Accueil Sport auto Instantanés : finale du GT Tour 2012, le repos des guerrières

Instantanés : finale du GT Tour 2012, le repos des guerrières

124
4
PARTAGER

Au mois d’août dernier, vous avez été nombreux à apprécier notre reportage « à la rencontre des pistardes » . Au terme d’une course d’endurance de 6 heures, une occasion unique nous avait été donnée d’approcher les compétitrices après leur(s) bataille(s). Nous avons remis le couvert dans le même esprit lors de la finale du GT Tour 2012 au circuit du Castellet à la fin du mois d’octobre. Entre deux courses, nous avons pris rendez-vous avec les actrices de la grande finale pendant leur pause réglementaire.

Samedi 27 octobre au matin, le départ de la première course du weekend a été marqué par un impressionnant accident impliquant la Ferrari 458 n°20, prise en sandwich entre la Porsche 911 n°83 et l’Audi R8 n°38. Au terme de cette longue glisse, la pistarde aux anneaux a été percuter le mur pour s’embraser instantanément, donnant lieu à plus de 20 minutes d’interruption. Au final, ce sont Anthony Beltoise et Henry Hassid qui se sont imposés, leur permettant de fêter en avance leur titre de champion de France.

Mais il n’était pas question pour les autres concurrents de baisser les bras. Et nous l’avons découvert en parcourant les stands un à un. Méthodiques et sans stress apparent, les différentes équipes se penchent sur les pistardes afin de panser leurs cicatrices ou de revoir quelques réglages techniques. Certains œuvrent dans le silence et dans l’intimité alors que d’autres chantonnent leur morceau préféré dans un concert de clé à choc.

Pour d’autres, hélas, le week-end s’arrête là, en atteste cette Ferrari 458 n°28, blessée durant les essais. « Nous avons tant bien que mal essayé de la remettre sur pates, mais les longerons et le berceau sont complètement pliés. Il faudra attendre de nouvelles pièces en provenance de l’usine. Les Italiens du Team AF Corse nous ont proposé une voiture, mais ils la facture 30 000€ le week-end… Nous n’avons pas d’autres choix que de suivre la course à travers le petit écran« , témoigne le mécanicien en charge de la voiture.

Du coté des Porsche GT3 Cup de la Porsche Matmut Carrera Cup, les tôles froissées ont été moins communes. Pendant leur pause, les jeunes pilotes en profitent pour prendre de l’expérience auprès des professionnels du championnat de France GT et les mécaniciens règlent une dernière fois les montures.

Vient le moment où le répit prend fin. Les mécaniques jappent pour s’échauffer, les freins montent en température dans le vide, le matériel est méticuleusement rangé, il est temps de pointer sur la grille de départ, le feux passe au vert, le travail reprend…

Place aux photos (Crédit photo : Soufyane Benhammouda/Leblogauto) :
[zenphotopress album=14057 sort=random number=20]

A lire également :
Porsche Matmut Carrera Cup 2012 : les résultats
WEC Silverstone : à la rencontre des pistardes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Instantanés : finale du GT Tour 2012, le repos des guerrières"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
bx19trd
Invité

Un championnat qui doit coûter bonbon pour les écuries et les sponsors, qui coure dans un quasi anonymat (retombées médiatiques proches du zéro, tribunes et presse, même spécialisée) noyée dans les autres courses de la réunion, mais comment font-ils pour faire fonctionner un tel championnat dans cette période ou le moindre centimes est difficile à soutirer pour monter un programme sportif automobile ? Question a un euro.

Thibaut Emme
Admin

Le GT Tour est très fréquenté par les spectateurs. Les prix d’entrée sont très abordables (entre 30 et 40 euros pour les 2 ou 3 jours), il y a plusieurs courses le même weekend (mitjets, rcz, F4, Carrera Cup, Super Copa Leon, GT, des animations, et même la possibilité de prendre un billet paddock.
Le cout n’est pas « trop » élevé et il y a des sponsors qui sont intéressés par une telle visibilité locale 😉
Bref du sport-auto populaire 😉

bautzen
Invité

1 championnat pour pilotes nantis ou stars reconvertis , non , ou je me trompe .

Dikkenek
Invité

Complétement bautzen, le GT tour c’est la + la foire au pognon que du sport auto !!!! mais existe t’il encore du sport auto en France ??

wpDiscuz