Accueil Ecologie Innovation: Honda soude de l’aluminium avec de l’acier

Innovation: Honda soude de l’aluminium avec de l’acier

319
15
PARTAGER

Dans le cadre de la commercialisation prochaine de sa nouvelle berline Accord 2013 aux Etats-Unis, Honda promeut une nouvelle technologie visant à alléger ses véhicules par l’utilisation d’acier et d’aluminium pour construire le châssis. Revue de détail.

L’utilisation de l’acier et de l’aluminium pour former le châssis n’est pas nouvelle en soi. Audi utilise déjà ces 2 matériaux pour le TT avec la partie avant du châssis en aluminium et le berceau arrière en acier afin de réduire le poids et d’améliorer la répartition des masses. Toutefois, les 2 parties du châssis sont rivetées et vissées entre elles.

En matière de soudure, l’acier et l’aluminium ne sont pas bons amis en utilisant les méthodes traditionnelles (soudure MIG – Metal Inert Gas). D’autres méthodes sont à disposition pour lier les 2 matériaux comme la soudure par friction FSW (Friction Stir Welding). Toutefois,  ce procédé a une limitation et de taille: les défauts que peuvent générer ce type de soudure sont difficilement détectables par des méthodes non destructives (rayons laser, ultrasons).

La soudure FSW consiste en un outil cylindrique en rotation muni une pointe qui va établir la soudure entre les 2 matériaux métalliques. Cet outil va généré de la chaleur par frottement et permettre une fusion entre les 2 matériaux. Cela nécessite que les 2 composants soudés l’un à l’autre soient fixés de manière rigide près de la zone de soudure pour garantir une trajectoire précise de l’outil.

Honda est parti de ce procédé de soudure par friction et a développé une méthodologie qui permet de repérer les éventuels défauts de soudure à même la chaîne de production. A l’aide d’un laser et d’une caméra infrarouge ultrasensible, Honda est capable de détecter le moindre défaut de soudure qui pourrait affecter la solidité du châssis et ce pour chaque châssis produit.

Le résultat se retrouve sur l’Accord bientôt disponible aux USA. Grâce à ce procédé, le châssis de la nouvelle Honda est annoncé comme étant 25% plus léger qu’un châssis traditionnel en acier. Le châssis est aussi plus rigide de 20% au niveau des points d’ancrage de la suspension, au bénéfice du comportement routier. D’autre part, ce procédé réduirait de 50% la consommation en électricité par rapport à une soudure MIG (il n’est toutefois pas précisé si Honda prend en compte aussi l’électricité nécessaire à l’alimentation des moyens de contrôle des soudures).

source: Honda

A lire également:
Paris 2012 : du neuf pour le coupé Honda CR-Z ?
General Motors investit dans l’acier du futur

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Innovation: Honda soude de l’aluminium avec de l’acier"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

Comme d’habitude, les Japonais sont à la pointe de l’innovation, tout en ayant des prix abordables face à la concurrence Allemande par exemple

wizz
Membre

autant utiliser de l’acier à haute limite d’élasticité

polotreize
Invité

si on utilisent l’aluminium , c est pour le poids !!!!

BlackLion
Invité

L’acier à haute élasticité est malheureusement maitrisé que par quelques sous-traitant et n’a pas tous les avantages de l’alu (oxydation, facilité d’approvisionnement, etc…)

Membre
en fait, juste une question comme ça, pourquoi n’a t-on jamais utilisé le tantale comme matériaux. Ce métal est ductile, très dur et très résistant à la corrosion des acides. Le tantale est utilisé pour la fabrication de matériel chirurgicaux car il ne réagit pas avec les fluides corporels. Il est très connu en électronique pour la fabrication de condensateurs dits « gouttes de tantale », ainsi nommés à cause de leur forme facilement reconnaissable et qui ont la capacité la plus importante par rapport à la taille. Bref c’est un matériaux surprenant, et pourtant on ne l’utilsie pas en… Lire la suite >>
wizz
Membre

On ne parle pas des aciers ultra haute limité d’élasticité comme dans les dernières nouvelles ces jours ci
Ce sont des aciers à haute limite d’élasticité en lieu et place des aciers « ordinaires » (de type 200-250GPa)

Membre

merci Guillaume pour l’info

leelabradaauto
Invité

pour celui qui sait la cochonnereie qu’est l’alu à souder étanche, oui j’applaudis à cette technique qui semble aboutie

Heatfost
Invité

Ce procéder a en revanche été inventé ou du moins utilisé par airbus (entreprise européen) pour le nouvel A380. En revanche coupler l’aluminium et l’acier chapeau !!

AZZURRA
Invité

C’est du collage sans colle, pas de la soudure.

Jurassix
Invité

Fusion=soudure…

John
Invité

Pas du tout, il ne s’agit pas la de brasure (apport d’un autre métal pour faire « colle ») mais bien d’une fusion des deux métaux qui se « mélangent » dans la surface de joint : il s’agit donc de soudure de deux métaux distinct, avec les avantage en rigidité/durée/tenue/poids bien connus par rapport à un assemblage conventionnel

wpDiscuz