Accueil Berlines Aventure : Ampera Ice Road Drive

Aventure : Ampera Ice Road Drive

158
14
PARTAGER

Opel a invité très récemment quelques journalistes européens, dont le blog auto,  pour une expérience étonnante : traverser la mer Baltique en Opel Ampera!En 2011, lors de la présentation de l’Ampera, Opel tablait sur 10 000 ventes l’année suivante (parmi lesquelles 1500 unités en France.) Un objectif que la marque au blitz jugeait alors « réaliste », voir « peu optimiste ». Finalement, en 2012, seules 5 293 Ampera ont trouvé preneur en Europe. Le premier marché est la Hollande (2 696 unités), devant l’Allemagne (828 unités.)

Pour redresser la barre, Opel mise notamment sur l’introduction de l’Ampera dans de nouveaux pays (Norvège, pays baltes…) en 2013. L’Estonie est un pays « vert ». Il ne s’y est vendu que 509 voitures électriques en 2012, mais il possède un réseau très dense de 163 bornes de chargement. Ainsi, où que vous soyez, il y a toujours une borne à moins de 50km. De plus, l’Ampera y bénéficie d’un bonus écologique de 12 000€ (un record européen.)

D’où le choix d’une présentation en Estonie.

Ice Road

L’une des particularités de l’Estonie, ce sont les « Ice Road ». La côte est très découpée, avec de nombreuses îles. L’hiver, l’état trace des routes sur des portions gelées de la mer Baltique. Elles permettent soit de rallier ces îles, soit d’éviter de grands détours.

A cause des films, on s’imagine que les surface gelées ressemblent à ceci: une espèce d’immense glaçon transparent et des fissures menaçantes qui apparaissent au fil de votre avancée…

Les gens oublient que l’hiver, dans les régions froides, il neige… Y compris sur la mer et les lacs. Du coup, la Baltique gelée est une vaste pleine enneigée.

Le danger, ce n’est pas le soleil ou la chaleur, mais le vent, qui pourrait éroder la piste.

Quant aux « Ice Roads », elles ressemblent à une piste du Trophée Andros, avec ses murs de neige et son relief très bosselé. C’est d’autant plus logique que dans les deux cas, il s’agit de pistes de glace!

Conduire sur la mer

Les routes ne sont pas tracées n’importe où et n’importe comment. Elles correspondent à des endroits où la mer est peu profonde (de 2 à 3 mètres.) L’épaisseur de la glace est contrôlée le matin et le soir. Il en faut 25cm minimum et le tracé est un peu modifié le cas échéant (d’où des chicanes.) Malgré une température légèrement positive, il y a environ 30cm de glace; c’est suffisant pour faire circuler des véhicules de moins de 2,5 tonnes.

Les règles sont strictes. Ce sont des routes à sens unique. L’entrée est gardée par un poste de contrôle. Interdiction de s’arrêter en chemin. Il faut maintenir une vitesse entre 10km/h et 25km/h ou entre 40km/h et 70km/h. La distance minimum entre deux véhicules doit être de 250m. Enfin, il faut détacher sa ceinture de sécurité (pour être prêt à sortir en cas de danger.)

Il n’y a jamais eu de cas d’automobilistes noyés. Par contre, certains profitent du gel pour atteindre des îles isolées (et non desservies par les Ice Roads) afin d’y retaper leurs maisons. Et forcément, un utilitaire plein de parpaings sur la glace… Heureusement, à chaque fois, il y a eu plus de peur que de mal.

L’Estonie autorise la circulation avec des pneus cloutés. Pour l’essai, Opel s’est contenté de monter des pneus hiver. Au passage, le constructeur souligne que l’Ampera peut démarrer à -20° en mode électrique et jusqu’à -40° en mode thermique, tordant le coup à un des arguments souvent servis contre les véhicules électriques.

Et c’est parti!

Grâce aux pneus neige, la voiture possède un bon grip. On se sent en sécurité et on peut accélérer. De quoi regretter de n’être pas à bord d’une propulsion. D’autant plus que l’ESP intervient dés que l’on appuie à fond sur l’accélérateur. Le passage des voitures crée une couche de glace dure avec des ornières et des bosses. Il y a de nombreuses petites chicanes.

En soi, conduire sur la mer gelée n’a rien de difficile. Ce qui est perturbant, c’est l’environnement. La deuxième Ice Road fait près de 10km. A mi-chemin, vous n’avez quasiment aucun repère visuel (du coup, les Estoniens ont planté des branches d’arbres pour délimiter la route), la côte est au loin et sur les côtés, il n’y a que le grand large. Quant au GPS, il vous indique que vous êtes au milieu du « bleu »!

En guise de décor, il n’y a que les bouées et les bateaux pris dans la glace. Autant de visions plutôt inhabituelles en voiture!

Pour les véhicules trop lourds ou ceux qui n’ont pas confiance dans les Ice Road, il reste le ferry. Un chenal a été creusé, à quelques mètres seulement de la route. (Le rétroviseur apparait sur la photo afin d’avoir un repère.)

Conclusion

L’expérience est très étonnante. En France, dans les plaines, les jours de verglas sont rares, quant à aller rouler sur une étendue d’eau gelée… Au Canada et en Alaska, la glace est suffisamment épaisse pour ouvrir des routes sur lesquels les poids-lourds peuvent passer. Quant à la Finlande, elle s’est faite une spécialité des cours de conduite sur lacs gelés.

