Accueil Concept car Genève 2013 : Peugeot 208 HYbrid FE Concept

Genève 2013 : Peugeot 208 HYbrid FE Concept

147
32
PARTAGER

A quelques jours du salon de Genève, Peugeot vient de révéler son programme. Ainsi, aux côtés des 2008, GTi, XY, nouvelles technologies, Onyx Concept ou 2008 HYbrid Air, le constructeur au lion dévoilera le concept 208 HYbrid FE. Peugeot ne publie pas encore d’illustrations mais avance une auto qui accélère aussi vite qu’une 208 GTi dans l’exercice du 0 à 100 km/h tout en ne réclamant que 2,0 l/100 km.

 

Si le constructeur français vient de révéler ses grandes ambitions dans l’Hybrid Air (moteur essence et air comprimé), le concept 208 HYbrid FE, FE comme Fuel Economy ou Fun Efficient, explore une autre alternative, celle de l’hybride combinant essence et électricité.

Selon Peugeot, le concept revendique quelques 2,1 l/100 km à 49 g/km de CO2 (comme une VW XL1) pour 8 s dans l’exercice du 0 à 100 km/h. Par rapport à une 208 classique, le concept aura bénéficié de plusieurs améliorations dans le domaine aérodynamique avec un Cx inférieur  tout en revendiquant un poids réduit de 200 kg (posant le concept aux alentours de 800 kg donc) grâce à l’utilisation massive de matériaux composites et polycarbonates.

Sur le plan mécanique, on retrouve la combinaison entre un trois cylindres de 68 ch, ici revu, et « une machine électrique et une batterie issues de l’expérience de l’endurance« , un système devant rappeler l’architecture à l’ouvrage sur la Peugeot 908 HYbrid4.

Peugeot n’en détaille pas davantage mais précise en complément que le concept hérite « en avant-première des liaisons au sol composites tandis que des pneumatiques et des jantes spécifiques réduiront la résistance au roulement« .

Fruit d’un partenariat avec Total, le concept 208 HYbrid FE reçoit finalement des lubrifiants moteur spécifiques développés par une filiale du pétrolier. Quel éventuel avenir pour ce démonstrateur technologique ? On en saura plus quand Peugeot le dévoilera en Suisse.

A lire également. Hybrid Air, plateforme modulaire, etc : les innovations chez PSA.

Source : Peugeot.

Crédit illustration : Peugeot.

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Genève 2013 : Peugeot 208 HYbrid FE Concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

Une hybride avec un 3 cylindre essence de 68 ch qui accélère comme une une GTi, tout en consommant 2.1 litres de carburants. 🙂

Concept qui restera dans un salon, sans jamais devenir un véhicule de série
Ou alors dans 30 ans quand Toyota aura tout une gamme hybride aussi performante que ces chiffres

beniot9888
Invité

Qui sait ? Toyota n’est plus le seul a savoir faire des hybrides.

Membre

en effet, c’est vraiment ce qu’on appelles de l’optimisme là ! Toujours un peu euphorique vis-à-vis des chiffres, chez PSA ! En plus, ils avaient promis que seul l’hybride diesel était viable économiquement parlant et que jamais ils ne feraient d’hybride essence comme Toyota qui sur le coup de tromperait … et là, ils font quoi ?

beniot9888
Invité

« Avec des jantes spécifiques qui reduisent la résistance au roulement… »

Il n’y a pas de pneus elle roule directement sur les jantes ? 🙂

carcassor
Invité

…c’est les jantes qui tournent dans les pneus……plus sérieusement j’ai vraiment hate de voir ce que donne ce concept en vrai.

SLS
Invité

des jantes pleine pour éviter le frottement dans l’air. Un peu comme les roues des vélo dans les contre la montre ou en vitesse sur piste

DieselIsGay
Invité

Hâte de la voir fonctionner.. 2L au 100 km, du jamais vu sur une voiture de série de ce type.
Cocorico ?

Verslefutur
Invité

Oui, Cocorico !
Chanter les 2 pieds dans la merde en maudissant ces voitures qui nous laissent en rade 😉

gigi4lm
Invité

@ John
« Il apparait qu’en utilisant la Biomasse on pourrait couvrir de 50 à 75% des besoins en transport, si on plantait des Algues dans le désert à grande échelle on couvre rapidement le différentiel. »

Pas sûr que planter des algues à (très) grande échelle dans le désert ne soit pas sans conséquences, au moins climatique ou (et) hydraulogique. Sinon, l’idée est intèressante.

juuhuu
Invité

Attention, Peugeot et concept, on sait ce que ça vaut… Des chiffres bien ronflants balancés à la gueule. Ok pour un concept, maintenant, filez à Top Gear voir la réalité… :))) La, ça donnerai une vraie impression, pour le reste..

Sam Suphi
Invité

C’est sûr que top gear c’est une référence…
T’en as d’autres comme çà ?

