Accueil Toyota Américains, Canadiens et Portoricains rouleront Français

Américains, Canadiens et Portoricains rouleront Français

131
9
PARTAGER

Des autos produites en France et commercialisées sur des débouchés comme USA, Canada et Porto-Rico ? Oui, c’est possible mais pour l’heure pas avec nos constructeurs nationaux. C’est donc possible et cela se concrétise avec Toyota dont la Yaris américaine produite au sein de l’usine de Valenciennes Onnaing sera exportée. Les Yaris européennes étaient déjà d’origine française. Les nord-américaines le seront aussi. Il est donc question de lapremière exportation vers l’Amérique du Nord d’un modèle Toyota produit en Europe

 

Si Toyota possède des sites industriels aux américains, produire la Yaris sur place n’aurait pas valu le coup pour des sites assemblant de plus grosses autos mais aussi, et surtout, pour une question de rentabilité de chaîne. Toyota aurait du reste aussi peut-être pu produire au Japon pour ces exportations, mais non. La parité entre yens et dollars peut-être. Quant au coût du transport, il ne devrait pas être très éloigné depuis la France ou le Japon (selon la côte de destination).

C’est donc bien en Europe et en France que seront produites 25 000 Yaris (version américaine) sur une année pleine, des modèles produits au sein de l’usine TMMF qui aura bénéficié d’un investissement de 10 millions d’euros pour l’occasion. La production a été lancée le 6 mai dernier. « Le début des exportations de la Toyota Yaris vers l’Amérique du Nord est un signe fort de la compétitivité de TMMF. La France dispose de certains atouts pour conserver la production de véhicules compacts, mais il nous faut savoir travailler ensemble pour conserver et encore améliorer notre avantage concurrentiel. À Valenciennes, la logistique et la présence d’une main découvre qualifiée capable d’exécuter des opérations complexes sont aussi des facteurs clés de succès« , s’est exprimé Dider Leroy le patron de Toyota Motor Europe.

Tiens… Charges, compétitivité, production française, exportation, flexibilité, coûts du travail, salariés qualifiés, comme un air de déjà entendu depuis des semaines. Pour revenir à la Yaris américaine commercialisée, il s’agira d’une version essence spécifique (500 pièces changées) disposant par exemple de boucliers particuliers (plus de détails sur cette version nord américaine commercialisée au ticket d’entrée de 14 370 $). Première auto à avoir obtenu le label « Origine France Garantie« , la Yaris sera aussi désormais made in France for USA.

A ire également. Essai Toyota Yaris hybride : la voiture du redressement productif et Essai Toyota Yaris Hybrid: l’hybride normale (2/2)

Source : Toyota.

Crédit illustration : Toyota.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Américains, Canadiens et Portoricains rouleront Français"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Julien Bettinelli
Invité

C’était déjà le cas des Smart non?

Quant à la parité yen/dollar, elle est au contraire très favorable aux exportations du Japon vers les Etats-Unis. Mais la décision a du être prise à l’époque où ce n’était pas le cas, il y a un an ou plus.

alpa
Invité

En fait il y a trois véhicules fabriqués en France et commercialisés aux Etats-Unis: la Toyota Yaris, la Smart, et… la Bugatti Veyron!

PL
Invité

Ce qui prouve une fois de plus que la qualité de la mein d’oeuvre est déterminante. N’en dépalaise ausx partisans de la Chine, « grand atelier du monde ».
Maintenant il s’agit aussi de régler le probklème de la parité de l’€ qui est défavorable aux exportations.

pedro
Invité

Ne vous meprenez pas, la main d’oeuvre chinoise est de mieux en mieux formee.
C’est fini le temps du made in china tout degueu qui ne tient pas. Les vehicules produits en JV sur place n’ont pas a rougir par leur qualite de finition dans bien des cas.

Sam Suphi
Invité

Faut aller voir sur le lien donné plus haut : « plus de détails sur cette version nord américaine », en bas de page ils mettent carrément un comparatif avec les voitures concurrentes…!

pat d pau
Invité

maintenant que le japon attaque avec un monnaie devalué pour resister au attaque du dollars, il n’y aura plus de projet comme celui là. Et tout sera fait directement au japon pour de l’exportation.

Le dollars est notre monnaie votre probleme.. mais les jap sont des quamikazes!! attention les ricains.

sonic
Invité

C’est devenu rentable pour des Japonais de produire en Europe pour exporter en Amerique…..Le yen est dévalué a gogo, les US font ce quils veulent avec le dollar et ceux qui nont plus de marge de manoeuvre…l’europe! Vive l’Euro

wpDiscuz