Accueil Microcar Tata Indica Vista D90

Tata Indica Vista D90

212
6
PARTAGER

Tata améliore ses voitures avec un rythme de tortue. Le diesel de la citadine Indica Vista reçoit enfin une pelletée de chevaux supplémentaires. De quoi relancer sa carrière en Espagne et en Italie?Les constructeurs occidentaux ont lancé la mode des grandes présentations. Les Indiens doivent donc s’aligner.

La nouvelle mode, c’est de réserver le circuit de Buddh. Une semaine après Chevrolet (pour la Sail), Tata débarque.

Le constructeur ne se contente pas d’y planter sa tante. Il n’est pas à Buddh par hasard: la Vista D90 est une sportive!

Il distribue des casques aux journalistes et les invite à effectuer un slalom dans la ligne droite.

Par ailleurs, les gradins sont recouverts de panneaux avec les mots « thrill » (frisson), « youth » (jeunesse) et « power » (puissance) dessus:

Pour l’occasion, l’Indica Vista s’offre un kit carrosserie avec un nouveau bouclier avant, un toit noir et un aileron arrière. De quoi renforcer le look sportif.

A l’intérieur, elle reçoit des vitres électriques, une banquette rabattable 2/3-1/3, la climatisation et surtout, une Radio-CD/GPS avec port USB et écran tactile 6,7 pouces.

Le fameux moteur, c’est une évolution du 1,4l Multijet (fruit des amours passés entre Tata et Fiat.) Grâce à un turbo à géométrie variable, le « Quadrajet » passe de 71ch à 88ch. De plus, il est accouplé à une boite Euro-tech 2 censément plus précise et les suspensions sont revues pour une meilleure tenue de route.

Malgré cela, ce n’est pas une GTI. Il lui faut 15,5 secondes pour atteindre 100km/h et elle plafonne à 158km/h.

En même temps, à 603 000 roupies (8 300€), on ne peut pas faire le difficile. La version ZX+ rajoute deux airbags et des jantes alliages pour 663 000 roupies (9 100€.)

Par ailleurs, l’un des box est transformé en « Tech zone » avec néons bleus et surtout, le concept-car Indica Vista D90 Xtreme.

Il s’offre la panoplie du baroudeur de bacs à sable: hauteur de caisse relevée de 25mm, éléments en plastiques noir, jantes 16 pouces et roue de secours sur le hayon.

L’intérieur a droit à des inserts d’aluminium et surtout, de nouveaux sièges.

Malgré son nom de « D90 », il reçoit une évolution 105ch du Quadrajet.

Est-ce un simple prototype de salons, comme l’Indica Vista Sport Concept S2? Ou bien préfigure-t-il une future variante crossover de l’Indica Vista?

Source:
Indian Autos Blog

Crédits photos: Tata, sauf photos 4 et 5 (Buddh.)

A lire également:
New Delhi 2012: Tata Indica Vista Sport Concept S2
Tata de retour en Espagne

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Tata Indica Vista D90"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pedro
Invité

Cette voiture a sans doute des qualites mais les marketeux sont fument des arbres c’est pas possible autrement. Avec un plan de communication ecrit avec le cul le vehicule va faire marrer tout le monde… Apres je ne connais pas la culture indienne mais tout de meme…

Stefbanshee
Invité

Apparemment on n’a pas la même notion de sportivité en Inde ou alors c’est de l’humour 😉

arnaud
Invité

http://www.worldcarfans.com/113012853167/tata-looking-to-set-up-shop-in-romania—report
TATA va aussi accelerer son expansion en Europe
Quelques info a Geneve

ingeniere
Membre

déjà vendues en Espagne et Italie, non ?

wpDiscuz