Accueil Citroën PSA : Blue HDI pour tout le monde dès cet automne

PSA : Blue HDI pour tout le monde dès cet automne

256
22
PARTAGER

Le diesel n’a pas dit son dernier mot. En plein polémique sur son prix que d’aucuns voudraient voir remonter à celui de l’essence, PSA annonce l’installation sur ses véhicules diesel de son système de Réduction Catalytique Sélective (SCR) qui permet de répondre aux futures normes Euro6.

La prochaine norme Euro6 obligera les diesel a abaisser encore plus les volumes de particules émises, ainsi que les NOx (de 56% à 80mg/km contre 60 pour l’essence). Cette norme sera applicable en septembre 2014 mais PSA prend les devant et dès l’automne prochain proposera le système Blue HDI sur l’ensemble de sa gamme diesel.

Généralement, les pièges sélectifs à NOx utilisent de l’urée (ammoniac) qui absorbe les NOx selon la température du système (et se transforme en eau et azote). Chez les autres constructeurs, ce SCR est placé en bout de chaine, derrière le filtre à particule car celui-ci demande de hautes températures pour être très efficace. Or le FAP additivé de PSA fonctionne à des températures plus basses. Le constructeur sochalien décide donc d’inverser SCR et FAP.

Ainsi nait la « ligne d’échappement Blue HDI ». Cette ligne permet une meilleure combustion et par conséquent une baisse de la consommation. « Ce choix d’architecture est cohérent avec notre choix d’utiliser un FAP additivé. Nous avons choisi de généraliser cette technologie très rapidement pour bénéficier d’un effet volume qui nous permet d’être compétitif » explique Christian Chapelle, directeur des chaines de traction chez PSA.

D’abord introduit avec le 2l diesel, cette Blue HDI ne devrait pas introduire un trop grand surcout. M Chapelle explique s’attendre à « une différence de prix de revient d’une centaine d’euros seulement (par rapport aux lignes d’échappement actuelles) ». Euro6 suffira-t-elle à reverdir l’image des motorisations diesel ? Rien n’est moins sur.

Lire également : Genève 2013 Live – Citroën C3 Hybrid Air
Bonus/Malus déficitaire – vers une prise en compte des particules fines ?

Source et photo : PSA

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "PSA : Blue HDI pour tout le monde dès cet automne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité
Il faut une haute température pour que ça fonctionne, donc un long trajet (+ de 30km, ou +2km en RP ^^) pour que ça monte en température. Il ne faudra pas oublier de le dire aux acheteurs et ne pas mettre ça sur les petites voitures. Est ce qu’il va rester un tuyau d’échappement normal après sur les voitures? Entre le pare flamme, le cata, le SCR, le FAP, le silencieux… J’en oublis peut être. Le FAP réduit les grosses particule en petites particules, est ce qu’un SCR après le FAP ne supprimerait pas quelques particules supplémentaires si il était… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Vont ils le proposer ou le mettre en série ?

Le proposer serait plus pertinent. Si le client n’en veut pas, il n’est pas obligé de le payer. Mais si il en veut -> option facturée. Ça me parait mieux que d’imposer un surcoût pour un système technique qui n’est pas obligatoire à l’heure actuelle.

On notera toutefois que PSA n’annonce pas vraiment de date de disponibilité.

Enfin, une remarque : la date d’application de la norme est septembre 2014 pour les nouveaux véhicules, mais les véhicules déjà existants ne devront la respecter qu’à partir de septembre 2015.

pouet
Invité

Norme Euro6, donc obligatoire, c’est pas une option…

yann
Invité
Après le FAP, le piège à NOx ne risque-t’il pas de s’encrasser plus aussi, avec des pb d’efficacité et/ou de durée de vie à la clef (que l’acheteur se prendra dans les dents au 1er CT, 4 ans après l’achat donc hors garantie)? J’avoue que le FAP additivé de chez Peugeot… avait été un des éléments qui m’avaient fait acheter Renault: Certes y’a une légère surconso tous les 800km environ quand l’injecteur en amont du FAP se mets en branle pour griller les suies… Mais je doute qu’en cumulé, cela vaille le tarif du plein d’additif (tous les 80000km en… Lire la suite >>
BlackLion
Invité

Le moteur Mazda Skydrive-D a un FAP c’est un SCR qu’il ne possède ne possède pas.
Mais pour faire cela le taux de compression du moteur est très faible pour un diesel.

John
Invité
Est ce vraiment un mal que de baisser le taux de compression? (je ne suis pas motoriste, donc c’est une vraie question) Toujours est il que Mazda, par son idée réfractaire (tradition japonaise) au Turbo, s’est attaqué aux normes en travaillant sur le cycle et la combustion plutôt qu’en posant des pansements ou en downsizant. A priori c’est le client qui est content puisque les moteurs souffrent mecaniquement moins (s’usent moins) et les méthodes de fabrications (bien que passant souvent à des matériaux ou traitements de surface plus chers) ont moins de pièces en mouvement, moins de modules et sont… Lire la suite >>
Prométhée
Invité

Parler des TDI de l’époque comme écolos, c’est tout simplement une erreur: ils avaient des injecteurs pompes. Il suffit de rouler derrière une VW ou une Audi de l’époque pour voir les grosses fumées noires.
Cette technologie était très sobre mais très sale: elle n’a pas passé Euro 5 (voire Euro 4 je me souviens plus) et VAG est passé comme tout le monde à la rampe commune.

wizz
Membre

Les TDI de l’époque ne sont pas forcement des injecteurs pompes. Et si ça fumait, alors il y a des chances pour que ce soit des simples injection directes avec une pompe distributrice. Ce fut le cas pour les premiers 1.9 TDI 90 et TDI 110 (le i en rouge). Ce fut le cas aussi du V6 2.5 TDI d’Audi

alf
Invité
De toute manière il fallait réagir il y a plus de dix ans sur la pollution et les mefaits du diesel La dangerosité des particules fines même avec le FAP tient d’abord à leur très petite taille. Les PM10 et autres PM2,5 [2] pénètrent profondément dans les voies respiratoires, jusqu’aux alvéoles pulmonaires où se font les échanges entre l’air et le sang. Il en résulte des risques accrus de difficultés respiratoires, d’origine allergique, infectieuse ou obstructive. Les fonctions cardiaques sont aussi affectées de manière fréquentes. Le second danger des particules fines vient de leur composition. Résidus d’hydrocarbures imbrulés et poussières… Lire la suite >>
yann
Invité
Le gros pb de PSA, même en tenant compte des améliorations récentes, reste le poids des voitures… qui tire les chiffres de conso vers le haut et aussi ceux de rejets, qui y sont liés, bouffant une partie des progrès des motorisations (et réduisant l’intérêt pour l’acheteur qui a un ancien modèle qui en pratique consommera souvent a peu près pareil). Quand on compare une C5 et une Laguna, il y a 200 à 300kg de plus sur la balance pour la citron selon les versions. Une 508 est un peu moins pire, mais reste dans les 100 à 200kg… Lire la suite >>
Invité

Pas du tout d’accord. Vous comparez là les plus gros modèles des marques PSA, les plus équipées et les plus axées confort. Cela implique garnissage et insonorisation lourde (et ça se voit quand on conduit une laguna et une 508, on voit tout de suite qui va être plus lourd avec la qualité d’insonorisation et du confort)

De plus, les nouvelles plateformes EMP2 sont parmi les plus légères.

Ce que vous dites sur le poids des véhicules reste proche de l’anecdote.

juuhuu
Invité
@Thibault Sans pour autant dire que l’on peut se mettre l’essence en onction, il faut aussi bien voir que l’on nous fait passer le diesel pour vertueux depuis une trentaine d’année quand c’est pas écolo depuis une dizaine d’années… (hein, le fameux ouh, ça rejette pas beaucoup de CO2 alors c’est green…). Et la y a quand même un gros foutage de gueule ! Et une bonne comm à la limite mensongère pour les intérêts stratégies des constructeurs français moisis.. Il y avait des études dès le début des années 80 sur la dangerosité du diesel, et hop c’est depuis… Lire la suite >>
Prométhée
Invité

Parler des TDI de l’époque comme écolos, c’est tout simplement une erreur: ils avaient des injecteurs pompes. Il suffit de rouler derrière une VW ou une Audi de l’époque pour voir les grosses fumées noires.
Cette technologie était très sobre mais très sale: elle n’a pas passé Euro 5 (voire Euro 4 je me souviens plus) et VAG est passé comme tout le monde à la rampe commune.

alf
Invité
@thibaut suis d accord que l essence n est pas non plus un produit top ……ici un dernier article lu qui va mettre tout le monde d accord….lol…………. : Lancé en décembre dernier, le comité sur la fiscalité écologique préconise aujourd’hui un rééquilibrage de la taxation sur les carburants. L’idée commence à faire son chemin. Mi-décembre, alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait classé peu de temps auparavant les gaz d’échappement de moteurs diesel comme cancérigènes, Delphine Batho, ministre français de l’Environnement, lançait le comité sur la fiscalité écologique. Celui-ci avait alors pour mission d’évaluer les mesures fiscales… Lire la suite >>
wpDiscuz