Accueil Essais Galop d’essai : Opel Zafira Tourer Biturbo, puissant et toujours familal

Galop d’essai : Opel Zafira Tourer Biturbo, puissant et toujours familal

393
10
PARTAGER


Avec le Zafira Tourer, Opel avait une ambition : renouer avec le succès tout en faisant monter en gamme son monospace. Une mission qui prend toute sa dimension avec cette motorisation Biturbo, qui permet au Zafira de se revendiquer comme le monospace la plus puissant du segment. Sans rien perdre de ses qualités de voiture familiale.

Créateur du monospace compact à 7 places avec le lancement du Zafira en 1999, Opel propose aujourd’hui deux modèles dans la gamme, avec la commercialisation en parallèle du Zafira (Zafira Family dans certains pays) en tant qu’entrée de gamme, et du Zafira Tourer comme modèle haut de gamme. Car le Tourer ne se contente pas d’être plus moderne et plus habitable. Il se veut véritablement plus haut de gamme. Pour confirmer ce positionnement, et séduire une clientèle de gros rouleurs, le voici qui se dote d’une motorisation qui en fera la locomotive de la gamme. Point de version OPC au programme pour cette génération, mais un 2,0 CDTI Biturbo de 195 ch et 400 Nm. Même les monospaces du segment supérieur ne proposent pas forcément mieux…

Double turbo étagé, pour plus de souplesse

Il s’agit d’une évolution du moteur connu sous nombre d’Opel, et qui dispose ici de deux turbo de tailles différentes, exploités de façon étagée. Un petit turbo à plus faible inertie entre en action dès les bas régimes. Dans les moyens régimes un gros turbo vient en complément, assurant une pré-compression avant le plus petit. Après 3.000 tr/min, seul le gros turbo est engagé.

Déjà vu sous le capot de l’Insignia ou de l’Astra, son arrivée à bord du Zafira s’accompagne de légères évolutions pour le faire entrer dans un espace plus confiné (modification du refroidissement en particulier). Sur le papier il conserve les mêmes caractéristiques : 195 ch et 400 Nm de couple. Un couple qui est le grand intérêt de cette mécanique, qui grâce à sa conception propose déjà 320 Nm dès 1.250 tr/min.

Dans les faits, le moteur a été adapté. Plus dynamique dans l’Astra, il se fait ici plus souple pour rester en accord avec les qualités recherchées à bord d’un monospace. A savoir la douceur et le confort, plus que les performances pures. Ce moteur accepte de reprendre en douceur, mais avec vigueur, dès les plus bas régimes. Il est particulièrement agréable sur autoroute, où les relances après un ralentissement se font sans avoir à changer de rapport, et en atteignant aisément les vitesses autorisées sur les autoroutes de son pays natal, qui sera aussi son principal marché. On peut regretter l’absence de boîte automatique, qui collerait très bien avec ce type de véhicule, mais la souplesse du moteur pallie partiellement à ce manque.

Appréciable sur route et autoroute, il l’est moins en ville où sa sonorité lors des accélérations est par trop présente dans l’habitacle. Dommage, car par ailleurs, le Zafira filtre bien les bruits aérodynamiques et de roulement. Le moteur voit par ailleurs ses vibrations très bien filtrées. Et l’on retrouve à bord de cette version les qualités du châssis. Un accord confort / comportement favorisé par l’amortissement piloté de série.

Le Zafira a inventé le compact 7 places, et le Tourer le réinvente avec sa nouvelle modularité. Mais plus encore que ces multiples configurations, on apprécie les nombreux et accessibles espaces de rangement ou encore les excellent sièges. Intérieur parfait ? Non pas. Car on retrouve ici la boutonnite aigue avec une console surchargée de commandes, pas toujours disposées de façon logique. En particulier en ce qui concerne les équipements de sécurité. Richement doté en aides à la conduite (peu intrusives donc utiles), le Zafira éparpille leurs commandes : sur le commodo de gauche, sur le volant, sur la console centrale…

Conclusion : Avec le Biturbo, Opel propose aux gros rouleurs une alternative à la berline ou au crossover et tente de prouver que le monospace a encore une carte à jouer dans ce domaine. Un moteur souple et puissant, qui aurait mérité une meilleure insonorisation, qui s’allie parfaitement au tempérament de ce type de véhicule. Profitant du très bon châssis du Zafira, il permet ainsi de se faire plaisir au volant sans dégrader le confort.

2013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_012013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_042013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_022013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_062013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_332013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_152013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_232013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_272013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_342013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_402013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_362013_Essai-Opel-Zafira-Biturbo_37

+Cohérence du typage moteur avec le véhicule
Performances générales
Souplesse du moteur
Confort général, des sièges en particulier
Comportement
Sonorité du moteur trop présente
Ergonomie des commandes
Pas de boîte automatique
Gamme et prix
CosmoCosmo Pack
 31 900 € 34 000 €
Caractéristiques
Modèle essayé : Zafira Tourer Biturbo Cosmo 7 places

Moteur
Type et implantation
4 cylindres en ligne diesel
Injection directe – 2 turbos étagés
Transversal avant
Cylindrée1956 cm 3
Puissance143 kW / 195 ch @ 4000 tr/min
Couple400 Nm @ 1750 – 2500 tr/min
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitesse
Manuelle 6 rapports
Châssis
Suspension AV
Pseudo McPherson
Suspension AR
Essieu souple
DirectionCrémaillère – Assistance électrique
Freins
Jantes et pneus
Aluminium 17″ (pneumatiques hiver obligatoires en Allemagne)
Performances
Vitesse maximale
218 km/h
0 à 100 km/h
8″9
Consommation
Cycle urbain
6,7 l/100 km
Cycle extra-urbain
5,0 l/100 km
Cycle mixte
5,6 l/100 km
CO2
149 g/km (avec Stop&Start)
Dimensions
Longueur
4656 mm
Largeur
1884 mm
Hauteur
1685 mm
Empattement
2760 mm
Voies AV / AR
1577 / 1577 mm
Volume de coffre
152 à 1792 l
Réservoir
58 l
Masse à vide
1760 kg

Crédit Photos : Le Blog Auto / Opel

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Galop d’essai : Opel Zafira Tourer Biturbo, puissant et toujours familal"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Otto
Invité

Il serait intéressant de le comparer au Mercedes B250.

gabiatche
Invité

Le zafira est loin d’etre le premier monospace compact, il suffit par exemple de comparer ses dimensions avec le renault espace 1 qui offrait lui aussi 7 places avec la longueur d’une megane actuelle et un poids plume (1200kg) d’ou un conso toujours d’actualite…
cela dit moi jveux bien un zaf’ biturbo pour tirer mon bateau tout en trimballant les potes, pasque faut avouer que les 88ch de l espace en montagne et a pleine charge , ca passe pas trop >__<

objectif
Invité

Et encore un moteur… FIAT.

GM aurait revendu OPEL à FIAT, OPEL n’en serait pas là.

hamham
Invité

oui mais opel lancera bientôt ( second trimestre je crois bien) son nouveau diesel développé en interne.

stouf
Invité

On fatigue un peu sur Leblogauto ==> le Ford S-MAX en 2,2L 200ch TDCi reste plus puissant et propose un agrément de conduite toujours nettement au-dessus dans cette catégorie !

wpDiscuz