Accueil Champ Car Indycar 2012: Iowa

Indycar 2012: Iowa

79
0
PARTAGER

Ce n’était donc pas un hasard! Le week-end dernier, Ryan Hunter-Reay (Andretti) s’était imposé à Milwaukee et ça sentait le coup de chance. Dans l’Iowa, le pilote Américain récidive et il se pose en « client » pour le titre.

La gazette

L’Indycar autorise les motoristes « ayant un déficit de puissance de plus de 2,5% vis-à-vis des autres motoristes » à effectuer des modifications. Un appel du pied à peine voilé envers Lotus.

Ce dernier se vante d’avoir travaillé avec Judd et « une entreprise externe d’ingénierie » pour offrir quelques chevaux supplémentaires au bloc anglais.

Le jeu de « où organiser la manche finale? » se poursuit. Roger Curtis, responsable de l’ovale de Michigan, a soumis sa candidature.

Michigan a accueilli l’Indycar pendant près de 40 ans, de 1968 à 2007 (ci-dessous.) Ce serait donc un retour dans un site « historique ». En plus, le promoteur trouve que le calendrier manque de speedway.

Autant dire que Michigan est un candidat sérieux -bien que spontané-.

Les essais

D’ordinaire, les qualifications sont calquées sur la F1.

Cette fois-ci, les organisateurs ont voulu une course qualificative, comme au bon vieux temps!

Parti 2e, Dario Franchitti (Ganassi) trouve rapidement l’ouverture sur le « poleman » Marco Andretti (Andretti.) Ce dernier n’arrive pas à résister au forcing d’Helio Castroneves (Penske), qui part donc 2e.

Star Mazda

Pour Sage Karam (Andretti), c’est presque trop facile! Déjà poleman ici-même en F2000 (en 2010) et en Star Mazda (en 2011), il récidive en 2012.
Ensuite, il mène sans jamais être inquiété. L’image ci-dessous résume sa course: lui devant et personne derrière!

A quelques tours de l’arrivée, un orage s’abat sur le circuit. Le leader du championnat, Jack Hawksworth (Pelfrey), se fait piéger peu avant la neutralisation. Du coup, Connor de Phillippi (Juncos), 3e, hérite des commandes.

Indy Lights

L’orage ne se calme pas. En conséquence, l’épreuve est décalée après l’Indycar!

Le poleman Tristan Vautier (Sam Schmidt) bloque le 2e, Esteban Guerrieri (Sam Schmidt) à l’insu de son plein gré. Il écope d’un drive through et réussit ensuite à remonter au 4e rang.
Quant à Guerrieri, il contrôle sans problème Gustavo Yacaman (Moore.) Victor Carbone termine 3e et empoche son premier podium 2012.

Du côté des intermittents, Chase Austin (Juncos) est 8e et Bryan Clauson (Fan Force United), 10e.

Au classement, Vautier (276 points) perd la tête face à Guerrieri (288 points.) Sebastian Saavedra (Andretti) se fait distancer (227 points.)

Indycar

A l’heure prévue, il pleut encore. Le départ est retardé d’environ 40 minutes, le temps que les nuages se dissipent et que la piste soit asséchée.

Franchitti ne profite guère longtemps de sa pole: l’Ecossais est trahi par son Honda dans le tour de lancement.
Il se consolera en pensant que le leader du classement, Will Power, ne va pas très loin non plus. En effet, au 67e tour, l’Australien ferme la porte à E.J. Viso (KV) et envoi les deux Dallara dans le décor.

Au 100e tour, Scott Dixon pense avoir fait le plus dur. Grâce à un arrêt aux stands bien calculé, il se retrouve en tête… Mais peu après, Ryan Hunter-Reay (Andretti) le dépasse. Pire: lors de l’arrêt suivant, il se retrouve englué dans le trafic et perd un temps précieux.

En vue de l’arrivée, Hunter-Reay se retrouve sous la menace d’Andretti. Le pilote de la voiture jaune est sauvé par le gong: au 243e des 250 tours, Katherine Legge (Dragon Racing) part à la faute. Les drapeaux jaunes sont déployés jusqu’à l’arrivée et l’ordre est donc gelé.

Tony Kanaan (KV) offre un triplé aux moteurs Chevrolet. Dixon termine 4e, plein de regrets.

Le réconfort du clan Honda vient de Simon Pagenaud (Sam Schmidt.) Qualifié 25e, le tricolore effectue une incroyable remontée et termine 5e.

Au classement Power (286 points) se retrouve désormais sous la menace d’Hunter-Reay (283 points) et de Dixon (271 points.)
Pour la troisième année consécutive, l’Australien se désunit sur les ovales et son avance au championnat de fondre comme neige au soleil.
Le plus étonnant est que Franchitti n’en profite pas. Son succès à « Indy » a été un feu de paille: depuis, il reste bloqué dans le ventre mou (8e avec 216 points.) La perceptive d’un 4e titre consécutif semble s’éloigner.

Pagenaud reste 6e, néanmoins, avec 246 points au compteur, le podium est très envisageable.

La longue série des manches consécutives s’achève enfin. L’Indycar s’offrira un week-end de pause avant de revenir, la semaine prochaine, à Toronto.
L’épreuve canadienne marquera le retour de Sébastien Bourdais.

Source:
Indycar

Crédits photos: Indycar (photos 1, 4, 6, 7, 9 et 11), Lotus (photo 2), Honda (photos 3, 8 et 10) et Star Mazda (photo 5)

A lire également:
Indycar 2012: Milwaukee

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz