Accueil F3 Championnat européen de F3: Spa

Championnat européen de F3: Spa

65
0
PARTAGER

Après Spa, il restera 3 meetings dans le championnat britannique de F3 2012. Or, à ce jour, aucun pilote ne se détache véritablement. La preuve: le classement est une nouvelle fois bouleversé. Car dans les Ardennes, malgré les « Européens », les experts s’appellent Felix Serralles (Fortec) et Carlos Sainz Jr (Carlin.)

Traditionnellement, il y a toujours des pigistes à l’épreuve de Spa. William Buller étant retenu à Budapest pour le GP3, Richard Bradley hérite du baquet vacant chez Carlin.

Peu connu en Europe, Bradley est un pilote Anglais qui s’est installé à Hong-Kong. Il a débuté en 2010 en Formule BMW Pacific, avant de passer à la F3 japonaise. Redoublant dans ce championnat, il est actuellement 4e du classement.

En « National », il y a aussi du mouvement. On attendait Josh Webster (vu à Zandvoort.) Mais c’est finalement Pedro Pablo Calbimonte qui hérite de la deuxième T-Sport.
Ce Bolivien de 21 ans a remporté un podium en FR2.0 UK, l’an dernier. Des soucis de budget l’ont empêché de terminer sa saison et depuis, il était à pied. Spa marque donc son retour en monoplace après 9 mois d’inactivité.

Notez qu’Adderly Fong (CF) est également présent. Ainsi, il y a 4 voitures en National. Du jamais vu depuis 2010, qui donne de l’intérêt à cette catégorie.

Les essais

Spa, on le sait, est un circuit pour « gros cœurs ». Felix Serralles (Fortec) est l’un des plus forts à ce jeu-là. Il décroche les deux poles devant un autre « moustachu », Carlos Sainz Jr (Carlin.)
Mêmes causes, mêmes effets en National où Fong décroche le meilleur temps.

Les concurrents de l’Euro F3 sont carrément à l’arrêt. Mis à part Daniel Juncadella (Prema), ils se retrouvent tous en queue de peloton.

JK Racing Asia

Après le Paul Ricard, l’ex-Formule BMW Pacific poursuit sa mini-tournée Européenne.

Et il y a aussi des pigistes de luxe!
Sean Walkinshaw (fils de Tom), venu de la FR 2.0 BARC, s’est finalement désisté.
La série devra se contenter d’Adiya Patel. Ce pilote Indien de 24 ans se vante d’être « surveillé » par Volkswagen-Audi. Ils lui ont payé le voyage en Europe et l’ont aligné en Polo Cup allemande, puis en Scirocco R-Cup allemande.
Il n’a plus piloté de monoplace depuis 2009.

Ensuite, comme souvent, il y a les pilotes d’Eurointernational et il y a les autres.

Nabil Jeffri fait honneur à son numéro de course (le 1.) L’ex-pilote Lotus Racing décroche la pole et roule tranquillement vers la victoire dans la course 1. Irfan Ilyas et Aston Hare se bagarrent pour la deuxième place. Le Malaisien a finalement le dernier mot.

Dans la course 2, Hare se venge. Jeffri fait du surplace au départ et le Sud-africain ne l’attend pas. Le quatrième pilote Eurointernational, Tan Wei Ron (par ailleurs pilote d’essai Caterham F1) complète le podium.

Course 1

Au feu vert, Sainz surprend Serralles. Néanmoins, le Porto-ricain est plus rapide et dés le 3e tour, il reprend son bien. Ensuite, il déroule tranquillement jusqu’à l’arrivée. Juncadella est revenu derrière les deux hommes et il passe son compatriote au 5e passage.

En National, Duvashen Padayashee (Double R) prend l’avantage à la chicane. Durant 13 tours, les quatre furieux se battent comme des chiffonniers, mais l’Australien reste devant.

Course 3

A l’heure prévue pour la course 2, il pleut des cordes. Le safety-car constate que c’est une patinoire. Les officiels se tâtent et annule l’épreuve.
Au moment où ils effectuent leur déclaration publique, les nuages se dissipent. Trop tard: le planning est trop dense pour reporter la couse.

Ainsi la course 3 devient de facto la course 2. Ce coup-ci, Serralles ne manque pas le départ. Mais Sainz lui met la pression et le dépasse. Sur une piste humide, le Porto-ricain perd le contrôle et Tom Blomqvist (Ma-Con) en profite pour le doubler.
Sven Muller (Prema) teste les barrières du Raidillon. Le safety-car sort. Au restart, Blomqvist aimerait bien doubler Sainz, mais avec les projections d’eau, il ne voit rien du tout! Ce qui nous donne donc une victoire de Sainz devant Blomqvist et Serralles.

En National, non seulement Fong s’impose, mais il termine 17e (sur 25) devant certaines F3 « A »!

Quant à Bradley, bon dernier de l' »International » dans la course 1, il renonce dans la course 2.

Sainz et Serralles font le plein de points en Belgique.

Ce dernier prend même la tête du classement, avec 212 points. Harvey et Jaafar glissent donc aux 2e et 3e rang, avec respectivement 208 points et 204 points. Quatrième à 176 points, Sainz peut de nouveau espérer recoller au podium.

Source:
British F3

Crédit photo: British F3, sauf photo 3 (Euro F3) et photos 5 et 6 (AFOS)

A lire également:
Championnat Européen de F3: Norisring
Masters F3 de Zandvoort: Juncadella vs the world

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz