Accueil Audi Souvenirs, souvenirs: That 70s show

Souvenirs, souvenirs: That 70s show

176
6
PARTAGER

Najla a soumis une proposition de Souvenirs, souvenirs: les années 70. Alors, Najla, enfile ton patte d’eph, tes sabots et ton manteau de fourrure et clique sur « lire la suite »!

Les années 70, c’est la décennie des extrêmes.

D’une part, il y a l’optimisme, voir la naïveté, extrême. C’est Ken & Mary, les personnages emblématiques de Nissan. Les baby-boomers deviennent adultes et c’est la première génération d’occidentaux qui ne connait pas la guerre. John Lennon chante la paix mondiale. D’aucun pensent que grâce aux progrès techniques, politiques et sociétaux, le bonheur universel est à portée de main.
Cette génération a également envie de consommer. Mais différemment. C’est l’âge d’or des produits jetables. Les roadsters et les grosses cylindrées sont sur le déclin. La voiture devient un instrument de liberté. C’est la vogue des road movies. Ils ont soif de voyages, qu’il s’agissent d’aller en village-vacances à Djerba ou d’effectuer un raid jusqu’au Népal. Ils veulent des voitures de plage, des citadines qui se faufilent en ville, le début des quat’quat et bientôt, des monospaces. Le tout, si possible en orange ou en vert pomme.
C’est aussi les débuts du star-system avec l’arrivée des télévisions et des sponsors. Artistes et sportifs deviennent des célébrités richissimes. Tous les délires sont possibles, d’autant plus qu’on n’en connait pas encore toutes les conséquences…

Les années 70 sont également celles d’un extrême pessimisme. C’est Soleil vert. La crise de 1973 est la porte ouverte au millénarisme: l’Homme va bientôt disparaitre, faute de ressources, à moins qu’il ne soit balayé par une guerre nucléaire. Il faut se repentir avant qu’il ne soit trop tard. La voiture est montrée du doigt: elle pollue, tue et consomme ce pétrole appelé à se raréfier. Les constructeurs réagissent en mettant l’accent sur la sécurité et les économies d’énergies. On reparle de voitures électriques et quelques charlatans profitent des angoisses des uns.
C’est la fin des « Trente glorieuses ». L’occident découvre avec effroi des mots comme « chômage », « dumping » ou « délocalisation ». On dénonce le cynisme des multinationales. L’industrie lourde s’écroule. Les analystes économiques prédisent l’effondrement de la plupart des constructeurs automobiles. Après tout, c’est ce qui se produit dans les motos. On se tourne vers les Japonais pour espérer capter leurs méthodes miraculeuses d’augmentation de la productivité. Les éléments les plus radicaux veulent saboter les usines et neutraliser les patrons.
L’individualisme débarque. Le cinéma glorifie les héros solitaires. Et comme diront certains, la décennie a commencé à Woodstock et elle se termine par le baladeur.

Souvenirs souvenirs (1) Jaguar XJ6Souvenirs souvenirs (2) NSU Ro80Souvenirs souvenirs (3) Ken Tyrrell Jackie Stewart 1970Souvenirs souvenirs (4) Mercedes C111 Wankel 1970Souvenirs souvenirs (5) Prototype Range RoverSouvenirs souvenirs (6) Citroën SM Paris 1970Souvenirs souvenirs (7) Volkswagen CoccinelleSouvenirs souvenirs (8) Porsche 917 Le Mans 1971Souvenirs souvenirs (9) Lincoln Continental 1972Souvenirs souvenirs (10) R5

Crédits photos: Citroën (photo en une et photos 6 et 14), Jaguar-Land Rover (photos 1 et 5), Audi (photo 2), Ford (photos 3, 9, 21 et 23), Mercedes (photo 4), Volkswagen (photo 7), Porsche (photos 8 et 22), Renault (photos 10 et 12), Chrysler (photo 11), Lamborghini (photo 13), Volvo (photo 15), Fiat (photos 16 et 24), BMW (photo 17), Skoda (photo 18), GM (photos 19 et 25), Bentley (photo 20), Mazda (photo 26)

A lire également:
Le hors-sujet du samedi soir: souvenirs, souvenirs

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Souvenirs, souvenirs: That 70s show"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vista Cruiser
Invité
Chelmi
Invité

J’ai envie de dire superficiel, comme la moitié de vos douvenirs souvenirs (ptetre aussi de vos articles)

emmesse
Invité

Quoi que l’on pense de la supposée superficialité des années « 70 », comme toutes les époques marquées par la présence et l’activité humaine, elle reste très intéressante à analyser, ne serait-ce que pour en tirer des leçons. Quant à cet article de quelques lignes, il n’a pas la prétention ni le volume d’une thèse universitaire, mais a le mérite de bien planter le décor de ce qui fût, de notre optimisme effréné (qu’en reste-t-il ?) de nos angoisses aussi …

Jean
Invité

Chelmi, je te trouve bien exigeant… Quand on voit le niveau pathétique de la majorité des sites d’info auto en France, je trouve gonflé de venir critiquer le blog, où règne (encore) une ambiance recommandable.. Non non, je ne pense pas à Caradisiac, le pire repère automobile de France et de Navarre..

Maxime
Invité

Une petite remarque : bien que très en vogue dans les années 70, la Coccinelle, emblême « baba-cool », est sur le déclin, mise à la retraite par une certaine Golf…
Mais je comprends qu’il fallait faire un choix, il y a pas mal d’autos qui ont marqué les années 70, de la Peugeot 104 aux Matra Bagheera, pour ne citer que 2 françaises… des voitures qu’on aimerait revoir plus souvent sur nos routes.

kill
Invité

les années 70 la meilleurs époque pour moi, en terme de design, créativité………

wpDiscuz