Accueil F3 Championnat européen de F3 2012: Zandvoort

Championnat européen de F3 2012: Zandvoort

58
0
PARTAGER

En profitant des erreurs de ses adversaires, Daniel Juncadella (Prema) fait un pas vers le titre d’Euro F3. Néanmoins, les Will Buller (Carlin), Rafaelle Marciello (Prema), Felix Rosenqvist (Mücke) et autres Pascal Wehrlein (Mücke) comptent bien lui mener la vie dure jusqu’à la fin…

Les essais

Il y a un mois, à Spa, Sven Muller (Prema) se fracturait la main. A l’époque, la saison de l’Allemand semblait fichue.

Néanmoins, 3 semaines plus tard, il est présent au meeting suivant. Il s’offre même la 2e place de la course 1!

Muller continue sur sa lancé avec une double-pole à Zandvoort.
En plus, le destin lui donne un coup de pouce: peu après son temps canon, Lucas Wolf (URD) part à la faute et les commissaires sortent le drapeau rouge. La session est terminée.

Course 1

Felix Rosenqvist (Mücke) se souvient qu’il a gagné ici-même les Masters F3 2011. Il met son expérience à profit pour oublier Müller dés le premier tour et filer à un train d’enfer vers sa première victoire 2012.

Quant à Michael Lewis (Prema), il doit se contenter du 3e rang.

Course 2

Si Will Buller (Carlin) est joueur de foot, il déclarerait en conférence de presse: « L’important, c’est les 5 points… » Car ce n’est pas vraiment une belle course.

8e de la course 1, Buller hérite donc de la pole. Il conserve l’avantage au départ.
Puis la pluie s’abat sur le tracé. Le safety-car sort et les voitures rentrent aux stands, le temps de chausser des pneus pluies… Et bien sur, dés que les F3 sont équipées, il y a une éclaircie.

Lorsqu’enfin, elles ressortent, il ne reste plus que quelques minutes de course. Buller contient Daniel Juncadella (Prema) et Pascal Wehrlein (Mücke) durant 3 tours, avant de voir le damier.
Du coup, seule la moitié des points est attribuée.

Course 3

Ce coup-ci, c’est au tour de Juncadella de recevoir une victoire sur un plateau.

Il a plu avant la course et le départ est donné sous safety-car.
Lorsque l’Audi RS5 s’efface, Müller veut jouer à Schumacher: ralentir le peloton avant la ligne droite des stands et repartir à fond… Sauf que lorsqu’il appui sur les gaz, la RS5 n’est pas encore tout à fait rentrée et il risque donc de la doubler. Donc il plante les freins et Rafaelle Marciello (Prema), 2e, ne peut rien faire.

Les deux voitures sont out. Qui plus est, l’Allemand est puni de 5 places de pénalités à Valence pour « incident évitable ».

3e avant l’incident, Juncadellahérite du commandement. Il déroule ensuite jusqu’au damier.

Sandro Zeller (Jo Zeller) est le seul en pneus pluies. Éphémère 2e, il se fait dépasser au fil de l’assèchement de la piste. Buller, Rosenqvist, Carlos Sainz Jr, Tom Blomqvist (Ma-Con), Lewis et Wehrlein s’infiltrent ainsi.

En vue de l’arrivée, Sainz a pas mal de monde dans ses rétroviseurs. Il commet une erreur et en tentant de l’éviter, Lewis se paye Blomqvist. Le safety-car ressort.
Au restart, il ne reste que deux tours. Wehrlein tente le tout pour le tout sur Rosenqvist et il s’offre ainsi la 3e place.

Avec cette 5e victoire (en 6 meetings), Juncadella cimente son statut de leader. Néanmoins, avec « seulement », 187 points, rien n’est gagné.

Derrière, on trouve un groupe de chasse composé de Wehrlein (162 points), Buller (155,5 points), Marciello (148,5 points) et Rosenqvist (134,5 points.) Buller dispute de front l’Euro F3 et le GP3 (avec priorité au GP3), mais il n’y aura plus de chevauchement du calendrier d’ici la fin de l’année.

Source:
Euro F3

A lire également:
Championnat européen de F3 2012: Nürburgring

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz