Accueil Champ Car Indycar 2013: Barber park

Indycar 2013: Barber park

63
0
PARTAGER

Ryan Hunter-Reay (Andretti) fait honneur à son titre 2012. Après avoir contrôlé Will Power (Penske) aux essais, il contient le peloton, dépasse l’éphémère leader Helio Castroneves (Penske) et décroche son premier succès 2013.Indy Lights

Pas d’US F2000, ni de Pro Mazda à Barber Park. Les deux disciplines ne reviendront pas avant Indianapolis, dans près de deux mois.

La saison 2013 d’Ethan Ringel (Moore) aura été très brève! Éliminé au premier tour, à St Petersburg, il doit céder son baquet à Victor Carbone dés Barber Park. Carbone triple ainsi en Indy Lights. Il a effectué les saisons 2011 et 2012 avec Andretti, remportant une victoire.

Comme à St Petersburg, Carlos Munoz est le plus rapide aux essais. Cette fois, pas de problème: il s’impose sans problème. Jack Hawksworth (Sam Schmidt) se contente de le suivre au loin. Sage Karam (Sam Schmidt), ne résiste pas longtemps à Gabby Chaves (Sam Schmidt), qui lui prend la 3e place.

Au championnat, Hawksworth est en tête, avec 92 points, devant Munoz (80 points) et Peter Dempsey (Belardi; 68 points.)

Indycar

James Hinchcliffe garde la tête froide après sa victoire à St Petersburg. Il reste un incorrigible bout-en-train. Après la Floride, Sebastian Saavedra (Dragon Racing) s’envole à Indianapolis pour une opération de promotion, avec séance de dédicace. Qui voit-il débarquer? Hinchtown, qui lui demande de signer une photo les montrant cote à cote en course!

L’actualité du week-end, c’est le retour en monoplace d’AJ Allmendinger (Penske.) Après un test sur l’ovale du Texas, il vient pour s’entrainer, en vue des 500 miles d’Indianapolis. On devrait revoir la Penske N°3 (qui porte le N°2!) à Long Beach.

Autre intermittente du spectacle, Ana Beatriz (Dale Coyne.) La Brésilienne est toujours en ballottage avec le cadet des frères Wilson. Initialement confirmée pour deux courses (Sao Paulo et Indy), elle a réussi à trouver un budget pour venir à St Petersburg, puis à Barber Park.

Aux essais, Takuma Sato (Foyt) décroche un ticket pour le « Fast six ». Mais Justin Wilson (Dale Coyne) l’accuse de l’avoir bouchonné. Le Japonais perd son meilleur temps, ce qui permet à Tristan Vautier (Sam Schmidt), 7e, de disputer le Fast six. Lors de cette séance, Ryan Hunter-Reay (Andretti) décroche le meilleur temps. Will Power (Penske) s’élance ensuite et il échoue juste derrière. Quant à Vautier, le repêché est 3e sur la grille.
Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est 13e et Sébastien Bourdais (Dragon Racing), 23e.

Au drapeau vert, Power commet une erreur et repart assez loin. Vautier hérite donc de la 2e place. En fond de peloton, ça se frictionne. Le drapeau jaune est de sortie. James Hinchcliffe se fait surprendre et ouvre la liste des abandons.

Au restart, Hunter-Reay mène devant Vautier, Charlie Kimball (Ganassi) et Marco Andretti (Andretti.) Ce dernier ralenti le groupe de chasse et il est impossible de le doubler sur le tourniquet de l’Alabama. Vautier fait une faute et perd le podium provisoire. Power opte pour un premier arrêt très retardé, qui lui permet de pointer brièvement en tête. Derrière, Dario Franchitti conclut un énième week-end anonyme par un abandons. Mais où est passé le quadruple champion d’Indycar?

Lors de la deuxième vague d’arrêt, Kimball effectue quelques mètres en tête. Puis, Power, toujours sur une stratégie décalée, hérite des commandes. Il devance alors Hunter-Reay et Helio Castroneves (Penske.) Le Brésilien, survolté, double l’Américain, puis son équipier!

Les deux leaders rentrent ensemble aux stands pour un troisième arrêt. Castroneves conserve le leadership. En plus, il sort devant Wilson (qui ne s’est pas arrêté.) L’Anglais s’arrête à son tour et Hunter-Reay effectue la jonction. Castroneves lève le pied (pour économiser le carburant?) et le 3e, Scott Dixon les rejoint. Le Brésilien est sans doute trop optimiste sur ses capacités à contenir deux furieux pendant le dernier tiers de la course. Hunter-Reay trouve l’ouverture, imité peu après par Dixon.
Ca ne bougera plus jusqu’à l’arrivée. Hunter-Reay contient Dixon, tandis que Kimball, 4e, est beaucoup trop loin pour menacer Castroneves. Gag: c’est la quatrième course d’Indycar de Barber Park et c’est le quatrième 2e place pour Dixon, le Poulidor de l’Alabama! Pagenaud est 6e, Vautier, 10e et Bourdais, 16e.

Castroneves est le seul à être monté deux fois sur le podium. Il mène donc le classement, avec 79 points. Il devance Dixon, à 70 points et Hunter-Reay, à 66 points. Les Français sont dans la deuxième moitié du classement: Pagenaud est 14e avec 34 points, Bourdais, 15e avec 33 points et Vautier, 17e avec 29 points. Ce dernier est par ailleurs le seul inscrit au classement des « rookies ».

Crédits photos: Indycar (photos 1 à 3 et 5 à 8), Dragon Racing (photo 4), Honda (photo 9) et Penske (photos 10 à 12)

A lire également:
Indycar 2013: St Petersburg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz