Accueil Constructeurs L’Etat s’installe au conseil de surveillance de PSA

L’Etat s’installe au conseil de surveillance de PSA

81
9
PARTAGER

Le gouvernement français va avoir sa place au conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën. Louis Gallois sera un membre indépendant, donnant un droit de regard sur les décisions du groupe automobile.

Commissaire général à l’investissement du gouvernement, Louis Gallois compte déjà une longue expérience de ces fonctions. Ancien de l’ENA, il avait commencé sa carrière de haut-fonctionnaire en mai 1981 avec Jean-Pierre Chevènement. A partir de 1989, il devient PDG de la Snecma, puis de l’Aerospatiale, de la SNCF, d’Airbus et d’EADS…

Il a été membre du conseil d’administration de Thales et l’est encore au conseil d’administration d’Air France.

Depuis cette semaine, il est aussi administrateur indépendant de PSA Peugeot Citroën. L’État avait exigé une place, en échange de l’obtention d’une garantie publique de 7 milliards d’euros à Banque PSA Finance. Il devrait participer à son premier conseil de surveillance en février 2013.

Sa nomination devra ensuite être ratifiée par l’assemblée générale des actionnaires de PSA Peugeot Citroën le 24 avril 2013.

Et aussi : PSA : 2 300 postes de reclassement pour Aulnay et Rennes ?

Source : PSA / AFP

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "L’Etat s’installe au conseil de surveillance de PSA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pedro
Invité

Il a l’air en aussi bonne sante que le groupe.
Ca fait ton sur ton.

manuel rock
Invité

c est vrai que il donne envie d’acheter une 208 GTI et de se faire radariser en campagne cévenole à 180 !!
Bravo les djeun’s !

leelabradaauto
Invité

la 1ère 2 biques faisait 10 cv din . ça suffit pr se faire piquer l’permis – Peugeot, malgré le tolé de l’OMS a diésélisé le parc avait dérogation gouvernementale accordée. Depuis le 1er ministre socialiste de la sécurité routière Mr G. Sarre, le , les gouvernements succéssifs, sous la pression des forces de l’ordre n’ont cessé de dégoutter les conducteurs d’acheter de la bonne bagnole. Nous y sommes : la bagnole est en souffrance. Les chauffards n’ont pas diminué. …et le gouvernement continue de s’interroger…. à suivre

philippe
Invité
« … les gouvernements succéssifs, sous la pression des forces de l’ordre n’ont cessé de dégoutter les conducteurs d’acheter de la bonne bagnole.  » – c’est sûr, les pandores ne rêvaient que d’une chose : passer leurs journées sur le bord des routes à faire chier leurs voisins. Le but d’une carrière. – Les gouvernements successifs depuis trente ans ne font qu’une chose. Une seule. Faire grossir l’Etat. L’Etat Mama, celui qui arrose généreusement en allocs, subventions et emplois fictifs à l’EN ou dans les collectivités locales. Et l’Etat Papa, celui qui cogne, qui surveille le Net… et qui s’est attaqué… Lire la suite >>
leelabradaauto
Invité
ouais, philippe, tout ceci révèle une trop gde frustration de p’tits ronds d’ cuir jeunes diplômés, en mal d’autorité et bien plus teigneux qu’les vieux ds les administrations. Le truc qui fait qu’ç’est parti en vrille, c’est qu’ces p’tits frustrés, à l’étroit ds leurs baskets n’ont même pas su contrôler la bonne direction de l’autorité dont ils se gaussaient. On a laissé acheter des bagnoles que le contribuable paie partout pour tous ds les administrations, même les fictives. Même les pandores, on en voit plus à pieds. A présent c’est la vogue de la dépense pour la, les vidéos surveillance.… Lire la suite >>
Malco
Invité

M.Burns chez PSA !
Et maintenant que j’y pense, P.Varin ressemble furieusement à Smithers…

pedro
Invité

J’aprouve.

wpDiscuz