Sam Suphi
Invité

Les ingénieurs et autres chercheurs de chez Peugeot vous remercient pour vos encouragements.
Çà leur fait chaud au coeur de savoir que leurs projets rencontrent autant d’écho auprès de vous.
Ah! Vive la France !!!

juuhuu
Invité
@Sam Suphi Mon propos n’était pas tant contre les chercheurs ou ingénieurs, que contre une orientation politique de Peugeot. Il faut voir les choix qui ont pu être opérés se sont révélés pourris (que ça soit en terme de design ou de techno ou pour le moins sans la valeur ajoutée nécessaire qui aurait éviter à Peugeot de se retrouver la gueule dans la merde…) Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit à propos des chercheurs ou ingé hein… Quant à Top Gear, il faudrait peut-être sortir un peu de chez toi, bien sur Top Gear… Lire la suite >>
John
Invité

You….hou :

-Peugeot et Concept révolutionnaire … qui ne quitte jamais les tapis des salons

-Un nouvel hybrid électrique : mais mais mais! Mais c’est nul c’est lourd et horriblement cher. (en plus de polluer quasi autant Well to Wheel qu’un bon moteur old school)

Déception donc, encore un démonstrateur technologique de plus.

J’attends l’Hybrid Air

tator
Invité

@ John

« en plus de polluer quasi autant Well to Wheel qu’un bon moteur old school »

Tu peux citer des sources crédibles pour affirmer cela?

John
Invité
Combien coute energetiquement la fabrication d’une batterie? Le lithium est un sel plutôt pénible à extraire, pas un minerais comme le Fer. L’amortissement carbone se fait (au mieux, c’est à dire en France avec de l’energie nucléaire de masse ou à Utopia où on n’a que de l’electricité Eolienne) au delà des 100/120000 km en admettant que le modèle soit plug in. Sinon c’est pire on ne joue que sur l’amélioration du point de fonctionnement du moteur thermique et c’est au delà de 150000 km que c’est valable. Tout cela en admettant que les batteries soient recyclées proprement, ce qui,… Lire la suite >>
John
Invité
Sinon il existe aussi des choses qui sont gardées sous le coude et qui polluent vraiment moins (pas de modification de l’appareil industriel, juste du réglage moteur) : -Carburant de synthèse : à partir de Biomasse revalorisée (déchets industriel fermentés en Ethanol 100%, Methane) ou du carburant 100% Synthese à base d’algue (Eau (même salée) Air Soleil Pompe de brassage) rendement 30 fois supérieur au colza par exemple (installations pilote dans le desert espagnol et bien cachées dans le Golfe) tout cela sans les saloperies qui trainent dans le pétrole actuel (aromatiques divers, souffre… etc) Il apparait qu’en utilisant la… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@John
« Il apparait qu’en utilisant la Biomasse on pourrait couvrir de 50 à 75% des besoins en transport, si on plantait des Algues dans le désert à grande échelle on couvre rapidement le différentiel. »

Pas sûr que planter des algues à ‘très) grande échelle dans le désert n’est pas de conséquence climatique ou (et) demande une sérieuse gestion des ressourses en eau.
Sinon, l’idée est intéressante.

Thibaut Emme
Admin

Pourquoi aller planter des algues dans le désert alors qu’il y en a à foison sur beaucoup de plages ?
Les (trop) fameuses algues vertes qui prolifèrent certaines années sont un bon élément pour la méthanisation.
Ces algues peuvent même après être utilisées en papèterie (brevet Italien) pour refaire du papier « recyclé ».

En revanche la bio-masse est déjà bien utilisée (en tout cas ici en Bretagne) pour produire de l’électricité. Qu’elle vienne de sites industriels, de collectivités ou de décharges.

John
Invité

l’idée c’est que ça peut pousser avec de l’eau de mer, c’est donc non concurrentiel avec l’agriculture alimentaire, sinon effectivement ce serait débile.

Après il faut investir sur les infrastructures de base et les amortir, il est donc encore plus avantageux de spéculer sur le prix du pétrole déjà en exploitation puisque la demande continue de croître et qu’il reste encore de l’huile dans les puits du Golfe (entre autre). Je ne pense pas que nos amis Cheikh et Emir souhaitent réduire leur train de vie avec l’amenuisement de leur ressource, ils sont donc prêt 😀

beniot9888
Invité

Il y a de l’eau de mer dans le désert ?

John
Invité

Il y a des déserts pas loin de la mer -_-

Sinon on peut faire des pipelines, voir… Utiliser ceux qui existent déjà !!! Bref ça coute pas très cher en infrastructure, juste il faut beaucoup de soleil.

Sinon en effet les algues vertes sont également une bonne base (je l’incluais dans la biomasse dans son ensemble, parceque les sources sont tout de même ultra variées)

John
Invité

Bref mon point était bien de montrer qu’avant d’hybrider et d’extraire autre chose on pourrait valoriser ce qu’on a déjà sorti du sol

wizz
Membre

ça consomme beaucoup d’énergie pour pomper de l’eau et de la faire monter en hauteur

wpDiscuz