Accueil Audi Résultats et brèves sur d’autres disciplines

Résultats et brèves sur d’autres disciplines

134
0
PARTAGER

Cette semaine, de l’Asian Formula Renault, de la Carrera Cup Asia, de la R8 LMS Cup et de l’Auto GP.Asian Formula Renault

Pour la première fois depuis 2011, l’AFR s’aventure hors de Zhuhai. En l’occurrence, à Shanghai. Les Japonais Shigetomo Shimono et Yuki Shiraishi, qui dominent outrageusement la discipline, restent chez eux. Les autres ont ainsi le champ libre et c’est ainsi Ronald Wu (Champ Motorsport) qui décroche la pole. De bon augure pour ce débutant qui vise la Formula Masters China.

Dans la course 1, Wu est d’emblée débordé par ses équipiers Yuan Bo et Julio Acosta (ci-dessous.) Derrière, Thomas Chow (ART) et Leo Wong (ART) s’accrochent et le safety-car sort.
Au restart, Yuan contrôle Acosta, tandis que Wu est poursuivi par Jason Kang (KRC.) Si le Chinois réussit à contenir le Colombien, Kang finit par trouver l’ouverture. Il commet une erreur en vue de l’arrivée et Wu assure ainsi le triplé pour Champ Motorsport. C’est la première victoire en monoplace de Bo et le vice-champion de Scirocco R-Cup espère que ce sera la première d’une longue série…

Dans la course 2, Bo s’élance sans problème, mais Acosta le dépasse dans les premiers virages. Le pilote Chinois reprend son bien et file vers sa 2e victoire en AFR (il n’aura pas attendu très longtemps pour doubler la mise!) Acosta se retrouve sous la menace de Kang. Le Colombien l’expédie dans l’herbe et cimente sa 2e place. Wu, qui a calé sur la grille, profite des malheurs de Kang pour remporter la 3e place.

Notez qu’en tant que Chinois, Bo a un classement séparé (un subterfuge trouvé pour avoir un Chinois sur le podium, quoi qu’il arrive.) Ainsi, au général, c’est Acosta qui fait le plein de points, amenant son total à 99 unités. Shimono et Shiraishi, les absents de Shanghai, restent respectivement 2e et 3e (avec 54 et 50 points.)

Porsche Carrera Cup Asia

Volkswagen s’offre un meeting à Zhuhai (dont Audi est le sponsor principal.) Absent à Shanghai, Alexander Imperatori est de retour. Le champion 2012 fera ce qu’il peut pour défendre son titre face à Martin Ragginger. Le Hong-kongais Daniel Bilski est l’invité de l’épreuve. Chez les « B », Francis Tija, absent depuis le début de la saison, revient. Enfin, il faut noter qu’en tant que coach du team ART, Rodolfo Avila doit sauter dans un avion dés la fin des épreuves d’AFR.

Le vendredi, comme d’habitude, la voiture dorée de Ragginger est en pole devant Earl Bamber.

La course 1 est assez folle… Le spectacle débute avant le feu vert: suspensions affaissées, Ragginger renonce dans le tour de formation! Au feu vert, Bamber a le champ libre. Avila est 2e et Ho-Pin Tung se débarrasse de Keita Sawa pour le gain de la 3e place. Néanmoins, comme Wayne Shen a calé sur la grille, le safety-car sort.
Au premier restart, Imperatori fond sur Tung. Wang Jian-Wei tape le mur (l’a-t-on poussé?) et le safety-car ressort. L’ex-pilote d’essai LRGP est sauvé par le gong!
Au deuxième restart, Imperatori doit s’arrêter: sa pompe à essence ne fonctionne plus. En tête, Bamber file vers un premier succès. Avila fait ce qu’il peut, mais ses pneus son mort. Tung assure son premier podium 2013. Quant à Tija, il fête son retour par une victoire en « B ».

Dans la course 2, Ragginger loupe carrément son départ. Bamber, Avila et Sawa le doublent. L’Autrichien réussit à repasser le Japonais. Les deux premiers craignent alors un retour de Ragginger. Mais il est trop loin. Quant à Sawa, il se fait doubler par Zhang Da Sheng, 4e et donc premier Chinois. Tung doit se contenter du 6e rang.

Au championnat, grâce à ses 2 succès, Bamber prend la tête du classement, avec 92 points. Ragginger suit néanmoins juste derrière, à 88 points. Avila est 3e à 78 points. Tung, premier Chinois, est 6e avec seulement 45 points au compteur.

Audi R8 LMS Cup

Le plat de résistance de Zhuhai, c’est la R8 LMS Cup. Pour sa deuxième saison, la seule coupe monotype d’Audi se veut plus « asiatique ». De plus, le plateau passe à 20 voitures. « Franky » Cheng Cong Fu, recruté à grand frais, est absent. Tout comme Han Han ou les frères Zhu. En attendant le British F3, Sun Zheng porte les couleurs de son équipe de CFGP, BRT. Il fait équipe avec Ren Wei, venu de la Carrera Cup Asia. Le gentleman-driver Francis Hideki Onda vient de s’offrir une R8 pour disputer le GT Asia (avec Alex Yoong.) Il grossit les rangs des « amateurs ». Enfin, du côté des gweilo importés par la firme aux anneaux, André Couto joue les invités de dernières minutes. Rappelons que ce Portugais de Macao a été pilote Prost Junior en F3000 dans une autre vie.

