Accueil Constructeurs Renault : une nouvelle mise en examen dans la fausse affaire d’espionnage

Renault : une nouvelle mise en examen dans la fausse affaire d’espionnage

56
0
PARTAGER

Quelques jours après l’annonce du départ définitif de Patrick Pelata, un ancien cadre de Renault – en charge de la sécurité – vient d’être mis en examen dans le cadre de l’enquête sur la fausse affaire d’espionnage qui a secoué la marque en 2011.

En début d’année 2011, trois cadres de Renault sont soupçonnés de marchander des informations de première importance sur le programme électrique avec la Chine. Après enquête, il s’avère que tout s’articule autour d’une escroquerie et qu’aucune affaire d’espionnage industriel n’existe réellement.

Présumé être à l’origine de l’escroquerie, Dominique Gevrey est d’abord mis en examen alors que le directeur des opérations du groupe – Patrick Pelata – quitte son poste.

Aujourd’hui, c’est l’avocat Jean-Pierre Versini, défenseur de Marc Tixador, un ancien cadre de Renault chargé de la sécurité, qui annonce que son client est mis en examen pour « introduction frauduleuse dans un système de traitement automatisé de données » pour récupérer des fiches de police dans le cadre de l’enquête menée en interne.

Et aussi : Patrick Pelata quitte Renault

Source : Le Figaro

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz