Accueil Essence ou Diesel Baisse des carburants : l’Allemagne critique la France

Baisse des carburants : l’Allemagne critique la France

91
13
PARTAGER

Voilà une réaction qui ne risque pas d’apaiser les tensions qui existent entre l’Allemagne et le reste de l’Europe, dont la France. Suite à la décision du gouvernement de baisser artificiellement le prix des carburants à la pompe durant 3 mois différentes voix se sont élevées outre Rhin pour dénoncer une France « engluée ». Une manière de faire taire les velléités des allemands qui dans leur grande majorité sont pour une baisse des prix chez eux aussi ?

Que ce soit du coté de la presse, ou bien encore du coté du gouvernement allemand, tous s’accordent pour dire que cette décision française est une mauvaise chose. « Nous ne croyons pas qu’une baisse des taxes peut faire baisser durablement les prix des carburants » a déclaré un porte-parole. Pour Berlin, seule une concurrence renforcée permettra de baisser durablement les prix des carburants et on estime que « faire baisser le prix des carburants ne fait pas partie du rôle du gouvernement ».

Du coté de la presse, même son de cloche, la diplomatie en moins et ce, quel que soit la couleur politique du journal. Le Süddeutsche Zeitung de centre gauche estime par exemple « Pas besoin d’être voyant pour deviner que Hollande va échouer avec cette tactique. Elle est non seulement hautement discutable sur le plan écologique et économique, mais aussi injuste socialement, car les automobilistes sont aidés, mais pas les usagers de transports en commun ».

Quant au journal de droite Frankfurter Allgemeine Zeitung, il estime que « (François Hollande) ne veut faire de peine à personne – seulement aux riches – et on vise à faire les gros titres avec des mesures isolées. (…) Et c’est ainsi que la France reste engluée au lieu de réformer ». Une attitude qui contraste avec l’opinion de la rue qui en grande majorité (78% selon un récent sondage) voudrait une baisse des prix à la pompe, même temporaire.

Du coté de l’Italie, la grogne gagne également les automobilistes qui voient les prix grimper à des sommets jour après jours. Une augmentation de la taxe sur les produits pétroliers (équivalent TICPE) est même entrée en vigueur jusqu’à la fin de l’année provoquant une nouvelle hausse en 48 heures. Le litre de sans plomb 95 est en moyenne à 1,866 euros et le diesel à 1,756 de l’autre coté des Alpes, mais avec certaines taxes régionales le SP95 atteint les 2 euros le litre. Du jamais vu dans la péninsule italienne où l’on prend donc le contre-pied total de la position française en augmentant les taxes.

Lire également : 6 centimes de baisse à la pompe, les premières réactions

Source : AFP via journalauto, Quattroruote.

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Baisse des carburants : l’Allemagne critique la France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
yt75
Invité
Nous sommes entrés dans un monstrueux choc pétrolier : le fait que l’on est aujourd’hui à/autour du pic mondial (maximum de flux, de débit) de production de pétrole. Les taxes au volume ont été mises en place à la suite des premiers chocs, et ces taxes ont été efficaces : un Européen consomme à peu près la moitié du pétrole consommé par un Américain. Pousser les produits et modes de vie vers une dépendance moindre au pétrole et l’unique maigre chance de « gérer » le virage. Et quoi qu’on en dise, pour cela les taxes au volume sont le… Lire la suite >>
Prout
Invité

Pic? Hahaha ridicule. Sans compter le fait que l’OPEP régule (et que comme tout humain de base plus ils gagnent d’argent plus ils sont content) il y a pléthore de gisement sous exploité voir inexploité (parc qu’il est tellement plus simple d’acheter du pétrole presque effleurant à l’OPEP).
On parle toujours des USA… ça me fait bien rire.

pedro
Invité
C’est bien pour les residents en france ces 6 centimes de moins c’est toujours ca de pris. Mais on se demande ou ils veulent en venir. Une baisse temporaire de 6 centimes sur plusieurs semaines je ne comprends pas trop le but. A part se faire mousser « voila promesse en partie tenu (c’est pas un blocage aus sens propre mais bon on est sympa) vous avez vu? c’est bien hein? » Ce qui se prepare pour cet automne risque d’etre chaud… On appate les gens comme des canards a qui on donne du pain pourri. Parfois ca va, mais parfois c’est… Lire la suite >>
riennevautleveau
Invité
Je trouve la mesure de Hollande inutile et démago toutefois il faut rétablir une chose importante au sujet de l ‘affirmation du zuddeutsche zeitung: {…} les automobilistes sont aidés, mais pas les usagers de transports en commun » C’est une GROSSE anerie, une contre vérité.Les employeurs de notre beau pays casquent tous les mois pour payer tout ou partie des frais de transport en commun de leurs employés.C’est un droit des salariés et une obligation de l ’employeur.En revanche le carburant est taxé à environ 80% .Les salariés francais sont donc encourager à prendre les transport en commun lorsque c… Lire la suite >>
waf
Invité

allez françois un effort à 0.16 cts et ça ira mieux…….

BlackLion
Invité

En même temps une baisse de 6 centimes pendant 3 mois n’est pas un si gros cadeau que ça… qui sera rattrapé fiscalement ailleurs.
Supposons que l’on fasse un plein par semaine d’un réservoir de 80 litres. On obtient une économie total de 62,4€

A comparer à l’estimation de l’augmentation du pouvoir d’achat dû à l’arrivée de Free Mobile estimé à 7€ par mois (baisse général des forfaits chez tous les opérateurs).

Bref à la fin de l’année Free aura permis une plus grande hausse du pouvoir d’achat des français que le gouvernement. CQFD.

wizz
Membre

pas besoin forcement de rattraper fiscalement ailleurs

il suffit de réduire les postes de dépenses dans le budget de l’Etat, comme par exemple supprimer la prime de la rentrée scolaire, qui n’existait pas au temps de nos parents, et qui coute 1.5 milliards d’euros cette année

wpDiscuz