Accueil Actualités Entreprise Faurecia : PSA va-t-il se désengager ?

Faurecia : PSA va-t-il se désengager ?

87
0
PARTAGER

Non Faurecia n’est pas à vendre ! C’est en tout cas ce qu’a affirmé Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier de PSA, s’exprimant mercredi au sujet de l’équipementier automobile dont le constructeur détient 57,4%.

Pourtant mardi, interrogé lors d’une conférence organisée à l’occasion de la publication des résultats annuels du groupe, le PDG de Faurecia, Yann Delabrière, s’était dit prêt à toute éventualité dans le cas où PSA se désengageait. Répondant en ces termes à des journalistes l’interrogeant sur une éventuelle cession par la maison mère. Tout en affirmant que Faurecia  était « une entreprise qui vit sa vie et décide de sa stratégie de manière indépendante ».  M. Delabrière avait par ailleurs exclu toute cession d’actifs en vue de dégager de l’argent frais.

Début février, le constructeur automobile avait quant à lui exclu tout désengagement de FaureciaReste que l’équipementier a confirmé la chute de ses bénéfices en 2012, puisque ses résultats ont tout de même chuté de 62% cette année, s’établissant désormais à 142 millions d’euros. Causes principales : des frais de restructuration en Europe et une hausse des charges financières. Précisons en effet que son endettement a dépassé les prévisions, atteignant 1,8 milliard d’euros contre 1,2 milliard en 2011. Raisons invoquées : une augmentation des stocks due à la baisse de la production automobile. Pour 2013, l’équipementier espère toutefois pouvoir redresser la barre, via des économies supplémentaires.

Un éventuel désengagement de Peugeot est régulièrement évoqué depuis la constitution de Faurecia en 1997. En 2010, déjà, le constructeur automobile avait ramené sa participation de 70 % à 57 %. A l’heure actuelle, PSA ne représente plus que 14 % de ses ventes du fournisseur automobile, ce qui lui a permis de réduire sa dépendance vis-à-vis de lui. Le groupe Volkswagen est désormais son premier client, devant Ford. Suite aux difficultés financières rencontrées par Peugeot, les spéculations vont néanmoins bon train quant à une nouvelle cession de titres. Jusqu’à présent, PSA a choisi de céder d’autres actifs, notamment ceux du groupe de logistique Gefco tout en s’attaquant à son patrimoine immobilier.

Sources : AFP, Reuters, France3, Les Echos

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz