Accueil Sport auto Driving Center : bienvenue sur le nouveau circuit Paul Ricard

Driving Center : bienvenue sur le nouveau circuit Paul Ricard

271
2
PARTAGER

Rassurez-vous, le Circuit Paul Ricard est toujours le même. Avec ses courbes colorées, sa belle ligne droite et son cadre provençal hautement photogénique, il reste un tracé incontournable dans le monde du sport automobile français. Alors, quoi de neuf au Paul Ricard ? Une toute nouvelle piste en renfort, conçue pour faire face à une demande trop forte tout au long de l’année.

Il est loin, le temps où le Paul Ricard n’était qu’une piste d’essais privée interdite au public. Depuis la grande mutation entreprise à la fin des années 90, le Ricard a fortement dilué son exclusivité en s’ouvrant au public. Devenu Paul Ricard High Tech Test Track au début du siècle, il se contente désormais de l’appellation Paul Ricard et accueille volontiers les spectateurs à chacune des courses organisées sur place (et il y en a beaucoup). Les installations techniques et le cadre (magnifique) sont toujours uniques au monde, mais le circuit s’est enfin réconcilié avec le public qui n’attend plus que le retour de la F1 pour que la formule redevienne parfaite.

Le Paul Ricard marche bien et peut actuellement compter sur un taux d’utilisation remarquable, sa piste étant réservée 300 jours ou plus dans l’année que ce soit pour des courses automobiles, des track days ou bien d’autres événements encore. Souvent complet, le circuit était donc obligé de refuser une partie des demandes de réservations faute de place. Alors, il s’est adapté à la demande.

Un petit Ricard

A la fin de l’année dernière, les dirigeants du circuit varois annonçaient la construction d’une nouvelle piste, glissée derrière la grande courbe de Signes et construite avec son partenaire Oreca. Une piste moins grande, spécifiquement conçue pour récupérer les clients pour lesquels le grand tracé était hors de portée à cause d’un calendrier plein comme un verre de pastis. Une piste qui vient d’être inaugurée, et que nous avons pu découvrir avec quelques outils motorisés plus ou moins adaptés.

Pour y arriver, il faut d’abord passer l’entrée générale du grand circuit avant de prendre la direction du karting. Là, vous continuez tout droit et vous arrivez sur une piste dont les couleurs vous sont familières, mais à un endroit inhabituel si vous êtes un vieux briscard du Ricard. Le tracé est là devant vous, avec des dimensions à mi chemin entre le grand tracé que vous connaissez et la piste de karting. 1,6 kilomètres de piste que nous avons pu tester d’abord avec une Porsche 911 GT3 RS de Type 997 Phase 2, puis avec une Toyota GT-86. Compte tenu de la largeur de la piste et des passages en courbe nettement moins rapides que sur le grand Ricard, on s’y sent évidemment beaucoup mieux avec des autos du genre de cette japonaise, c’est à dire pas trop puissantes ni trop rapides. Pour rouler avec une supercar et en approcher autant les limites que sur la grande piste, il faudra de sacrées aptitudes de pilote et une bonne connaissance du tracé. Les murs sont d’ailleurs moins loin que sur la grande piste, motif supplémentaire pour venir avec une monture raisonnablement motorisée et dimensionnée. Les virages serrés sont nombreux, on ne passe la quatrième vitesse que sur une bonne ligne droite en sortie d’une courbe rapide avant de retomber sur un serré à gauche et un enchaînement très technique à basse vitesse.

Voilà ce que vise précisément cette nouvelle piste : des amateurs de pilotage sur circuit équipés de sportives plutôt compactes (Renault Clio – Megane RS, Lotus Elise, tractions qui vont bien et autres petites propulsions), qui trouveront avec ce Driving Center une piste nettement plus abordable, idéale pour du track day par groupe de dix. Comptez entre 2800 et 4500 euros pour louer la piste complète à la journée, c’est infiniment moins que pour le grand Ricard. Notez que cette piste est également équipée d’une extension en terre de 500 mètres, idéale pour les amateurs de Super Motard (une manche du championnat de France est déjà programmée) et d’infrastructures complémentaires pour les stages type « sécurité routière approfondie » (conduite sur piste humide, démonstration du fonctionnement de l’ESP ect). Partenaire du circuit, GT Drive propose aussi des stages découverte en grosse sportive.

Bref, il y a de fortes chances pour que ce nouveau Ricard pique une bonne partie de la clientèle du Grand Sambuc et du Luc, autres circuits « clubs » de la région PACA. Si vous êtes du coin et que vous avez une petite sportive, vous savez en tout cas où lui dégourdir les roues. Si vous en avez une plus grosse (de voiture), préférez évidemment le grand Ricard. Avec ou sans modération, il y en a pour tous les goûts. Hips.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Driving Center : bienvenue sur le nouveau circuit Paul Ricard"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rudy
Invité

malheuresement pas de piste dans le coin pour la pratique du Drift, cette derniere étant encore trop « sauvage » pour etre tolérée sur circuit….

Thibaut Emme
Admin

A Lohéac (35) on fait du drift sans souci. Pas mal d’écoles proposent des journées (en M3 par exemple) et on arrose même la piste quand il y a besoin 🙂

wpDiscuz