C’est justement Couto qui décroche la première pole de l’année. Il est d’emblée sanctionné d’un drive-through pour vitesse insuffisante lors du tour de formation.
Le Portugais neutralisé, on retrouve les animateurs de 2012: Yoong, Marchy Lee (champion en titre) et Adderly Fong, dans cet ordre. Le futur pilote de GP3 trouve l’ouverture et termine 2e. Au pied du podium, Rahel Frey contient Sun, qui doit se contenter du 5e rang (et du sacre de « meilleur vrai Chinois ».) En lutte pour la victoire en « amateurs », Zhang Ran (qui se fait désormais appeller « Naomi » et non plus « Ivy ») se fait bousculer par Massimo Vignali. Ce dernier abandonne et c’est finalement Eric Kwong qui décroche la timbale.

Pas de souci pour Couto dans la course 2. Il mène de bout en bout. Fong passe Yoong, puis Lee, survolté, passe les deux hommes. Lee effectue un tête-à-queue, qui profite à Fong, Yoong et Frey. Puis, en vue de l’arrivée, l’ex-pilote Minardi reprend la 2e place à « Good guy » Fong. Sun doit se contenter du 7e rang.

Au championnat, Young est le premier leader, avec 43 points. Fong est 2e, à 33 points. Couto complète le podium provisoire, à 25 points. Sun est 6e et premier « vrai Chinois » à 15 points.

Auto GP

Que ne serait l’Auto GP sans ses chaises musicales? Chez MLR 71, Tamas Pal Kiss prend le baquet de Giacomo Ricci. Le Hongrois, vu en GP3 et en FR3.5, veut montrer qu’il mérite un baquet à temps plein. Francesco Dracone débarque lui, chez Supernova (ci-dessous.) Il remplace Antonio Spavone, en panne d’aisance. Dracone est un éternel intérimaire, aperçu en Euro F3000 (l’ancêtre de l’Auto GP) et en Auto GP.

Quant à Narain Karthikeyan, il prolonge chez Zele, faute d’être demandé dans d’autres disciplines.

Aux essais, Vittorio Ghirelli (Supernova) se montre le plus rapide, devant Kiss et le leader du championnat, Kimi Sato (Euronova.)

Dans la course 1, Sato prend le meilleur départ, dépassant Ghirelli et Kiss. Néanmoins, le poleman reprend son bien juste après. Pas de dépassements; ce seront les arrêts aux stands qui modifieront la hiérarchie. Sato, Sergio Campana (Ibiza) et Riccardo Agostini (Manor) optent pour un arrêt tardif. Une stratégie payante pour les deux Italiens, qui repartent devant Kiss. Ghirelli rentre encore plus tard, mais l’arrêt s’éternise et bien sur, Sato ne l’attend pas.
Le Japonais décroche donc sa 2e victoire de la saison, devant Ghirelli et Campana.

Pour la course 2, Karthikeyan se retrouve en pole. Il démarre sans problème, devant Daniel de Jong (Manor), Meindert van Buuren (Manor) et Ghirelli, qui a bondit au feu vert. Plus loin, van Buuren a des soucis techniques et voilà Ghirelli 3e. L’Italien se sent pousser des ailes. Il dépasse de Jong, puis Karthikeyan. Campana et Agostini ont cette fois choisi de s’arrêter très tôt et de nouveau, la stratégie est payante. A l’issu de la vague d’arrêt, ils s’intercalent entre Ghirelli et Karthikeyan.
Ghirelli, malchanceux le dimanche matin, remporte sa première victoire 2013, devant Campana et Agostini. Un podium 100% Italien!

6e dans la course 2, Sato reste en tête du championnat, avec 97 points. Campana (92 points) cimente sa 2e place, mais augmente son retard d’un petit point. Enfin, Ghirelli prend la 3e place, à 83 points.

Nascar?

Nous avons plusieurs fois évoqué Tia Norfleet. L’histoire de cet espoir autoproclamé de la Nascar s’est pas mal fissurée. Dans un premier temps, Norfleet maintiendra mordicus qu’elle est une pilote de Nascar. Accusant à demi-mots ses détracteurs d’être racistes. Puis elle disparait des écrans de radars.
Aujourd’hui, elle déclare qu’elle va bientôt « annoncer quelque chose »? Va-t-elle enfin réellement courir? Ou bien est-ce juste une énième entourloupe?

Crédits photos: Auto GP (photo 1 et photos 14 à 18), FRD (photos 2 à 4), Carrera Cup Asia (photos 5 à 9), Audi LMS Cup (photos 10 à 12), Audi (photo 13) et Tia Norfleet (photo 19.)

P.S.: une pensée pour Guillaume Bellanger, pilote, team-manager et surtout fidèle lecteur du Blog Auto. Faute de budget, il a du mettre en sommeil sa structure. Souhaitons-lui un prompt retour sur les circuits.

A lire également:
Résultats et brèves sur d’autres disciplines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz