Accueil Abarth Souvenirs, souvenirs : merci patron !

Souvenirs, souvenirs : merci patron !

111
4
PARTAGER

Cette semaine, c’est un Souvenirs consacré non pas à des voitures, mais ceux qui les créent. Plus précisément, aux fondateurs des différentes marques de voitures. Saurez-vous les identifier au premier regard ?

Difficile de tracer des lignes directrices parmi cette vingtaine de créateurs de marque. Ils ont vécu à des époques différentes. Certains ont d’emblée perdu leur marque. D’autres sont restés longtemps en poste et ont pu la transmettre à leurs descendants. Ce qui est plus intéressant, ce sont les portraits eux-mêmes. Tous sont des documents commerciaux et on voit qu’ils répondent à une unique question: comment représenter le chef ?

Historiquement Rembrandt a été l’un des premiers à effectuer des portraits de marchands et de négociants. Trois siècles plus tard et malgré l’arrivée de la photo, un schéma classique perdure. Le sujet est pris légèrement de biais, de très près, sur un fond noir ou blanc. Il regarde au loin. C’est un homme dont les préoccupations sont si importantes qu’il est au-delà de son observateur. Il vit dans son propre monde.

L’évolution, c’est le chef d’entreprise. Il pose en costume, derrière son bureau, avec en toile de fond un planning ou une planisphère. C’est le décideur qui va partir à la conquête du monde, depuis son bureau. L’autre grand axe correspond plutôt à des patrons qui ont un parcours d’inventeur et/ou d’autodidacte. Je pose fièrement avec ma voiture (voir au volant d’elle) et c’est moi qui l’ai construite !

Henry Ford va bouleverser la communication patronale. Ford a grandi dans un Michigan rural, rythmé par les foires agricoles. Il sera imprégné par les camelots qui sillonnent l’Amérique et vendent leurs produits au cul de leurs chariots. Ainsi, à la tête de Ford Motor Company, il va lui-même jouer les bateleurs, haranguant les foules et faisant des discours pour les actualités cinématographiques. André Citroën, grand admirateur de Ford, copiera ce style de l’homme en perpétuel mouvement. Ce n’est plus le patron cloîtré derrière son bureau ou dans son garage!

Enfin, il y a les stars. Le côté « je suis si célèbre que je fais ce que je veux ». Enzo Ferrari ira très loin. Naturellement timide, il aura une politique de la rareté. Rareté de ses voitures, bien sûr. Mais aussi rareté de l’homme. Il se retranche derrière ses lunettes noires, se rend rarement aux Grands Prix et pour le rencontrer à Modène, il faut montrer patte blanche. Et c’est justement cette rareté qui construira le mythe Ferrari.

Souvenirs souvenirs (1) Carlo AbarthSouvenirs souvenirs (2) Walter Owen Bentley - au centre -Souvenirs souvenirs (3) Ettore BugattiSouvenirs souvenirs (4) Colin Chapman - Lotus -Souvenirs souvenirs (5) Walter Percy ChryslerSouvenirs souvenirs (6) André Citroën - avec le président Lebrun -Souvenirs souvenirs (7) Gottlieb Daimler et Karl BenzSouvenirs souvenirs (8) John et Horace DodgeSouvenirs souvenirs (9) Enzo FerrariSouvenirs souvenirs (10) Soichiro Honda

Crédits photos: Ford (photo en une), Fiat (photos 1, 13 et 21), Bentley (photo 2), Bugatti (photo 3), Lotus (photo 4), Chrysler (photos 5 et 8), Citroën (photo 6), Daimler (photo 7), Ferrari (photo 9), Honda (photo 10), Audi (photo 11), Lamborghini (photo 12), GM (photos 14 et 18), Jaguar (photo 15), Mazda (photo 16), Morgan (photo 17), Porsche (photo 19), Renault (photo 20) et Toyota (photo 22)

A lire également:
Souvenirs, souvenirs: les années folles

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Souvenirs, souvenirs : merci patron !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Enzo
Invité

Merci pour ce voyage dans le passé! Génial! (un article racontant l’histoire de chacun de ces grands Messieurs serait top 🙂 )

kraid
Membre

Article sympathique de JJO, comme souvent.
Cependant, parmi diverses fautes, une expression m’a chagriné : « voir au volant d’elle ». C’est très lourd. Pourquoi ne pas privilégier un « voire à son volant », ô combien plus approprié ? 😉

gregoire1fr
Invité

rha ces article du week end, merci JJO.

allez, mes favorite dans le lot :
-Colin Chapman, proche de ces hommes, qui vous ferait hurlez n’importe quel commissaire de piste aujourd’hui
-Jyujiro Matsuda, l’air terriblement coincé.
-Henry Leland et les Dodge, pour l’air si surannée des photos, mais si toute les autre se défendent a ce compte la, tout spécialement la peinture pour Opel, et la photo de Daimler et Benz

wpDiscuz