Accueil Audi Une série DTM aux Etats-Unis à l’horizon

Une série DTM aux Etats-Unis à l’horizon

118
1
PARTAGER

Le vieux rêve d’internationalisation du DTM, après une première tentative sanctionnée par un échec avec l’ITC à la fin des années 90, serait-il en passe de se réaliser ? Après un accord à l’accouchement difficile mais finalement finalisé avec le Super GT au Japon, l’ITR a signé cette semaine un mémorandum avec le représentant du Grand AM pour l’unification des règlements techniques en vue de la mise en place d’une série DTM aux Etats-Unis.

Lors d’une cérémonie organisée à New-York mardi dernier, le président de l’ITR (et accessoirement patron d’HWA, représentant de Mercedes en DTM) Hans Werner Aufrecht et Jim France, le patron de Grand AM et représentant de la famille France qui tient les rênes de la NASCAR, ont signé un accord en vue de l’arrivée à l’horizon 2015 sur le territoire américain d’une série dont le réglement technique correspondra au réglement unifié adopté par le DTM et le Super GT en octobre dernier : châssis unique et moteur 4 cylindres 2l turbocompressé.

L’annonce a été très bien accueillie par les constructeurs allemands comme par la GT Association représentant les constructeurs japonais, Audi allant jusqu’à se fendre d’un dessin représentant une RS5 aux couleurs US (photo). On comprend l’intérêt pour les constructeurs concernés, qui voient s’ouvrir des opportunités sur le plus grand marché mondial où Allemands comme Japonais sont déjà présents. De plus, le coût conséquent de la formule étant déjà supporté par défaut pour leur championnats nationaux, cette nouvelle compétition permet d’amortir d’autant plus les investissements.

Il est plus douteux que les constructeurs américains se jettent d’office dans la bagarre. La mise en oeuvre d’un programme de type DTM ou Super GT est extrêmement coûteuse si l’on part de zéro, et des budgets sont déjà engagés en NASCAR et dans le nouveau championnat United SportsCar Racing. Or si les constructeurs locaux ne désirent pas s’engager, il reste à prouver qu’une compétition exclusivement réservée à des constructeurs étrangers attire les foules aux Etats-Unis… Il convient donc de rester prudent quant aux suites de cet accord, qui reste séduisant sur le principe.

Source : Grand AM et ITR
Crédit photo : Audi

Lire également:
Fusion ALMS/Grand-Am : Naissance de l’United SportsCar Racing
Le DTM vers le 2 litres turbo ?

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une série DTM aux Etats-Unis à l’horizon"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaiservinz
Invité

Je trouve ça ridicule un châssis unique, ça ne met pas en avant le savoir faire des constructeurs. Ils sont juste là pour poser un badge et signer des chèques.

wpDiscuz