneves et Hunter-Reay cimentent leur leadership. Le Brésilien affiche désormais 299 points au compteur. Hunter-Reay passe au 2e rang avec 283 points. Quant à Andretti, il paye cher son abandon. 3e à 249 points, il perd beaucoup de terrain.
Simon Pagenaud est 7e à 212 points (et à seulement 11 unités du 4e, Sato.) Vautier est 19e à 130 points et Bourdais 21e à 117 points.

Prochaine manche ce week-end, dans l’Iowa.

Crédits photos: Chevrolet (photos 1, 10 et 13), Pro Mazda (photos 2 à 4), Indy Lights (photos 5 à 7), Indycar (photos 8, 9 et 14), Honda (photos 11 et 12) et Penske (photos 15 et 16)

A lire également:
Indycar 2013: Texas

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2013: Milwaukee"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité
Merci pour cet article sur cette course classique. Que de souvenirs sur le 1 mile de Milwaukee (Rex Mays Trophy et Tony Bettenhausen Memorial). Il y a cinquante ans, la première victoire d’une voiture à moteur arrière : Jim Clark, Lotus 29-Ford. A.J. Foyt et Roger Ward se sont inclinés avec leur roadster Offy mais quelle course il ont faite derrière l’intouchable pilote écossais ! Milwaukee était une de mes épreuves préférrées à la grande époque de l’USAC avec Indy, Ontario, Pocono (« Triple Crown of 500 mile races ») et surtout Trenton dans sa version « kidney oval » entre 1969 et 1979…… Lire la suite >>
wpDiscuz