Concernant la voiture en elle-même, nous l’avons déjà essayée en détail lors de sa présentation, puis dans le cadre d’un parcours urbain pour en mesurer véritablement la consommation. Sur la foi de cette nouvelle expérience, et quoi qu’en dise Opel, elle apparaît davantage proche d’une hybride que d’une « pure » électrique et on retrouve les contraintes typiques de ce type de voiture : lourdeur, finition légère, freinage assez moyen, etc. Durant ces deux jours, nous avons parcouru environ 400km. L’autonomie en mode électrique « pur » aura été à chaque fois d’environ 40km dans ces conditions particulières (sachant que le froid et les pneumatiques hiver impactent la consommation.) Même en tenant compte des aides gouvernementales et du coût de possession plus bas, le fossé de prestations vis-à-vis d’une thermique reste encore large…

+Rouler différent
L’agrément de conduite d’une voiture électrique
Ligne extérieure
Prix trop élevé
Autonomie faible pour certains déplacements
Tenue de route
Equipement de série

 

Gamme et prix
Opel Ampera Cosmo
Opel Ampera Cosmo Pack (version essayée)
40 500 € (5 000 € de bonus écologique inclus)42 400 € (5 000 € de bonus écologique inclus)

Equipements supplémentaires de la version Pack : Camera de recul et assistance au parking et Système de navigation MP3 – DVD – disque Dur 60Go – RDS Double Tuner AM/FM – DAB – 4X20 W – écran couleur 7″ – système audio Bose (6 haut-parleurs et un sub-woofer) à économie d’énergie.

 

Caractéristiques
Moteur
Type
groupe motopropulseur électrique
Puissance111 kW (151 chevaux)
Couple370 Nm
Prolongateur d’autonomie
Type
4 cylindres en ligne, 1 398 cm3, essence
Puissance86 chevaux à 4 800 tours/minute
Couple130 Nm à 4 250 tours/minute
Batteries
Type et implantation
Lithium-ion en T, 288 cellules, 198 kg
Capacité16 kWh
Temps de charge
11 heures en 6A / 4 heures en 16A
Transmission
Roues motricesavant
Boîte de vitesses
train épicycloïdal
Châssis
Suspension AV
Type McPherson
Suspension AR
Barre de torsion
DirectionCrémaillère, assistance électrique
Freins AV/AR
Disques ventilés / Disques
Jantes et pneus
215/55 QR17
Performances
Vitesse maximale
160 km/h
0 à 100 km/h
10″2
Consommation
Cycle mixte
1,2 l/100 km
CO2
27 g/km
Durant l’essai
3,1 l/100 km
Autonomie ZEV
60 km
Autonomie totale
500 km
Dimensions
Longueur
4498 mm
Largeur
1787 mm
Hauteur
1439 mm
Empattement
2685 mm
Voies AV / AR
1546 / 1573 mm
Volume de coffre
327 dm3
Réservoir
35,3 l
Masse à vide
1 724 kg

Crédit photos: Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

A lire également:
Essai électrique: l’Opel Ampera à l’épreuve
Présentation et essai de l’Opel Ampera

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Aventure : Ampera Ice Road Drive"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raph
Invité

« et on retrouve les contraintes typiques de ce type de voiture : lourdeur, finition légère, freinage assez moyen, etc »

Je veux bien que le poids soit un problème typique d’une électrique ou d’une hybride, mais en quoi le freinage et encore moins la finition à avoir, la dedans??????

C’est vraiment n’importe quoi!!!!

Raph
Invité

Ha bon ????

Ce n’est le cas ni sur les Volvo, ni Bmw, Mercedes, Lexus, ni même Peugeot. Les hybrides Toyota non plus d’ailleurs « allez peut être la Prius ».

Faudra que vous m’expliquiez vos sources ???

beniot9888
Invité

Pour constater si l’intérieur est cheap, suffit globalement de poser son cul dedans dans un salon de l’auto, non ?

beniot9888
Invité

Pourquoi vous critiquez l’autonomie faible, si elle est de 500 Km ? Ce n’est pas extraordinaire, c’est vrai, mais ça laisse déjà de quoi faire un Paris Lyon !

beniot9888
Invité

Et pour le reste, je suis d’accord avec Raph.

beniot9888
Invité

Ben oui, mais du coup, ils ont mis un prolongateur d’autonomie. 150 km en électrique, ça vous plait pas. Entre 30 et 50 + de quoi en faire 500 en cas de besoin grâce à un prolongateur, ça vous plait pas non plus.

Vous êtes plutôt difficiles à satisfaire, vous autres les journalistes…

leelabradaauto
Invité

Je lis en moins: tenue de route ? normalement avec les batteries situées au point bas, ça devrait être mieux ? je n’ai pas essayé.

Chelmi
Invité

Jjo la menace et le publi reportage mensuel.

gregoire1fr
Invité

vu les reproche que fait JJO a l’ampera, il faudra m’expliquer pour le « publireportage », parce que là franchement je vois pas.

Je sais que certain adore s’amuser a casser JJO et c’est article, mais par décence, faites le avec des arguments correctes si vous voulez éviter le ridicules.

Verslefutur
Invité

Si vous l’avez en version chasse-neige, il est tout à fait possible de venir l’essayer actuellement près de Cherbourg en Normandie 🙂

wpDiscuz