Accueil Finance Ford de retour à Blanquefort : 1000 emplois durant 5 ans pérénisés

Ford de retour à Blanquefort : 1000 emplois durant 5 ans pérénisés

71
0
PARTAGER

Blanquefort, un nom qui sonne comme un combat permanent depuis 4 ans pour les syndicats. Vendu en 2009 par Ford, le site avait été racheté en 2011 par l’américain avec une promesse de pérennisation d’emplois qui tardaient à se concrétiser. Ford vient de prendre l’engagement de maintenir 1 000 emplois sur 5 ans mais ce n’est pas sans contrepartie.

125 millions d’euros pour Ford, 12,5 pour l’Etat
Ford va investir 125 millions d’euros sur 5 ans, mais en contrepartie l’Etat et les collectivités locales mettront aussi la main au porte-feuille avec un investissement de 12,5 millions d’euros. Ces 10% d’investissements seront subordonnés au maintien d’au moins 1000 emplois sur les 1600 que comptait le site. Ces aides représentent 12 500 euros par salarié sur les 5 ans, soit 2 500 euros par an et par salarié.

Pour le site de Blanquefort, c’est la fin de deux ans de chômage partiel et pour l’Etat c’est un investissement qui coute moins cher que la prise en charge de ce chômage partiel (estimé à 8 millions d’euros par an). Même les syndicats ont obtenus satisfaction à l’une de leur plus grande revendication : le logo de Ford va de nouveau être apposé sur le site.

Une boite automatique pour sauver le site
Le projet principal de ce site sera la fabrication et l’assemblage d’une boite automatique à 6 rapports qui est pour le moment exclusivement fabriquée aux USA. Appelée à être disponible sur beaucoup de modèles badgés de l’oval bleu, cette boite devrait être très demandée et l’usine américaine ne peut fournir. Cela devrait représenter 60% des 1000 emplois du plan d’investissement.

Trois autres projets seront également mis en place à Blanquefort : la construction d’un rack de transport moteurs et transmissions, la production d’un double embrayage qui partira ensuite pour l’assemblage en Slovaquie, et enfin la production du carter du moteur 3 cylindres Ecoboost 1 litre. Ce carter partira pour sa part en Allemagne et en Roumanie pour l’assemblage du moteur.

Lire également : Ford – fin de la production en Australie

Source et photo : Ford

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz