Accueil ALMS Nissan – DeltaWing au Petit Le Mans : Batman de retour pour...

Nissan – DeltaWing au Petit Le Mans : Batman de retour pour la finale ALMS

68
0
PARTAGER

On n’avait plus vu le fantastique projet Nissan-DeltaWing en course depuis la fin prématurée de l’aventure aux 24 heures du Mans 2012 en juin. Et pourtant la DeltaWing avait montré de belles capacités en course, suivant le rythme des LMP2 dans la Sarthe. Cette erreur sera bientôt réparée puisque la voiture sera engagée pour la finale ALMS qui se courra sur le circuit de Road Atlanta du 19 au 21 octobre prochain.

Don Panoz, partenaire essentiel du projet Nissan-DeltaWing nous l’avait promis à la suite de l’abandon malheureux aux 24 heures du Mans, nous allons revoir la DeltaWing en course. Et pas n’importe où puisque c’est au Petit Le Mans (circuit de Road Atlanta) lors de la prestigieuse finale du circuit American Le Mans Series. Les discussions avec l’ACO et la FIA sont toujours en cours pour tenter d’aligner la voiture au look si particulier sur l’une des manches restantes (peut-être les 6 heures de Shanghai) mais n’étant jamais mieux servi que par soit même Don Panoz, fondateur et promoteur de l’ALMS a donc réussi à faire autoriser la DeltaWing pour la course de 1000 miles (un peu plus de 1 600 km pour environ 10 heures).

Les pilotes ne seront pas ceux ayant participé à l’aventure Le Mans mais l’espagnol Lucas Ordoñez, lauréat de la première édition de la GT Academy et pilote LMP2 au Mans 2012 pour le Greaves Racing, épaulé par l’américain Gunnar Jeannette, champion ALMS 2011 en LMPC. Pour la DeltaWing, l’heure de montrer pleinement son potentiel a sonné. « Le Mans était un grand succès pour nous. La voiture a fait exactement ce que nous voulions et même plus, démontrant que la technologie pionnière que nous testions dans le plus grand laboratoire public du monde fonctionne et est une option viable pour la pérénité du sport automobile » a déclaré Darren Cox, le directeur général de Nissan Europe.

« Nous étions époustouflés par le niveau de soutien et les bonnes volontés de la part de nos fans donc maintenant nous sentons que nous leur devons de courir encore en course » a-t-il ajouté. Le concepteur de la DeltaWing, génial visionnaire, Ben Bowlby attend ce rendez-vous avec impatience : « Au Petit Le Mans nous aurons une chance de montrer aux fans américains combien cette voiture est géniale mais également une chance de prouver sur une course plus serrée, plus tournante que sur le circuit plat et rapide du Mans que le concept fonctionne. C’est important pour nous de gagner de l’expérience en course ».

Oh combien important puisque la DeltaWing devrait être candidate pour l’appel à châssis pour l’Indy Lights, la seconde division de l’IndyCar. Le projet était né de la volonté d’être les IndyCar de 2012, ce serait donc un retour aux sources pour celle qui bouscule les idées reçues en matière de prototypes de course. Don Panoz a même laissé entendre que la DeltaWing pourrait intégrer complètement le championnat né de la fusion GrandAM-ALMS, sous forme de véhicule unique, ou de classe. Une manière de dire à l’ACO que la balle est dans son camp pour revoir la DeltaWing dans la Sarthe ?

Les partenaires de la DeltaWing, Nissan et le manufacturier de Clermont-Ferrand Michelin sont toujours de la partie, enthousiasmés par le projet de consommer à la fois 2 fois moins de carburant mais également 2 fois moins de pneus tout en tournant aussi vite que les LMP2 actuelles.

Lire également : Nissan-DeltaWing au Mans – la déchirante tentative de Motoyama

Source : ALMS, Crédit photo : Thibaut Emme/LeBlogAuto

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz