Accueil Constructeurs Espagne : le plan Pive permet d’éviter le pire en...

Espagne : le plan Pive permet d’éviter le pire en janvier

86
0
PARTAGER

Enfin une bonne nouvelle du côté espagnol, le plan d’aide au secteur  automobile (Pive)  aura permis de modérer la chute des ventes de voitures neuves en Espagne au mois de janvier.

Selon l’Association nationale des fabricants d’automobiles (Anfac), la chute n’aura été « que » de 9,6 % en valeur glissante annuelle. Une mesure qui pourrait avoir son effet boomerang … la dégringolade pouvant être catastrophique dès que le mécanisme mis en place prendra fin. Au total, 49 671 voitures ont été immatriculées en janvier, tandis que les ventes aux particuliers ont enregistré une hausse de 7%, pour 28 099 véhicules. Telle bonne nouvelle n’avait pu être observée depuis plus de 30 mois, en dehors du léger rebond enregistré en août dernier. Ce dernier avait été généré par une vague d’achats anticipés avant la hausse annoncée de la TVA. Il est à considérer toutefois que les ventes aux entreprises ont reculé de 11,7%, à 16 763 voitures, le nombre de véhicules destinés au marché de la location dégringolant de 50,5%, avec seulement 4809 unités.

Rappelons que ce plan de soutien est entré en vigueur en octobre dernier. D’un budget de 76 millions d’euros, il prévoit une aide de 2000 euros (1000 euros octroyés par le gouvernement et 1000 par les marques automobiles) pour l’achat d’un véhicule neuf « efficace sur le plan énergétique » venant en remplacement d’une voiture de plus de 12 ans. A l’heure actuelle, la mesure semble avoir quelque peu atténué la dégringolade observée Outre-Pyrénées en terme de ventes de véhicules, enième conséquence du plan de rigueur historique mis en œuvre par le gouvernement espagnol et d’un taux de chômage de 25,02%.

Début décembre, 40.000 véhicules avaient d’ores et déjà été commandés dans le cadre de cette aide, soit plus de la moitié des 75.000 opérations prévues, avait précisé l’Anfac, indiquant que si les commandes continuaient au même rythme qu’actuellement, « il est probable que les fonds » du plan PIVE seraient « épuisés au mois de janvier ».

C’est ainsi que 3 mois et demi après l’entrée en vigueur du dispositif, le gouvernement espagnol a décidé de prolonger la mesure dont les fonds se sont épuisés le 10 janvier.  Une nouvelle enveloppe de 150 millions d’euros a été débloquée en vue de poursuivre le soutien au marché. Le nouveau plan a en outre été étendu aux véhicules utilitaires légers. Le gouvernement espère que cette prolongation pourra être maintenue jusqu’à l’été, tablant sur l’immatriculation de 150 000 véhicules supplémentaires.

Rappelons enfin, qu’en 2011, le marché automobile espagnol avait vu ses immatriculations chuter de 17,7% à 808.059 unités, ces dernières atteignant même leur plus bas niveau depuis 1993. 18 usines de 10 constructeurs automobiles différents sont implantées en Espagne. En 2011, le pays était le deuxième producteur européen de voitures, juste devant la France et derrière l’Allemagne.

Sources : ABC, AFP, ANFAC, El Mundo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz