Accueil Actualités Entreprise PSA : directoire resserré autour de Philippe Varin, entrée des...

PSA : directoire resserré autour de Philippe Varin, entrée des syndicats au Conseil de Surveillance

50
3
PARTAGER

Ca  bouge au sein de la direction de PSA Peugeot Citroën. Le constructeur, fortement chahuté ces derniers temps, a nommé par anticipation mardi un Directoire resserré. A compter du 2 avril prochain, ce dernier ne sera plus composé que de 4 membres au lieu de 6 précédemment. Si certains et non des moindres prennent ainsi la porte de sortie du Directoire, d’autres passeront par la porte d’entrée du Conseil de Surveillance.Rappelons en effet, qu’en contrepartie du soutien apporté à la banque PSA Finance, l’Etat français avait exigé en retour l’entrée d’un représentant des salariés et d’une personnalité destinée à faire le lien avec le gouvernement au sein du conseil de surveillance.

Parmi ceux qui restent membres du Directoire  : Philippe Varin, qui devrait être reconduit à son poste de président lors de l’assemblée générale fin avril, le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur pour l’Asie Grégoire Olivier et le directeur des programmes Jean-Christophe Quémard.

A noter également que Grégoire Olivier voit ses attributions élargies à la zone Russie, tandis que Jean-Christophe Quémard voit son périmètre étendu à la recherche et aux achats. Jean-Baptiste de Chatillon, se verra quant à lui attribuer l’activité pièces et services ainsi que la responsabilité de la zone Amérique du Sud. Une manière plus ou moins voilée de le placer comme numéro deux du groupe.

Parmi ceux qui sortent du Directoire  : l’actuel directeur de la recherche et développement, Guillaume Faury, lequel devrait prochainement prendre la tête d’Eurocopter. Désormais, la fonction de R&D ne sera plus représentée au sein de l’instance. Gilles Le Borgne, actuellement directeur des avant-projets prendra quant à lui la place laissée vacante par Guillaume Faury.

La fonction de directeur des marques ne sera plus non plus représentée au sein du directoire, puisqu’elle sera elle-même supprimée. Frédéric Saint-Geours, qui occupe actuellement ce poste, deviendra « chargé de mission auprès du président du directoire ». L’opération a pour but principal de lui permettre de se consacrer à sa candidature à la tête du Medef.

Ernest Antoine Seillière et Joseph Toot ne siégeront plus quant à eux au Conseil de Surveillance. Anne Valeron, du syndicat CFE-CGC et François Kondratiuky, du syndicat FO y feront leur entrée en tant que représentante des salariés actionnaires pour l’une et représentant des salariés pour l’autre. L’ancien industriel Louis Gallois figure également parmi les nouveaux entrants.

A noter que ces mesures devront, pour être effectives, être validées formellement lors de l’assemblée générale du constructeur.

Sources : PSA, AFP, Les Echos

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "PSA : directoire resserré autour de Philippe Varin, entrée des syndicats au Conseil de Surveillance"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
y'ak'à
Invité
On ne peut que se féliciter de la présence de Louis Galois au sein de l’instance de direction. Cependant il serait êut-être temps de changer de politique et de prévoir l’avenir plutôt que de gérer uniquement un présent de crise. Dans de tel moment il vaux mieux faire un bénéfice de 0.5/200 plutôt que 1/100. C’est pourquoi je dis et répète le destin de PSA passe par une alliance avec un partenaire qui lui sera complémentaire ! et le mieux placé actuellement est MAZDA avec ses implantations géographiques et sa technologie REVOLUTIONNNAIRE : SkyActiv qui fait de ses moteurs les… Lire la suite >>
y'ak'à
Invité

Mazda loin devant ——–> et si PSA se joignait à eux ?… http://www.youtube.com/watch?v=LUwX7sAoTug

bautzen
Invité

il rentrera son cigare dans sa boîte , Varin ……..

wpDiscuz