Accueil Finance Coup de froid sur les autoroutes françaises ?

Coup de froid sur les autoroutes françaises ?

70
9
PARTAGER

Avec la crise qui secoue l’Europe depuis plus de 2 ans maintenant et s’accentue un peu plus chaque jour, tous les secteurs d’activités sont confrontés à une baisse d’activité. Par rebond immédiat le trafic routier s’en ressent et les autoroutes enregistrent une baisse globale du nombre de véhicules qui devrait amener à une baisse comparable à 2008, année du krach lié aux subprimes.

Le trafic sur les autoroutes françaises est composé par le trafic national (principalement particulier) mais également le trafic en transit (principalement poids-lourds) entre nos différents voisins. Et c’est principalement sur ce trafic des poids-lourds en transit que s’enregistrent les plus grosses baisses. La météo plutôt passable depuis le printemps joue également à la baisse sur le trafic des véhicules particuliers. Vinci (ASF, Cofiroute, Escota) fait état d’une baisse de 2,4% de son trafic pour le deuxième trimestre avec une baisse de 4,7% pour ce qui concerne les poids-lourds.

Chez Eiffage (Paris-Rhin-Rhône) la baisse est plus modérée (1,6%) mais là aussi le trafic poids-lourd est plus impacté (-3,8%). Quant à la Sanef (Nord et Est de la France) elle enregistre la plus grande baisse avec -3,6%. Tous les groupes européens sont impactés avec bien évidemment de plus grosses baisses dans les pays de l’Europe du Sud. Albertis (maison mère de la Sanef) enregistre une chute de 9,1% du trafic sur l’Espagne. Les sociétés d’autoroutes seraient-elles en danger ?

Beaucoup d’entre elles se sont diversifiées dans leurs activités (construction par exemple), et dans leurs implantations. Albertis par exemple est implanté dans différents endroits et enregistre au Chili, en Argentine ou à Porto Rico une croissance de 5%. Il en va des sociétés d’autoroute comme des constructeurs automobiles finalement. En outre, l’augmentation générale des tarifs des péages dont nous nous faisions l’écho fin janvier permet aux sociétés de compenser la baisse de trafic. Avec la hausse de 2,4% en moyenne du prix de ses péages et malgré la baisse de 2,4% du trafic, Vinci enregistre une hausse des revenus des péages de à 0,5%.

Pour aller plus loin : l’autoroute la plus chère de France se situe en Aquitaine
Damon Hill contre les 80mph sur les autoroutes britanniques

Source : 20minutes, Photo : Vinci Autoroutes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Coup de froid sur les autoroutes françaises ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pedro
Invité

Pauvres societes d’autoroute… snif…
Bandes d’ingrats prenez vos Scenic mettez les marmots a bord et allez vous entasser a la Grande Motte!
N’oubliez pas de vous arreter dans une station service Total pour acheter un sandwich au pain a 6 euros.
Aller on ouvre son petit porte-monnaie et raboule la maille 🙂

Invité

marseille barcelonne…….RD jusqu’à montpellier……autoroute juste pour traverser l’agglo de montpellier puis retour sur la RD…….passé la frontière la route est agréable et sans piège pérrichoniens……..agrémentée de péripapéticiennes dont certaines ne sont pas dégeu, une vraie bénédiction pour la sécurité routière hi hi hi……….plus de 120 € d’économie sur le budget d’un WE

gilles
Invité

120 €, le coût de la péripapéticienne? 😉

autozob
Invité

bandes de voyoux, état complice qui a vendu notre bien, payé avec nos impots et nos tickets , ne prenons plus l’autoroute quand c’est possible , bien sur !

pedro
Invité

Montebourg! yen a qui triche!
Idee alacon pour le nouveau fond de soutien a la Grece (le 6eme je crois)
Peage sur les nationales et a l’entree des villes de plus de 50.000 habitants
Taxation supplementaire du carburant hors agglomeration
Taxe sur les pneus (argument: la culture de caoutchou qui tue les pandas les phoques et les dindons)
Taxe sur la TVA… a non la ca va se voir un peu trop qu’on se fout du monde quand meme.
Taxe sur le nombre de kilometres parcourus par an.

La on est bon

wpDiscuz