Accueil Actualités Entreprise Le marché allemand se maintient grâce aux véhicules d’entreprise

Le marché allemand se maintient grâce aux véhicules d’entreprise

114
11
PARTAGER

L’Allemagne est l’un des rares pays d’Europe de l’Ouest a avoir maintenu un bon niveau des ventes de véhicules en 2012. Les entreprises ont participé activement à cette réussite.

La bonne forme des constructeurs allemands mondialement (excepté Opel) et le patriotisme ne suffisent pas à expliquer la bonne tenue du marché allemand par rapport aux pays voisins. En revanche, les avantages liés à l’acquisition d’un véhicule par une entreprise fournissent un meilleur argument.

Selon le KBA (Kraftfahrt-Bundesamt – organisme public gérant notamment les immatriculations), les véhicules d’entreprise représentent 32% des ventes de véhicules. En ajoutant les véhicules vendus aux sociétés de location et les voitures achetées par les concessionnaires, les véhicules acquis à titre professionnel constituent dès lors 64% des ventes totales des véhicules particuliers.

Considérant cette catégorie, les constructeurs allemands comptabilise 86% des ventes de véhicules professionnels. Deutsch Telekom, principal opérateur téléphonique outre-Rhin, possède 38.000 véhicules en Allemagne, soit plus d’un véhicule pour 2 employés.

La taxation joue aussi naturellement en faveur des véhicules d’entreprise. A titre d’exemple, pour une Audi A6 d’une valeur à neuf de 55.000€, un particulier paiera un loyer mensuel de 720€  en location longue durée. Si le véhicule lui est alloué par son entreprise, le loyer sera réduit à 255€ par mois.

Dans le cas de Porsche, 71% des ventes en Allemagne se sont faites sous le couvert d’une entreprise en 2011. Considérant les véhicules les plus luxueux, le taux monte jusqu’à 85% de véhicules acquis par une entreprise.

Source: Automotive News
Crédit image: VAG

A lire également:
Bilan novembre 2012 : Europe
Sortie de route pour les Fluence et Latitude en Allemagne ?

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le marché allemand se maintient grâce aux véhicules d’entreprise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Enfin, cela fait un moment que des voies s’élèvent pour montrer que cette santé est tirée par la locomotive des entreprises et non par les particuliers. VW, Mercedes sont les deux labels qui profitent beaucoup des ventes faites aux entreprises, la BMW série 3 aussi quand à Audi, il peut dire merci à l’administration allemande qui lui achète de nombreuses berlines. Le label qui vend le plus d’auto aux particuliers en Allemagne est Dacia avec un Duster vendu à plus de 90% aux particuliers. Les constructeurs allemands très offensifs sur les autres marchés européens appliquent un peu une publicité « mensongère »… Lire la suite >>
Fabien
Invité
Il ne faut quand meme pas oublier que la voiture de fonction est un avantage très recherché et attendu en Allemagne et la voiture un marqueur primordial du statut social. Les entreprises ont donc tout interêt à proposer des voitures de bonne qualité à leurs employés. Travaillant en Allemagne, je peux vous dire que pas mal de mes collègues partiraient si on leur proposait une voiture de fonction qui n’est pas en accord avec leur salaire… Et de toute façon, ils ont souvent leur mot à dire dans le choix du modèle. Donc il n’est pas mensonger de dire que… Lire la suite >>
patd'pau
Invité

Merci vous deux pour vos comm… j’en rien a apporter de plus sur ce thème germatique..
Pour le luxe, je pense qu’il va etre touché d’ici a 5 ans.. et là c’est tout le système qui va tanguer.. Les chinois alors racheteront les marques de luxes « occidentales ».. Comme les indiens qui ont racheté Land ROVER, JAGUAR…

En revanche, en france, la situation est elle la meme ?
=> 70% des méganes/308/LAGUNA/508/C5 sont-elles vendues à des professionnels et des entreprises ?

litlfred
Invité
Il ne faut pas comparer le marché des ventes aux « professionnels » en France et en Allemagne, comme le dit Fabien, le Dienstfahrzeug est un élément de la rémunération beaucoup plus commun qu’en France. Là où dans l’hexagone, elle est vue comme un « luxueux avantage social » réservé aux dirigeants ou aux employés trop zélés, outre-Rhin, c’est un outil de travail partie integrante de certaines fonctions necessitant ( enfin, pas toujours… 🙂 ) de frequents et longs déplacements. Contrairement à la France et la preponderance de la region Parisienne, en Allemagne la vie economique ne se joue pas dans un cercle de… Lire la suite >>
Flooo!
Invité

Enfin un pays où les entreprises et particuliers ont compris. Quel intérêt de payer des charges patronales, salariales, de la TVA etc… alors que pour bien moins cher, l’entreprise offre un avantage en nature pour la moitié du prix. Bon c’est pas aussi simple, mais l’avantage est indéniable.

samuel
Invité
C’ est vrai qu ‘ en Allemagne, le salarié choisi son véhicule. J’ ai vu beaucoup de commerciaux allemands en Audi A4 ou Passat break. Mais sinon comme le dit SAM , Dacia profite très bien des ventes de la Duster et lors de la prime à la casse de Merkel ( 2500€ !!!!!!!!!! ) , c’est la Sandero qui se vendait comme des petits pains. Je crois qu ‘en Grande Bretagne aussi les voitures de fonctions sont moins taxés et se négocie lors des entretiens d’ embauche. Il faut pas oublier que la France a privilégiée ces dernieres années… Lire la suite >>
wpDiscuz