Accueil Actualités Entreprise Hybride : le divorce entériné entre PSA et BMW

Hybride : le divorce entériné entre PSA et BMW

105
12
PARTAGER

On le savait déjà mais voilà que cela revêt un caractère officiel et définitif : le divorce entre BMW et son homologue PSA quant à leur coentreprise BPCE, acronyme de BMW Peugeot Citroën Electrification, est définitivement entériné.  A voir si désormais le constructeur à l’hélice va rouler en solo ou chercher à nouer un autre partenariat et si, côté français, une alliance avec General Motors sur ce domaine pourrait s’avérer envisageable…Créée en février dernier, l’entreprise commune  entre les deux groupes alias BMW Peugeot Citroën Electrification n’aura pas fait long feu. C’est Guillaume Faury, le directeur de la recherche et développement de PSA Peugeot Citroën, qui l’a officiellement confirmé hier, des propos rapportés par Automotive News. Rien n’est en revanche remis en question sur les moteurs essence, ici chez Mini, là chez Peugeot et ici chez Citroën.

Et de préciser que chacun des groupes allait continuer à travailler séparément de son côté mais qu’il n’y aurait donc pas site de production en commun. Toutes les synergies possibles dans le domaine, les gains en coûts de R&D, achats communs, composants pour les systèmes de traction hybride et le reste reviendront donc plus que jamais à chacun des deux acteurs.

Se pose maintenant la question de l’avenir de BPCE. Les dernières rumeurs à ce sujet laissaient entendre une prise de contrôle intégrale par les Allemands… Un constructeur BMW qui pourrait aussi peut-être se rapprocher plus encore de son partenaire Toyota ? Quant à PSA et une alliance avec General Motors dans ce secteur, les deux groupes devraient (pourraient) communiquer d’ici quelques semaines. Une confirmation ou une infirmation à certaines déclarations ?

A lire également. PSA et BMW : une coentreprise pour les hybrides, PSA et BMW : vers un divorce hybride ? Et BMW avalerait le département hybride monté avec PSA.

Source : Automotive News.

Crédit illustration : Peugeot.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Hybride : le divorce entériné entre PSA et BMW"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Frederic Papkoff
Admin

« Rien n’est en revanche remis en question sur les moteurs essence » mouais…. Vu les nouveaux 3 cylindres qui arrivent chez BMW, je suis assez sceptique quant à l’avenir des moteurs VTI / THP chez Mini ou BMW…

BackLion
Invité

BMW attendra la prochaine version de Mini pour mettre en place son nouveau 3 pattes.
Les coûts de R&D et de validation pour adapté ce moteur aux Mini actuels étant trop élevé par rapport au gain économique ou d’image possible.

nono
Invité

C’est bien domage

pat d'pau
Invité

Bien joué BMW.. dommage pour l’image de marque sur les THP..
Ne vous laissez pas faire par des manchos de dirigeants chez Peugeot

r.burns
Invité

Pour BMW il n’y a pas de problème pour la suite des moteurs essence par contre PSA… peut-être moteurs GM lol

Hans Gruber
Invité

contente toi de parler de sujets que tu maîtrises comme les plastiques moussés ou les peintures métallisées et laisse les commentaires concernant la technique aux gens qui s’y connaissent. 😉

AZZURRA
Invité

@r.burns J’aime bien ta façon de moucher. Sans violence ni haine, la finesse quoi. Bravo

Nico-84
Invité

PSA avait développé l’injection direct de serie ( c5 hpi …) avant BMW donc faut arrêter de croire qu’il n’y que les allemands qui innove. Les seuls qui croient sa sont des animaux appelé pigeons et moutons. Vous en faites partie ?

wpDiscuz